Harry Potter : la tombe de Dobby bientôt inaccessible au public ?

Par Colin Porhel | Publié le 05/05/2022 à 18:17 | Mis à jour le 05/05/2022 à 18:32
Photo : Jake Watson - Creative Commons
La plage de Freshwater au Pays de Galles

La popularité du personnage créé par J.K Rowling est telle que sa (fausse) tombe, installée au Pays de Galles, menace l’environnement et les installations alentour, selon le National Trust Wales.

 

Dobby n’a peut-être plus de maître, mais il possède des millions d’admirateurs dans le monde. Le célèbre elfe de la saga Harry Potter, qui repose (fictivement) sur la plage de Freshwater West, à Pembrokeshire (Pays de Galles), où son enterrement a été filmé, reçoit chaque jour la visite de dizaines de fans souhaitant lui rendre hommage. Chaussettes, rochers, cailloux… les cadeaux pour la créature imaginaire affluent, souvent parés des inscriptions « RIP Dobby » et « Ici repose Dobby, un elfe libre ».

 

« Quel endroit magnifique pour être avec ses amis »

Ces démonstrations d’amour, bien que bien intentionnées, fragilisent l’environnement côtier. Le National Trust Wales a ainsi mis en ligne un sondage dans lequel les citoyens sont amenés à donner leur avis sur la nécessité ou non de conserver la tombe de Dobby. Si cette dernière idée venait à être retenue, la sépulture de l’elfe pourrait alors être déplacée dans un lieu inaccessible au public.

L'enquête pose une trentaine de questions sur la façon de préserver au mieux Freshwater West. La circulation, le stationnement ou encore la présence de toilettes sont ainsi soumis à la délibération de toute personne se sentant concernée par le sujet. La seule manière, peut-être, de sauvegarder « un endroit magnifique pour être avec ses amis », comme l’affirmait, dans un dernier souffle, le regretté acolyte d’Harry Potter.

 

Harry Potter, véritable légende au Royaume-Uni

Depuis la sortie du premier opus de la saga créée par JK Rowling, en 1997, la communauté de fans ne cesse de s’agrandir. En 2016, Harry Potter et l’enfant maudit, huitième recueil de la série, devenait ainsi le livre le mieux vendu de la décennie au Royaume-Uni, détrônant au passage Fifty Shades of Grey. En quatre jours, l’ouvrage s’était écoulé à 680 000 exemplaires.

Un succès qui n’épargne pas la capitale britannique, regorgeant de musées et autres représentations du héros à lunettes. L’autrice, aujourd’hui controversée, s’est également inspirée de plusieurs monuments londoniens pour conter les aventures d’Hermione Granger et ses amis. Le Chemin de Traverse prend ainsi pour décor les façades du Leadenhall Market de La City, alors que la fameuse banque Gringotts, représente en réalité l'ambassade d'Australie, un bâtiment pouvant être admiré sur la rue Strand. Autant de lieux emblématiques, témoins d’un amour passionnel entre le public et la série, qui attirent toujours autant de fans. Au risque d’en détruire une partie.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale