Dimanche 26 septembre 2021
TEST: 2269

Royaume-Uni : les mineurs ne seront pas vaccinés, sauf s’ils sont à risques

Par Elzéa Colomb | Publié le 20/07/2021 à 19:00 | Mis à jour le 20/07/2021 à 19:00
Photo : Caleb Woods - Unsplash
Une fillette se cache le visage avec ses mains

Alors que la vaccination juvénile semblait, il y a quelques mois, à l’ordre du jour, le gouvernement britannique effectue un nouveau rétropédalage.

 

Il y a quelques mois, il était encore question de commencer la vaccination des mineurs âgés de plus de 12 ans, aux alentours des mois d’août et de septembre. Pourtant, le gouvernement a annoncé lundi qu’il n’y aurait finalement pas de vaccination de masse pour les individus de cette tranche d’âge. Les injections ne seraient proposées que dans le cas où des problèmes de santé sous-jacents rendraient l’enfant, âgé de 12 ans ou plus, cliniquement vulnérable ou vivant avec une personne immunodéprimée. Un choix justifié par le fait que la population jeune serait beaucoup moins susceptible de développer une forme grave ou longue de Covid-19, et face à des inquiétudes quant à certains effets secondaires.

 

Une majorité de parents pour la vaccination des plus jeunes

Cette décision est d’autant plus surprenante que, selon un sondage publié par YouGov le 5 juillet interrogeant près de 1000 parents d’enfants de 17 ans ou moins, 53% d’entre eux s’étaient prononcés en faveur de la vaccination pour leur progéniture. Seuls 18% ont affirmé leur désaccord tandis que 29% ont quant à eux exprimé des doutes.

 

Ailleurs, la vaccination des plus jeunes est déjà lancée

Il est d’ailleurs important de noter que le Royaume-Uni avait, au même titre que d’autres pays, approuvé le vaccin Pfizer pour les 12-15 ans en juin dernier. Les Etats-Unis, la France, l’Allemagne ou encore Israël, ont pour leur part progressivement entériné la vaccination des plus de 12 ans.

Pensez-vous que cette décision soit judicieuse au vu de la conjoncture actuelle ?

 

Elzéa Colomb - Journaliste Londres

Elzéa Colomb

Étudiante en 3e année de journalisme. Réunionnaise d’adoption, amatrice d’art. Envisage de devenir également dessinatrice de presse.
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Londres ?

CINÉ

Yesterday : ou comment j’ai complètement craqué pour ce film disponible sur Netflix

Yesterday. Après une longue journée de travail, quelques fraises anglaises accompagnées d’un verre de rosé, je cherchais de l’aide. Help. I need somebody. Quelqu’un pour me souffler quel film regarder

Sur le même sujet