TEST: 2269

Sasha Johnson activiste BLM : Un adolescent inculpé pour tentative de meurtre

Par Marie Benhalassa-Bury | Publié le 07/06/2021 à 14:34 | Mis à jour le 08/06/2021 à 11:50
Photo : Conscious Sistars - Instagram
L'activiste BLM Sasha Johnson, micro à la main

Cameron Deriggs a donc comparu au tribunal. Il avait été inculpé vendredi 28 mai, étant communément considéré comme la personne ayant tiré sur Sasha Johnson quelques jours auparavant.

 

La procureure Carol Udenze a déclaré qu’en l’état de connaissance actuel des choses, il était estimé que :

  • Cameron s’était rendu à cette soirée dans Peckham dans le but d’assassiner quelqu’un.
  • La tentative d’homicide serait donc préméditée, avec la complicité des autres jeunes hommes arrêtés.
  • Sasha Johnson ne constituait pas la cible initiale.

Alors que le parti de la jeune activiste, Take the Initiative, avait mis en exergue les menaces de mort dont l’activiste du mouvement Black Lives Matter avait fait l’objet, la piste du « au mauvais endroit au mauvais moment » est donc celle encore privilégiée.

Qui plus est, le jeune homme est âgé d’à peine 18 ans. Or, le silence médiatique s’installe peu à peu depuis cette nouvelle. Un adolescent noir à peine majeur tire sur une activiste menacée régulièrement du fait des causes qu’elle défend, et pourtant les journalistes de la planète semblent se désintéresser progressivement du cas.

Un exemple qui témoigne bien des œillères placées par la nation sur les violences commises par « des noirs contre des noirs ». Non, la couleur de peau d’un homme tout juste nubile ne rend pas sa tentative d’homicide présumée « ordinaire », et il est anormal que les médias et les politiques se détournent soudainement de cette histoire.

Sur les réseaux sociaux, les allié(e)s s’indignent. Beaucoup suggèrent que le jeune homme a été commandité par quelqu’un d’autre. D’autres se délectent et ne cachent pas leur racisme et leur apathie, alors même que Sasha est hospitalisée après avoir frôlé le trépas : « tuée par l’un des siens ! ». Une sorte de leçon jugent méritée pour l’activiste égalitaire.

Le jeune individu comparaîtra à nouveau le 25 juin. Il est détenu provisoirement pour le moment, et n’a pas tenu à plaider coupable ou non-coupable. Quant aux quatre autres personnes impliquées, elles sont mises en liberté sous caution jusqu’à la fin juin prochaine.

 

Sur le même sujet
Marie Benhalassa - Journaliste Londres

Marie Benhalassa-Bury

Etudiante à Sciences Po Aix, curieuse de tout, ancienne expatriée à Brighton avant de rejoindre l'équipe de rédaction de Londres
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale