Mélomane et fan de Londres, j’ai associé dix morceaux à dix lieux de la capitale

Par Margaux Audinet | Publié le 16/12/2021 à 18:03 | Mis à jour le 16/12/2021 à 18:19
Photo : Unsplash - Belinda Fewings
Des télévisions, amplificateurs, enceintes et disques de musique

Amoureuse de musique, et vivant une idylle avec Londres depuis quatre mois, j’ai décidé de choisir mes musiques préférées collant le mieux avec les dix endroits m’ayant marquée dans cette ville.

 

Londres m’a séduite. Londres m’a appris à aimer les capitales, et le fait de la quitter me fend le cœur. Certains de ses recoins m’ont marquée plus que d’autres, et je me souviendrai parfaitement des émotions parcourant mon cœur lorsque je me trouve dans ces lieux. En bonne mélomane, mes écouteurs m’accompagnent partout où je vais dans la capitale britannique, et des morceaux viennent immédiatement à mon esprit en pensant à ces dix endroits marquants. Découvrez ici les musiques qui bercent le mieux mon séjour à Londres, allant des ballades mélancoliques sur les bords de la Tamise aux soirées festives dans le centre-ville.

 

1 - Sortir de la station de métro d’Oxford Circus

Lorsque je monte l’escalator de cette station emblématique du centre-ville, je me sens pleinement à Londres. Un nombre incalculable de personnes s’affaire sur Oxford Street, et plus que jamais, on a le sentiment d’appartenir à cette ville magique, aux côtés des magasins de souvenirs et des vendeurs à la sauvette. Quoi de mieux pour illustrer cet instant précis qu’une musique incontournable pour les Britanniques ? Mr Brightside, de The Killers, est joué à chaque soirée lycéenne au Royaume-Uni, selon les témoignages que j’ai pu récolter. J’aime profondément ce groupe et ce titre, qui me rend à la fois exaltée et pensive : il est parfait lorsque je me tiens devant la station d’Oxford Circus, heureuse par ma présence à Londres et impressionnée par cette fourmilière en mouvement.

 

 

2 - Se tenir en plein milieu de Trafalgar Square

Trafalgar Square, c’est un lieu symbolique de Londres, mais c’est aussi l’endroit où j’ai pris de nombreux bus de nuit après des soirées en boîte de nuit, où j’ai dégusté des vins chauds sur son marché de Noël, ou passé l’après-midi en haut de ses escaliers. Se tenir au beau milieu de Trafalgar Square revient à être au cœur de la ville, à la fois proche de Piccadilly Circus et de Big Ben. Cet endroit m’inspire une motivation, une joie de vivre et une énergie positive typiques de la capitale britannique. Alors, lorsque je me trouve sur cette place, dans mes oreilles résonne Beat It, de Michael Jackson. Un classique aussi incontournable que Trafalgar Square, qui donne envie de conquérir le monde (ou du moins Londres, dans un premier temps).

 

 

3 - Assise sur la pelouse de Hyde Park

Hyde Park est l’un de mes endroits préférés de Londres. Cet immense parc permet à l’amoureuse de la nature que je suis de prendre une grande bouffée d’air frais, en compagnie des cygnes et des oies du lac, sans oublier les innombrables écureuils. J’adore m’y promener le dimanche, ou y prendre un déjeuner assise sur la pelouse : le rock, mon genre musical favori, s’impose pour de telles circonstances. Le groupe Arctic Monkeys colle le mieux avec les émotions que je ressens en me baladant dans Hyde Park, mais impossible pour moi de choisir un seul titre de ces artistes britanniques. Dans mon esprit vient immédiatement When the Sun Goes Down, mais Mardy Bum et A Certain Romance agrémentent aussi mes escapades à Hyde Park d’un instrumental parfait et d’une voix que j’affectionne tant.

 

 

4 - Être à bord du Tube

En passant quatre mois à Londres, j’ai appris à aimer le métro. Venant d’une petite ville, j’ai d’abord été impressionnée par ce mode de transport particulier, dont les lignes s’entremêlent de façon incompréhensible. Au fil des semaines, la DLR a gagné mon affection, et j’ai adoré la praticité de la Central Line, malgré son effervescence. Lorsque je m’assois sur un siège d’un wagon, un livre à la main, certains titres me permettent de voyager réellement. Je suis dans une sorte de transe le temps du trajet, regardant les voyageurs à mes côtés et les stations qui défilent à travers les vitres. Grande amatrice de rap français, Au cœur du G de Nekfeu me paraît parfaitement révélatrice de mon humeur à bord du Tube.

 

 

5 - Avec des amis en folle sortie dans Soho

A Londres, difficile de ne pas se laisser tenter par de folles soirées à Soho, qui est un de mes quartiers favoris. Le choix de boîtes de nuit et de bars est illimité, et il y en a pour tous les goûts. Arpenter les rues de Soho en éclatant de rire entre amis, allant d’un endroit à un autre le samedi soir, restera un souvenir cher à mon cœur. L’une de mes chansons préférées dans ce genre de circonstances est It Wasn’t Me (Shaggy), qui me met immédiatement d’excellente humeur, et il est impossible pour moi de ne pas la chanter le sourire aux lèvres.

 

 

6 - En plein milieu du marché de Camden Town

Voilà encore un endroit incontournable de la capitale britannique. Camden Town a sa propre âme, avec une ambiance si particulière : se promener dans les dédales de ses marchés et admirer ses docks est vivifiant. A Camden, je me sens heureuse, légère, ne pouvant m’empêcher de me sentir chanceuse d’être à Londres. Alors, il faut un titre de circonstance, comme Hey Soul Sister, chanté par Train. Une musique pop, un peu clichée, mais parfaitement adaptée à une journée (à peu près) ensoleillée à Camden.

 

 

7 - Marcher sur les bords de la Tamise

Habitant à Limehouse, j’ai pu souvent aller courir ou marcher sur les bords de la Tamise, qui sont aménagés pour les piétons. Ils permettent d’aller jusqu’à Canary Wharf en offrant une vue sur le fleuve le plus célèbre d’Angleterre. Lorsque je m’aventure dans ce genre de balade, j’aime les sons rock calmes, qui s’associent bien avec mon âme pensive. Je pense notamment à une chanson de The Backseat Lovers, Kilby Girl.

 

 

8 - Regarder le coucher de soleil sur un pont du centre-ville

Un grand trait de ma personnalité est d’être une immense fan de Oasis, ce qui a évidemment aidé mon intégration à la Grande-Bretagne. Souvent, en fin de journée, j’aime prendre un bus me permettant d’admirer le coucher du soleil (bien qu’il soit souvent décevant à Londres), perchée sur le Blackfriar Bridge ou le Lambeth Bridge au cœur de la ville. Accoudée sur le rebord, je peux admirer paisiblement les monuments et buildings londoniens, mes écouteurs diffusant les chefs-d’œuvre de mon groupe préféré. Si vous vous retrouvez dans cette situation, je vous conseille vivement Talk Tonight et Slide Away.

 

 

9 - Vagabonder dans les rues de South Kensington

En tant que Française, South Kensington est un passage obligatoire. J’ai toujours adoré ce quartier à l’âme française, l’architecture soignée et aux nombreuses activités. Que vous souhaitiez faire un tour au musée d’histoire naturelle ou simplement vous promener dans ces rues adorables, l’adresse est à retenir (c’est aussi là que se trouve le consulat, pour les demandes de passeport). Un rappeur francophone que j’affectionne particulièrement est Jok’Air, et son titre La musique vient de la cité (Freestyle la dictatrice) correspond parfaitement à ce que je ressens en sortant de la station de métro à ‘South Ken’. Une ambiance calme tout en gardant une énergie positive, ce qui n’est pas toujours le cas pour cet artiste.

 

 

10 - Arpenter les salles de la National Gallery

La National Gallery, qui se trouve dans le quartier de Westminster, est mon musée favori à Londres. Il contient des œuvres d’artistes incontournables à mon sens. Il traverse les époques, les courants et les continents, ce que j’affectionne beaucoup. L’art me transcende, me rendant à la fois heureuse et apaisée. Pour accompagner ma visite, la musique se doit d’être à la fois mélancolique et rythmée, pour me permettre d’apprécier encore plus les chefs-d’œuvre de chaque salle. Vous connaissez sûrement la reprise chantée par Birdy, plus récente, mais l’auteur original de Skinny Love est Bon Iver. C’est un incontournable pour moi, un morceau absolument magique qui se glisse parfaitement à l’arrière-plan de la découverte du musée.

 

 

Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale