La belle aventure et le joli succès de Julie Louas, cofondatrice de l’ESR Londres

Par Laurent Colin | Publié le 25/07/2022 à 17:21 | Mis à jour le 26/07/2022 à 08:38
Photo : De gauche à droite : Whitney (digital creator), Julie et Sade (consultantes en image), Arone (influenceur et fashion consultant)
Julie Louas consultante en image à Londres et cofondatrice de l'ESR

Arrivée dans la capitale britannique à l’âge de 30 ans, la cofondatrice de l’École Supérieure de Relooking Londres nous livre en format podcast son parcours hautement inspirant.

 

C’est toujours un bonheur d’écouter les interviews de Gauthier Seys, le créateur et directeur d’antenne de StereoChic Radio, la radio des Français dans le monde. Surtout lorsqu’il « cuisine » nos compatriotes installés au Royaume-Uni.

 

Manager régionale en France de plusieurs boutiques, Julie décide un jour de franchir la Manche avec Guillaume, son mari, pour tenter une nouvelle aventure. Elle redémarre sa carrière presque de zéro en travaillant chez Harrods en qualité de « sales associate ». Elle se forme également en parallèle pendant plusieurs mois pour devenir consultante en image. C’était il y a huit ans, déjà à l’ESR Paris.

 

 

Julie Louas, tout de suite lancée dans le grand bain, chez Harrods

Avec le sourire, Julie commente son arrivée et son challenge quotidien pour s’adapter dans un pays dont elle parle au départ très mal la langue. Au contact des clients internationaux, ses premières journées chez Harrods n’ont pas été de tout repos. Mais elle s’est accrochée ! Elle explique aussi combien elle aime Londres, une ville vibrante, pleine d’énergie et de bienveillance, où « tout est possible ». Une capitale riche en couleurs, en cultures, en looks et en différences qu’elle affectionne particulièrement. Puis, elle aborde également son activité : « Nous formons au métier de consultant en image et en communication. Nous travaillons donc l’image de la tête aux pieds, cela inclut la communication verbale et non verbale. En fait, nous préparons nos étudiants à aider les gens à avoir un style et une image en accord avec leur personnalité et qui ils sont vraiment, tout en cultivant aussi l’estime de soi ».

 

L’Ecole prépare sa deuxième rentrée à Londres. L’année dernière, la moitié des étudiants étaient britanniques et les autres venaient de tous les continents, suivant les cours en distanciel. « J’ai des élèves français expatriés à Londres mais aussi d’autres talents venant de Stockholm, Dubaï, Barcelone, Atlanta, Jakarta… ». Une mixité et une diversité très appréciées de Julie, évidemment.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale