Boroughs londoniens, arrondissements parisiens : quelles différences ?

Par Corentin Mittet-Magnan | Publié le 01/10/2020 à 18:09 | Mis à jour le 01/10/2020 à 18:18
Photo : Bruno Martins - Unsplash
différences arrondissements pairs boroughs londres

L’organisation territoriale et politique de ces deux villes se fait à travers d’une subdivision en quartiers avec des pouvoirs propres à chacun d’entre eux. Quels sont leur nature et leurs rôles ?

 

Paris et Londres sont très souvent comparées. Il faut dire que, même si elles sont historiquement et culturellement différentes, elles ont beaucoup de points communs ; capitale du pays, principal centre économique et culturel, principal foyer de population, hauts lieux du tourisme international….

Si elles ont toutes les deux un maire (ou une maire dans le cas de Paris) qui centralise une partie importante des pouvoirs locaux, c’est le second niveau de division administrative, en les entités représentées par les arrondissements et les boroughs qui prend le reste des décisions.

 

Superficie et population : victoire par KO des boroughs

Sans surprise, ce sont les boroughs londoniens qui remportent la bataille de la superficie et du poids démographique. Londres est donc divisée en 32 boroughs, en plus de la Cité de Londres qui possède un statut particulier. Parmi eux, 12 se trouvent dans le Inner London et vingt dans la partie périphérique, le Outer London. Le plus peuplé d’entre-eux est celui de Barnet dans le nord de la ville avec plus de 395 000 habitants. Le moins peuplé (sans compter la Cité) est celui de Kensington et Chelsea avec environ 155 000 habitants, c’est aussi le plus petit avec une taille de 12km². Enfin, le plus étendu des Borough est celui de Bromley avec environ 150km² de superficie.

Les arrondissements de Paris ne font donc clairement pas le poids dans ce combat mais il est important de rappeler que ces deux villes ont connu un développement très différent. L’urbaniste Steen Eiler Rasmussen évoque l’organisation de Londres comme « une accumulation de villes » et le Grand Londres est aujourd’hui aussi grand qu’une partie de l’Île de France. Quoi qu’il en soit, voici les résultats pour Paris; la ville est divisée en 20 arrondissements. Le premier, qui est aussi le moins peuplé avec 16 000 habitants, se trouve au centre de la ville. Ils sont ensuite répartis sous la forme d’une spirale. Le plus peuplé des arrondissement parisiens est le 15ème avec 235 000 habitants, comme à Londres c’est aussi le plus grand avec une superficie de 8km². Enfin, le plus petit arrondissement est le 2ème qui ne s’étend que sur un seul km².

 

Pouvoir politique : les boroughs plus puissants que les arrondissements

Dans le domaine de la répartition des pouvoirs, c’est encore Londres qui prend le pas sur Paris. Si la Greater London Authority possède une part importante du pouvoir, elle en délègue une partie conséquente aux boroughs dont le rôle se rapproche parfois des pouvoirs d’une commune en France. Ils ont à charge, par exemple, de collecter les impôts locaux. Parmi leurs prérogatives on trouve la gestion des déchets, des espaces verts, des écoles, de la mobilité, des services sociaux ou encore l’entretien de la voirie et le registre de l’état civil. Enfin, ils sont dirigés par une assemblé délibérante, le council, qui désigne un maire. Dans certains boroughs, celui-ci est élu au suffrage universel.

A Paris, les arrondissements et leurs maires possèdent peu de pouvoirs face à celui de la maire de la ville. Leur budget est limité et leurs pouvoirs est réduit à la gestion de l’état civil et l’attribution des places en crèche ainsi que la répartition des logements sociaux. Ils n’ont par exemple pas la possibilité d’agir sur les questions environnementales ou de sécurité. Mais cette répartition des pouvoirs fait débat et un certain nombre d’élus réclame plus d’autonomie.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale