Mercredi 28 juillet 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Le « Passeport vert » : la solution pour le retour à la vie normale ?

Par Aurélie Billecard | Publié le 13/01/2021 à 17:45 | Mis à jour le 13/01/2021 à 17:45
Passeport vert covid-19

Le parti UDI français a soumis l’idée de suivre le modèle israélien en instaurant un « passeport vert », permettant aux personnes vaccinées d’avoir un retour à la « vie normale ». Ce document fait débat dans plusieurs pays et quelques alternatives émergent.

 

Pour accélérer les campagnes de vaccination qui ont débuté le 27 décembre, plusieurs pays essaient de trouver de nouvelles tactiques, dont le « passeport vert ». Ce document, destiné aux personnes vaccinées contre le coronavirus, permettra de retrouver leur « vie normale », en allant au restaurant ou dans les lieux culturels. Cependant, un seul pays a mis en vigueur ce document : Israël.

 

Un passeport vert israélien en janvier

Le ministre de la santé israélien Yuli Edelstein a présenté, lundi 4 janvier, à la Commission des lois, les éléments constituant ce « passeport vert », qui sera attribué à tous les habitants d’Israël. Cette proposition de loi était la première déposée dans le monde. Le passeport sera disponible en janvier, une semaine après la deuxième dose du vaccin, seule condition pour l’obtention de ce document. Cependant, il ne sera valable que pendant six mois et sa validité à l’international reste encore incertaine. Le ministre de la Santé n'a toutefois pas fourni à ce stade plus de détails et reconnu que l'opération logistique serait « difficile » à mettre en oeuvre.

Depuis mardi 5 janvier, le manque de stock de vaccin a ralenti la campagne de vaccination. Seules les personnes ayant déjà reçu la première injection peuvent recevoir la seconde dose. La campagne ne reprendra en fin de semaine. 

Israël, avec ce passeport vert, encourage sa population à la vaccination, dont près de 20 % a déjà reçu la première dose. Le passeport vert donnera accès à des « zones vertes » réservées pour les personnes vaccinées, comme les lieux culturels ou les restaurants. Cependant, il ne sera disponible qu’une semaine après l’injection de la deuxième dose, et n’exonère pas le port du masque ni la distanciation sociale. Entre temps, les personnes vaccinées auront une attestation de vaccination leur permettant d’accéder les zones vertes. 

 

Une proposition de passeport vert en France

En France, la députée UDI Valérie Six a proposé, à l’Assemblée Nationale, la mise en place d’un passeport vert pour toutes les personnes vaccinées sur le territoire français. La députée souhaite que la France prenne exemple sur Israël, en précisant que nous pourrions vite retrouver une vie normale si cette solution était appliquée. Cependant, cela impliquerait l’obligation de se faire vacciner, alors que 50 % des personnes sont contre. 

@six_valerie propose la mise en place d'un "passeport vert" pour les personnes vaccinées, qui leur permettrait de se rendre au restaurant ou dans des lieux de culture. Cette mesure, mise en place en Israël, inciterait à la vaccination, fait-elle valoir.#DirectAN #COVID19 pic.twitter.com/rHBQvM8Qm9

— LCP (@LCP) December 16, 2020
 

« L’enjeu est de faire comprendre aux Français que se faire vacciner est un acte citoyen, a déclaré Valérie Six. Je le fais pour me protéger et pour protéger les autres. Cela nous permettra collectivement de retrouver une vie sociale, une vie culturelle ».

Les discussions sur ce document sont encore en cours, mais ce type de passeport avait déjà été évoqué lors du premier confinement en mars mais il s'agissait alors d'un « passeport d’immunité » pour les personnes ayant déjà été infectées.

 

Le Royaume-Uni divisé 

Contrairement à Israël et à la France, d’autres pays ne trouvent pas de solution pour les personnes vaccinées. Au Royaume-Uni, le gouvernement ne trouve pas de point d’entente sur le sujet du passeport vert. Le ministre en charge du déploiement du vaccin anti covid-19, Nadhim Zahawi, souhaite en instaurer un pour les individus vaccinés. Avec l’arrivée de la nouvelle souche du virus, le ministre pense que le document serait une véritable porte de sortie de ce calvaire. Mais, Michael Glove, ministre au Bureau du Cabinet, a écarté son idée, créant une confusion au sein du gouvernement britannique.

 

L’Estonie et l’OMS

Depuis le mois d’octobre, l’Estonie travaille étroitement avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur un projet de certification de vaccination électronique, appelée la « smart yellow card » (carte jaune intelligente). Ce dispositif permettrait un meilleur suivi des données médicales et de vaccination des populations mondiales, notamment des pays en voie de développement. Ce projet n’est toujours pas finalisé, mais il a pour objectif d’identifier les personnes immunisées.

 

Le Travel Pass : un laissez-passer de santé numérique

Après des gouvernements et l’OMS, c’est aux compagnies aériennes de créer un procédé suivant les données vaccinales. L’Association Internationale de Transport Aérien (IATA) prend l’initiative de créer un « laissez-passer de santé numérique ». L’organisme, regroupant 240 compagnies aériennes mondiales, a commencé à tester son dispositif avec Singapore Airlines depuis le 23 décembre sur certaines de ses lignes.

Passeport vert covid-19

La plateforme Travel Pass établit le lien entre les passagers, les compagnies aériennes, les autorités et les laboratoires. Une fois vacciné ou testé, l’utilisateur aura à disposition son certificat de vaccination ou de test directement sur l’application. Selon l’IATA, les premières versions de l’application devraient arriver au premier trimestre sur les appareils Apple, et à partir d’avril sur Android (sauf pour les passagers de Singapore Airlines). Son objectif est de faire décoller le trafic aérien alors que les compagnies ont perdu 60 % de chiffre d’affaires en 2020. 

 

Une initiative de la compagnie aérienne australienne Qantas

Même si le gouvernement australien ne met pas en place de passeport vert, les compagnies aériennes prennent les rennes et exigent aux passagers d’être vaccinés avant de prendre l’avion. Alan Joyce, le patron de la compagnie Qantas, a déclaré qu’il envisageait « de changer nos conditions d'utilisation pour les voyageurs internationaux, pour leur dire que nous demanderons aux gens de se faire vacciner avant de pouvoir monter à bord de l’avion ».

 

Une atteinte à la vie privée ?

L’Université d’Exeter en Angleterre a publié un rapport, soulignant que les passeports verts pourraient aider à contrôler la pandémie mais il soulève des questions sur la protection des données privées et des droits de l’Homme. Le document estime que les rapports pourraient enregistrer des informations sensibles et créer de nouvelles distinctions entre les individus en fonction de leur santé. Selon l’auteure principale du rapport et professeure de droit, Ana Beduschi, les données pourraient interférer avec le respect de la vie privée. 

118706627_104533904718606_7858939562566256367_o

Aurélie Billecard

Étudiante en management culturel et journalisme, fille d’expatriés en Asie et en Europe pendant une dizaine d’années, elle a rejoint l’équipe de la rédaction internationale.
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

domthierry jeu 04/03/2021 - 23:41

Un passeport vert pour revenir à la normale... Qui peut encore croire à un retour à la normale? Pourquoi pas aussi une insigne cousue sur la veste des personnes non vaccinées??? Pas d'obligation d'être vacciné... mais si pas vacciné : pas de voyages, de restaurants (pour ceux qui n'ont pas encore mis la clé sous la porte) pas de concert, de théâtre, de bibliothéque et pourquoi pas aussi pas de commerces de restauration, pas de compte bancaire? Retour à la normale.......

Répondre
Commentaire avatar

hh mer 31/03/2021 - 09:28

RAPPEL : vaccins obligatoires pour entrer à l'école : diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, recommandés : rougeole, rubéole, hépatite B, on pourrait ajouter à la liste les vaccins obligatoires aux touristes qui se rendent ds certains pays du monde et à qui cela ne pose pas de problème de se faire alors vacciner.....par ailleurs, j'ai un cousin qui a 70 ans, donc pas si vieux, il boite d'avoir eu la polio à 5 ans...!! mon prof de piano quand j'étais gosse, aveugle suite à la rougeole.....

Répondre

Retraite

TÉMOIGNAGES

Ces retraités français qui sont partis vivre à l’étranger

L’expatriation s’arrête-t-elle à la fin de la vie professionnelle ? Pas du tout ! Mais qu’est-ce qui a motivé ces retraités à quitter la France et quelles sont les difficultés rencontrées ?