Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Florence Rebattet : La Française qui emmène les enfants en Cuisine Cooking School

Une Toulousaine qui finit dans l’émission de Gordon Ramsay ? Voici l’histoire de Florence Rebattet et de son entreprise, En Cuisine Cooking School, qui propose depuis plus de 10 ans, des cours de cuisine pour les plus petits, une expérience inédite et intuitive à la cuisine du monde. Découvrez une sudiste passionnée qui nous raconte ses passages du Whole Food Market, à l'émirat du Qatar en passant par la BBC !

en cuisine cooking school 1en cuisine cooking school 1
Écrit par Ewan Petris
Publié le 20 juin 2024, mis à jour le 13 juillet 2024

 

 

Une Toulousaine qui s’envole outre-Manche par amour

 

Florence Rebattet est une pure Sudiste, originaire de Toulouse. Si elle est à Londres depuis 13 ans, elle nous confie, comme la plupart des expatriés sur place : “être venue seulement pour 6 mois à l’origine.” Enceinte, elle arrive à Londres initialement pour son ex-mari : “En 2011, je me dis qu’il est génial d’être expatriée en étant payée grâce à mon congé maternité. La seule chose dont je dois me préoccuper est mon fils.” 

Mais très vite, la joie tourne au cauchemar : “Être mère au foyer, ce n’est pas pour moi. J’avais l’impression de dépérir intellectuellement. J’ai enseigné l’économie, le français et l’histoire pour certains élèves du lycée français Charles de Gaulle grâce à une agence privée de tutors.” Cette immersion dans l’éducation est un premier déclic pour Florence: “À 29 ans je ne suis pas heureuse, car piégée dans une vie que je n’ai pas réellement choisie.” 

 

“Il y a une niche où creuser, car le Royaume-Uni cuisine très mal”


Florence se met instinctivement à cuisiner, avec son fils de 2 ans. Elle lui apprend, pas à pas, ce qu'elle connaît. Mais malgré un oncle étoilé, elle ne s’est jamais vraiment penchée sur cette profession. Pourtant, selon elle les métiers manuels ne peuvent pas faire briller en société…

“Je commence à cuisiner avec mon fils. À mes 30 ans, j’ai un déclic. Il y a une niche où creuser, car le Royaume-Uni cuisine très mal. Cela fait bondir les Français sur place, car nous sommes exposés depuis petit à un panel gastronomique mondial”, nous explique Florence. Ce chauvinisme culinaire, Florence le transforme en force : “En 2014, je me lance seule, analysant qu’il n’y a pas de chef qui vient chez vous, pour faire souffler les familles.”

Elle touche du doigt, ce qu’elle veut vraiment faire : “Il n’y a pas de concurrence, et les mamans, de toute nationalité, veulent quelqu’un qui vienne cuisiner ne serait-ce qu’une heure, pour qu’elles puissent s’occuper de leurs enfants.”

 

Le début tumultueux des cours de cuisine 

 

Florence se met à cuisiner avec les enfants, où elle peut – quitte à parfois devoir se mettre aux fourneaux à genoux. “Je teste mes recettes et je tiens mon concept depuis plus d’un an." Mais lorsqu’une Britannique essaie de lui voler l’idée, elle met les bouchées doubles… 

Fort de ses études en business, elle lance un café pour mamans, avec une aire de jeu et des installations pour les mamans enceintes ; résultat ? “Le concept échoue lamentablement. L’idée était là, mais ce n’était pas le bon projet. Le problème était surtout au niveau des loyers. Alors, je reviens à mon idée de base : les activités en cuisine pour enfants à la maison”. Kids en cuisine est lancé. 

L’échec a rendu Florence plus forte, malgré les dires de ses collaborateurs : “Les gens commencent à rire de mes concepts. Certains réservent mes services par pitié pour “la petite Française”.

 

FLORENCE REBATTET chef

 

Je savais qu’avec En Cuisine Cooking School,  je n’allais pas échouer, même si je me mangeais des portes.”

 

Les géants américains s’intéressent au projet de Florence

 

La détermination paye et Florence attire les très grandes marques. Whole Food Market en fait partie et lance un défi à notre cheffe : “Ils m’ont dit : Si tu veux travailler avec nous, tu dois faire cours à minimum 10 enfants dans notre magasin, sur deux jours.”  Florence tient là son premier partenariat. Tous les dimanches matins, la routine s’installe : notre chef cuisine avec les enfants pendant que les parents font les courses. 

“Kids en cuisine a du succès et maintenant nous programmons des cours les jeudis et les week-ends.” Et quand une recette marche, tout le monde veut se l’accaparer. “Les concurrents de la compagnie – Planet Organic – m’ont dit qu’ils voulaient la même chose, mais cette fois-ci à une heure de route de Londres, tous les samedis matin.” En un rien de temps, Florence s’est créé deux clientèles de premier choix : une firme américaine et la plus grande compagnie bio en Grande-Bretagne. 

 

Devenir la cooking school française numéro 1 à Londres

 

Notre Sudiste ne se dégage pas de salaire pendant plusieurs années, les enfants cassent le matériel, mais elle ne se décourage pas : “Je m’aperçois que ma cible doit devenir plus luxueuse. Si je veux vivre de mon entreprise, il faut contacter les écoles.” 

Ainsi, elle pense aux cooking classes (cours de cuisine) dans les écoles. S’il est difficile de s’en approcher, Florence sait que son image de maman française a tout pour plaire :

 

FLORENCE REBATTET cooking school

 

Mon image est ma porte d’entrée. Même si je suis une colérique du sud-ouest aux cheveux frisés, je vais toujours arriver comme une chic Parisienne.”
 

Les cooking class emmènent Florence au Qatar et à la BBC 

 

Cette détermination va l’emmener jusqu’au Qatar, où elle travaille pour des personnalités de haut rang : “Je ne me rends pas compte que ces personnes vont changer ma vie”, nous raconte-t-elle. “Je dois cuisiner vegan, avec les enfants, pour toute la famille. Un faux-pas dans les grammages peut-être très dangereux là-bas.”

En 2020, le Covid fait prendre conscience à Florence de la nécessité d’avoir des locaux. Alors, elle loue la cuisine de l'école de son fils pendant les vacances. Et depuis, rien n'a changé : “Je fais venir les classes et les enfants dans mes cours, comme une vraie cuisine de restaurant. Entre-temps, les chefs français sont arrivés en Grande-Bretagne et maintenant, je compte sept cuisiniers en freelance avec moi.”

 

gordon ramsay photo


“Un beau jour, Gordon Ramsay m’a appelée. Depuis trois mois, il essayait de me recruter pour sa série : Gordon Ramsay's Future Food Stars. Il croit en mon projet, mais le premier jour de tournage, je m’aperçois que mon business n’est pas comme les autres, mais aussi que je suis étrangère.”  Demi-finaliste, elle sort pleine d’enseignements : nouveau design, nouveau logo, nouvelle image… Elle nous détaille d’ailleurs une anecdote : “Après huit semaines sur la BBC, les gens m’ont mal vu, car j’ai hurlé sur Gordon Ramsay ! Je suis devenue la Frenchie qui a crié sur Ramsay . Je recevais des lettres : “Rentre dans ton pays””.

 

En Cuisine Cooking School propose des stages d’été

 

en cuisine cooking school logo

 

La force de Florence est sans doute le respect qu’elle prône aux produits et à leur fraîcheur. Son école enseigne non seulement aux enfants l’art de la cuisine, mais leur inculque également les valeurs d’une alimentation saine et l’appréciation d’ingrédients frais et de saison. 


Cet été, elle propose différents stages : du 15 au 26 juillet. De 10h à 12h, où elle accueillera les 3-5 ans, ainsi que les 6-15 ans (de 10h à 13h). Au programme, l’élaboration de : “menus différents tous les jours, avec des légumes de saison”.

Sujets du moment

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions