TEST: 2269

70 ans de règne pour la reine Elizabeth II

Par Laurent Colin | Publié le 06/02/2022 à 14:18 | Mis à jour le 07/02/2022 à 12:38
Photo : Flickr
La Reine Élizabeth II portant la couronne, la ceinture bleue et la toge rose en 1959

Le 6 février 1952, le roi George VI tirait sa révérence et sa fille aînée accédait au trône. Sept décennies plus tard, Elizabeth II est toujours là et s’apprête à célébrer son jubilé de platine.

 

Irrévérencieux. Impossible de jouer ce mot au Scrabble et difficile également de la placer dans un article. Et pourtant. Il serait totalement irrévérencieux de notre part de ne pas adresser toute notre sympathie et notre respect à une monarque qui traverse les périodes de l’histoire avec toujours autant de flegme… britannique. En 70 ans de règne, Elizabeth II a tout connu. Elle a côtoyé et « travaillé » avec 15 premiers ministres, de Sir Winston Churchill à Boris Johnson. Elle a aussi assisté à la fin de l’Empire britannique et à la naissance du Commonwealth.

 

Des célébrations au Royaume-Uni organisées en juin prochain

Du 2 au 5 juin 2022, tout le pays va profiter d’un grand pont et de quatre jours chômés pour célébrer le jubilée de platine de la Reine, notamment ponctué d’une parade militaire, d’un grand concert et de pique-niques géants organisés sur tout le territoire. Le début des festivités correspond à la date du couronnement officiel de la Reine qui s’est tenu le 2 juin 1953 à l'Abbaye de Westminster. Un événement planétaire alors retransmis à la télévision dans le monde entier, suivi par quelque 175 millions de téléspectateurs, qui devrait encore rassembler les foules au début de l’été.

 

Remontons dans l’Histoire, que se passait-il en 1952 ?

D’autres événements ont marqué cette année agitée pour la Royauté outre-Manche. C’est en février que le Premier ministre Winston Churchill a annoncé devant le Parlement britannique que le Royaume-Uni avait fabriqué sa première bombe atomique, avec un premier essai réalisé neuf mois plus tard. C’est en juillet de cette même année que les habitants de Londres ont dit adieu au tramway. Et nous retiendrons également que la capitale a dû faire face au « grand smog » du 5 au 9 décembre 1952. Une fumée particulièrement dense qui a empêché la ville de respirer pendant quatre jours. Un épisode considéré comme la pire pollution atmosphérique de toute l'histoire du pays.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale