Dimanche 1 août 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

Comment recréer son univers à l’étranger pour y prendre racine ?

Par Article Partenaire | Publié le 21/07/2016 à 16:46 | Mis à jour le 21/07/2021 à 17:07
femme qui sourit et qui écrit sur un carnet

Se retrouver soudainement dans un autre pays, afin d’y vivre pour une longue période, peut parfois s’avérer une expérience difficile. Cela dépend en grande partie de la différence de culture, des gens qui y vivent. On peut se sentir déraciné, et incapable de se rétablir solidement. Voici quelques idées qui aident à retrouver notre équilibre, lorsque nous devons nous habituer à un nouveau rythme de vie, loin de nos origines.

Retrouver son jardin intérieur… à l’extérieur

Parfois, la solution idéale pour retrouver son équilibre et nous solidifier, dans un environnement qui nous est inconnu, est de s’affirmer sur sa nature. En projetant notre jardin intérieur sur celui physique où nous vivons, nous nous offrons la possibilité de nous évader, là où notre soi est bien identifié. L’espace vert de notre logement est en effet un des éléments les plus importants, lorsque nous vivons dans un autre pays. Un simple meuble de jardin, qui nous rappelle de bons souvenirs de notre vie en France, peut devenir une manière de se ressourcer, lorsque le besoin se fait ressentir. Cela peut prendre la forme d’un hamac ou d’un salon de jardin confortable.

Lire en français

Afin de s’établir dans une autre ville, il faut s’assurer de retrouver nos racines de temps à autres. C’est seulement ainsi que nous pourrons nous intégrer graduellement dans une culture différente : en sachant que notre culture est bien ancrée à l’intérieur de nous-même. Rien ne saurait remplacer le pouvoir des mots écrits. Leur lecture a un effet apaisant sur notre âme, alors que nous retrouvons en eux, une vaste gamme de sentiments qui nous rappelle notre identité.

À cela, on peut ajouter la lecture et l’écoute des informations journalières, de ce qui se passe dans l’Hexagone. Les nouvelles sont en effet une façon de se sentir, d’une certaine manière, toujours à la maison. Elles nous permettent un partage commun avec les habitants de notre pays d’origine, peu importe où ils sont situés sur terre, à ce moment précis, tout comme nous à l’étranger.

Associations de France

Dans une grande majorité des pays, il existe des associations françaises, reflétant différentes thématiques. Par exemple, on trouvera probablement une association culturelle française aux alentours, où l’on pourra y passer une partie de son temps, à discuter avec d’autres expatriés. Plus que tout, ces rencontres offrent la possibilité de découvrir de nouveaux lieux dans notre ville d’adoption, grâce aux conseils d’autres Français, y résidant depuis un certain temps. Cela facilitera ainsi notre adaptation.

Rester en contact avec la famille et les amis

Il n’y a aucune excuse, aujourd’hui, de ne pas rester en contact avec nos proches, peu importe où nous sommes, dans le monde. Des applications telles que WhatsApp et Skype, nous permettent de passer des appels vidéo sans frais, en utilisant l’Internet. De plus, un simple e-mail, ou un message texte, nous ramène immédiatement à la maison, à leur lecture. Il faut donc s’assurer de parler et d’écrire à ceux qui sont importants pour nous, afin de se sentir bien, là où nous sommes.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir

Ma Vie d'Expat

Cambodge Appercu
INFOS PRATIQUES

La quarantaine au Cambodge : des Français témoignent

Depuis novembre 2020, venir au Cambodge est synonyme de 14 jours d'isolement. Effectuée dans un hôtel choisit par le gouvernement, la quarantaine inquiète les expatriés s'y rendant.

Culture

Lima Appercu

20 intellectuels péruviens du 20ème siècle

En 2021, Lepetitjournal.com fête ses 20 ans, l’occasion de mettre en avant 20 intellectuels, 10 femmes et 10 hommes, qui ont contribué par leur réflexion et leur travail à former la nation péruvienne.

Gastronomie

New York Appercu
GASTRONOMIE

À New York, les frites les plus chères au monde : $200 l’assiette

Pour déguster les frites les plus chères du monde, c’est dans l’Upper East Side qu’il faut se rendre. Le restaurant Serendipity 3, situé sur la 60e rue, revendique déjà d’autres records du monde.