Mercredi 19 janvier 2022
TEST: 2269

Découvrir l’Ecosse au delà du monstre du Loch Ness avec Sarah du blog French Kilt

Par Capucine Taconet | Publié le 08/12/2021 à 14:23 | Mis à jour le 09/12/2021 à 11:18
Blog écosse french kilt

Monstre du Loch Ness, châteaux hantés, cornemuse… voilà quelques-unes des images qui vous viendront sans doute en tête en pensant à l’Écosse. Un pays qui fascine nombre de francophones, mais dont tout un pan de la culture reste méconnu.

 

En cherchant des informations sur Édimbourg, la capitale de l’Écosse, nous sommes assez rapidement tombés sur le blog de Sarah Lachhab, French Kilt. Ses articles vivants et complets ont piqué notre curiosité et donné envie d’en savoir plus, sur l’Écosse, et sur la plume derrière cette mine d'informations.

 

 

Pourquoi avoir créé un blog ?

J’ai emménagé en Écosse en 2015, suite à un coup de cœur pour le pays lors de mon tout premier voyage en solo. Ma mère appelle cela « la crise de la vingtcinquaine », mais j’ai passé cet âge depuis un certain temps maintenant et je ne compte pas quitter l’Écosse de si tôt ! (Rires) Je suis journaliste de profession, et j’avais envie de continuer à écrire, donc il m’a semblé naturel de créer une plateforme pour parler de tourisme.

 

Qu’est-ce que ça apporte à votre expatriation ?

Lorsque nous écrivons un blog sur notre pays d’expatriation, nous sommes forcés à regarder avec un regard extérieur tout ce qui nous entoure, et à nous poser des questions. Lorsque je suis arrivée en Écosse, je travaillais à mi-temps dans un hostel, et dès que j’avais du temps j’écrivais un article. Je prenais beaucoup de notes, je faisais des recherches, pour continuer à me documenter sur tout ce que je voyais. Une façon de faire qui m’a sans doute permis de me reconvertir plus facilement en tant que guide touristique. Aujourd’hui, je propose mes propres visites pour les voyageurs francophones.

 

Avez-vous pensé un jour à vivre de votre blog ?

Je n’ai jamais pensé à vivre de mon blog. Il faut toujours penser SEO et être à la pointe des dernières tendances, je trouve que c’est une course sans fin. Sans compter que dépendre de son blog pour ses revenus est limité, surtout lorsque l’on écrit sur un pays aussi « niche » que l’Écosse.

En revanche, je suis assez présente sur les réseaux sociaux, j’adore être en contact direct avec mon audience par ce biais. Je me suis aussi investie dans un podcast sur l’Écosse intitulé « Écosse toujours », avec une amie blogueuse et journaliste, Assa, de Kiltissime.

En janvier, je publie un livre de recettes écossaises aux éditions La Martinière et il est évident que mon blog a aidé à convaincre l’éditeur de porter le projet.

 

Cover

 

 

Comment votre blog fait-il écho aux expatriés ?

Je n’ai pas été naturellement vers les groupes de Français à mon arrivée en Écosse, j’ai voulu m’immerger pleinement dans la culture écossaise. Je suis franco-marocaine, et en France je n’ai jamais été étiquetée comme « Française », je me sens avant tout Européenne en réalité. Lorsque je travaillais en auberge de jeunesse à Édimbourg, mes amis venaient des quatre coins de l’Europe.

Je suis lue par des expatriés, mais surtout par des personnes passionnées par l’Écosse, qui veulent s’y rendre, ou ont déjà visité le pays. Il m’arrive parfois d’être reconnue par des francophones avec qui je discute, c’est toujours très étrange.

J’essaie de répondre à 100% des personnes qui m’écrivent, mais je suis parfois débordée. Au moment du Brexit, j’ai été tellement bombardée de questions que j’ai eu l’impression de devenir fonctionnaire ! (rires) Et ce, alors que j’étais moi-même complètement dépassée par tous les changements…

 

 

« Les clichés écossais attirent beaucoup les francophones, mais le challenge est de les dépasser et découvrir le pays plus en profondeur »

 

 

Que souhaitez-vous transmettre par votre blog ?

Je viens du monde du journalisme, je suis attachée avant tout à la véracité des faits. Les clichés écossais attirent beaucoup les francophones, mais le challenge est de les dépasser et découvrir le pays plus en profondeur.

Des tonnes de blogueurs et d’influenceurs viennent passer quelques jours en Écosse, mais il y a tellement plus à connaître que le monstre du Loch Ness ! Je m’efforce d’explorer des coins moins connus. Récemment, une professeure de français m’a écrit pour me remercier d’un article que j’avais écrit sur la ville de Paisley où elle habite. Elle a fait lire cet article à ses élèves, qui étaient ravis que l’on s’intéresse à leur ville.

Bien que je poste du contenu moins régulièrement qu’avant, je prends toujours beaucoup de plaisir à écrire des articles sur le blog. Aujourd’hui, je suis contente de pouvoir partager le projet, en permettant à d’autres personnes d’écrire sur le blog.

Je n’ai encore jamais organisé d’événement en présentiel avec mes lecteurs, mais j’ai institué un pub quiz en ligne toutes les semaines pendant le confinement, et j’ai beaucoup aimé ce rendez-vous.

 

Votre article de blog qui fonctionne le mieux ?

L’article le plus lu de mon blog est celui qui s’intitule « Edimbourg et Harry Potter, une histoire qui dure encore…» et dans lequel je présente un certain nombre d’endroits qui ont inspiré J.K. Rowling dans l’écriture de sa fameuse saga selon la légende.

Nous vous recommandons
Capucine Taconet

Capucine Taconet

Étudiante nantaise expatriée à Paris pour ses études de journalisme. Elle a connu lepetitjournal.com lors d’un échange universitaire à Bogota et rejoint la rédaction internationale en septembre 2021.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet