Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2269

Après Hyde Park, l’arc de Triomphe devient un beau paquet-cadeau pour Christo

Par Judith Chouzenoux | Publié le 13/09/2021 à 16:14 | Mis à jour le 13/09/2021 à 16:24
Photo : Screenshot - Youtube
Arc de Triomphe Empaqueté

Après avoir investi le lac Serpentine au cœur de Hyde Park avec son London Mastaba en 2018, l’artiste contemporain Christo spécialiste du land art réalise un de ses plus grands rêves à titre posthume : l’empaquetage de l’Arc de Triomphe.

 

Christo, le goût des grandes choses

Lorsqu’il s’agissait d’art, Christo Vladimiroff ne pouvait s’empêcher de voir les choses en grand, gros, lourd, spectaculaire. Alors que le commun des mortels décide de partir se baigner au beau milieu de Hyde Park avec une bouée gonflable, l’artiste Bulgare trouvait de son vivant qu’il était plus opportun d’installer un trapèze de 600 tonnes, aux couleurs de fruits des bois, en plein milieu du lac. Longue de 30 mètres de largeur sur 20 mètres de hauteur, l’installation flottante qui était constituée de 7 596 barils empilés horizontalement, avait su étonner les londoniens pendant près de trois mois du 18 juin au 23 septembre 2018.

The London Mastaba Christo
Dmitry Djouce - Flickr

 

 

L'empaquetage de l'Arc de Triomphe, un rêve pour Christo

Avec l’Arc de Triomphe, Christo, malheureusement décédé l’an passé, avait pour objectif de transformer une célébrité des monuments mondiaux en gigantesque paquet-cadeau. Un cadeau que la mairie de Paris à finalement décidé de lui offrir à titre posthume. Ce projet, dont la note finale s’élève à 14 millions d’euros, est cependant entièrement autofinancé grâce à la vente d'œuvres originales de l’artiste.

 

Un chantier colossal qui a commencé dimanche dernier

Dimanche matin, c’est une équipe de 95 cordistes qui s’est déployée le long de l’arc de 50 m, afin de dérouler les 25 000m2 de tissus recyclables, l’équivalent de 5 terrains de foot, aux couleurs argentées et bleutées.

 

Une oeuvre dédiée aux parisiens et aux touristes du monde entier

Le gigantesque paquet-cadeau, qui sera maintenu par 3000 m de corde rouge, devrait être inauguré le 18 septembre avant d’être retiré le 3 octobre prochain. Les touristes sont invités à venir admirer, voir et toucher gratuitement l'œuvre d’art. Christo, qui avait déjà empaqueté le Pont-Neuf de la même manière en 1985, projetait sa future installation comme un « un objet vivant qui va s'animer dans le vent et refléter la lumière » et dont « les plis vont bouger, la surface du monument devenir sensuelle ».

Dans un communiqué, le neveu de Christo a remercié la Mairie de Paris de permettre à son oncle de réaliser son rêve, une façon pour l’artiste Bulgare de dire adieu à Paris.

 

Nous vous recommandons
Judith Chouzenoux - Journaliste Londres

Judith Chouzenoux

Etudiante à Sciences Po Aix, spécialiste de pas grand chose, curieuse d’à-peu-près tout.
0 Commentaire (s) Réagir