Dimanche 25 octobre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

La France est-elle la destination verte où s’expatrier ?

Par Némo Empis | Publié le 30/09/2020 à 18:00 | Mis à jour le 02/10/2020 à 10:34
expatriation France environnement

InterNations sort son premier rapport sur l’environnement et le développement durable. L’objectif étant de savoir - sur un classement de 60 pays - là où il fait bon s’expatrier. En 2020, la France se classe 17ème.

Sur les 60 nations qui composent ce premier classement sur l’ « expatriation durable », la France pointe le bout de son nez à la 17ème place. Pour réaliser cette étude, Internations, forum regroupant plus de quatre millions d’expatriés, s’est basé sur huit critères différents, à savoir : la qualité de l’air, l’environnement naturel, l’assainissement de l’eau, la disponibilité des biens et services dits « verts », l’approvisionnement énergétique et la gestion et le recyclage des déchets. On leur a également demandé leur perception sur les prises de position des gouvernements sur la protection de l’environnement d’une part, et de l’intérêt que porte la population locale aux problèmes environnementaux de l’autre. Au total, ce sont plus de 15 000 expatriés de 173 nationalités différentes qui ont répondu à l’enquête.

La France, nation verte ?

La disponibilité aux biens et services « verts » a été noté positivement par 77% des expatriés en France. C’est d’ailleurs le domaine où l’Hexagone est le mieux répertorié, elle pointe au 13ème rang sur le critère. Concernant la gestion et le recyclage des déchets, là aussi les étrangers de France se disent globalement satisfaits, 73% d’entre eux estiment que la problématique est correctement gérée.

Quid des décisions politiques

Alors qu’un peu moins d’une personne sur deux (48%) ayant répondu à InterNations considère que les populations locales se sentent concernées par les problèmes climatiques, en France, c’est plus d’une personne sur deux (52%) qui pense que les habitants portent un fort intérêt aux problématiques environnementales. Un chiffre qui peut éventuellement être relié à ce que pensent les expatriés des initiatives gouvernementales. Une fois de plus, la France se situe légèrement au dessus de la moyenne mondiale. 64% des étrangers vivant sur le sol jugent que le gouvernement français agit suffisamment en faveur de la protection de l’environnement.

23ème pays en terme de qualité environnementale

Une grande majorité des sondés sont ravis de la qualité environnementale du pays qui les accueille. En France, neuf expatriés sur dix louent l’environnement naturel du territoire. Ils sont également 81% à être contents de l’assainissement des eaux. Paradoxalement, ces très bons résultats classent seulement la France au 23ème rang de la catégorie.

Classement Internations Développement Durable

L’écrasante domination scandinave

Habituée des podiums dans ce type de classement, la Scandinavie truste une nouvelle fois les premières places du classement. Le tiercé dans l’ordre, Finlande, Suède et Norvège, bons élèves également, l’Autriche et la Suisse complètement le top 5. S’il fait bon s’expatrier en Europe, l’Égypte, le Koweit et l’Inde ferment la marche sur le total des 60 pays.

Le classement sur l’environnement et la durabilité sorti par InterNations s’inspire également de l’enquête expat insider de 2020, l’une des enquêtes les plus abouties sur la vie et le travail à l’étranger. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur internations.org

Le top 10

1 - Finlande
2 - Suède
3 - Norvège
4 - Autriche
5 - Suisse
6 - Danemark
7 - New Zealand
8 - Allemagne
9 - Canada
10 - Luxembourg

Némo Empis

Némo Empis

Diplômé d'un master de journalisme, il a rejoint la rédaction parisienne de lepetitjournal.com. Némo est passé par Casablanca pour un stage de deux mois chez RadioMars.
4 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

patrick boissy ven 02/10/2020 - 19:16

Comme quoi le marketing fonctionne toujours très bien

Répondre
Commentaire avatar

KRISS lun 05/10/2020 - 14:00

Merci pour votre compréhension mais votre sémantique n’est-elle trop « gentille » par l’emploi de « marketing» en la circonstance? A moins que vous ne considériez que Staline Mao et Goebbels faisaient du « marketing » et que le « Bolchevisme » « Petit Livre Rouge » « Mein Kampf » et la " Charte européenne des droits fondamentaux" en mains d’un interlope Etat profond mafieux portant à la dictature contre la souveraineté des Peuples ne doivent être enseignés dans les écoles de commerce ? Quel qu'il soit, où qu'il soit, aujourd'hui un "état profond international" colonisateur mondial pousse des peuples entiers à migrer pour retomber en esclaves économiques corvéables à volonté alors que 90% d'entre eux voudraient restés aux pays pour les faire prospérer! Pourquoi ? Voilà la seule question à se poser. Veuillez excuser ma sémantique outrancière mais il nous faut prendre conscience de la gravité de ce qui se passe réellement et la gentillesse ne peut plus malheureusement être un moyen de changement. Amicalement.

Répondre
Commentaire avatar

Lily jeu 01/10/2020 - 08:35

Le Maroc en 48ème place sur l'environnement et la durabilité c'est impossible!!!! Quand on sait que ce pays à la plus grande plateforme solaire énergétique au monde et que bcp d'autres pays également ont commencé à faire pareil, sans compter toutes les initiatives portées même dans bcp d'autres pays en Afrique, qu'en France nous n'avons même pas entrepris!!. Le Maroc se développe à tout les niveaux concernant l'écologie et il ne mérite absolument pas cette place!!! Je trouve certains résultats ou plutôt conclusions attives concernants de nombreux pays qui font un effort monstre compare à la France si on se base sur le nerf de la guerre qu'est l'économie.

Répondre
Commentaire avatar

KRISS jeu 01/10/2020 - 15:30

Comme d’hab. on tombe toujours sur l’apparence médiatique et on n’approfondit pas par soi-même par la vision du réel en y ajoutant un peu de bon sens personnel ! La logique ne nécessite aucun diplôme ni aucune expertise mais souvent c’est drôle en conclusion cela se termine par un « merde ils nous prennent pour des cons » ! C’est la mode et à ce point de vue je suis d’accord avec vous en France on ne fait pas mieux et l’UE la reine de la technocratie en est experte si on est un peu sensé! Etre sensé signifie aussi de voir que ni la question de qualité ni celle du goût ni celle des « plaisirs » de vivre n’entrent en ligne de compte dans ces statistiques et on trouve drôle aujourd’hui que l’agriculture française se casse la figure en Europe? Or un veau français en herbages n’est pas un veau polonais en batteries aux hormones à moins d’être soi-même un sacré bestiaux de ne vouloir le comprendre ! Ainsi Lily je crois que vous avez tord. Le Maroc ne suit que la doxa mondiale des apparences c’est tout, non qu’il ne pourrait justement MONTRER mais ETRE réellement serait mieux ! Or l’apparence fait loi internationale aujourd’hui ! Mille fois mieux encore si ce n’est pas pour le profit d’instances financières intermédiaires quelles qu’elles soient, internationales apatrides, étatiques ou privées nationales mais directement pour le peuple, oui ce serait encore bien mieux. Toute l’Afrique en est loin malheureusement, le Maroc dans la démagogie mondialiste environné de tous les mafieux économiques interlopes tente alors de limiter les dégâts ! Ainsi donc vous omettez de dire que les énormes champs solaires de Ouarzazate profitent de l’énergie gratuite d’accord mais nécessitent un stade de transformation mécanique qui a besoin de refroidissement par une énorme quantité d’eau. De l’eau ? Je vous laisse donc juge devant les oueds à sec, les séguias qui ne sont plus entretenues, les puits nécessitent des dizaines de m de plus et des pompes puissantes à …..moteurs et la nappe phréatique invisible inexorablement s’enfonce plus encore invisible ! Logique non ? Alors qui paie sinon le petit « peuple » d’agriculteurs qui doit aujourd’hui acheter cash au souk ce qu’il produisait de coutume depuis des siècles: légumes et viande du tagine quotidien et ce blé que l’on ne cultive plus pour le couscous et qu’on doit importer et revendre à perte? La réalité est là sous les yeux ! C’est toute l’Afrique à l’abandon économique international qui est ainsi sous nos yeux ! Par ailleurs l’électricité ainsi transformée à grand coup de flotte qu’on n’a pas, se distribue par le réseau d’électrification classique existant et que lui on continue d’installer partout dans les douars les plus reculées en hautes montagnes notamment, ben ouai mais à quels coûts … ??? Très bien effectivement mais qui paie ces coûts ….le petit « peuple » encore car comme en France qui d’autres ? Ainsi impossible pour une famille de 4 personnes de payer moins de 300/400DH d’électricité chaque mois sinon la carte coupe automatiquement ! Pas de salaire donc, plus d’autoproduction alimentaire , plus de troc au souk, cette somme devient astronomique si elle doit impérativement s’ajouter aux achats d’alimentation ci-dessus qui augmentent de même évidemment. Pire encore car cette autoproduction alimentaire faisait tampon économique car au moins on pouvait se restreindre temporairement et vendre le lait, les poules, les œufs, une chèvre etc…aux voisins pour passer le cap ! Aujourd’hui plus rien ne rentre ni pour soi ni pour le voisin! On fait quoi alors? Pour ce qui me concerne une politique d’électrification individuelle gratuite par panneaux solaires domestiques dans chaque douar aurait été préférable pour déjà limiter la consommation payante! Je ne suis pas spécialiste donc c’est une opinion néophyte, elle peut donc être erronée et je serais ravi que vous me démontriez mon erreur !

Répondre

Santé

Madrid Appercu
Coronavirus

L’Espagne déclare l’état d’alerte national et instaure un couvre-feu

Le président du gouvernement espagnol vient d'annoncer dimanche un couvre-feu général de 23h à 6h du matin dans tout le pays, ainsi que le retour d'un état d'alarme "adapté à cette seconde vague"