Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Les pays les plus et les moins accueillants pour les expatriés LGBT+ en 2024

L’expatriation n’est pas toujours aussi simple pour les membres de la communauté LGBT+. Les lois et l’opinion publique varient beaucoup d’un pays à l’autre sur ce sujet. Selon l’Equality Index, voici un classement des pays les plus et les moins accueillants envers la communauté LGBT+ en 2024.

Quels sont les pays les plus et les moins accueillants pour les expatriés LGBT+ en 2024 Quels sont les pays les plus et les moins accueillants pour les expatriés LGBT+ en 2024
Écrit par Paul Le Quément
Publié le 9 juin 2024, mis à jour le 11 juin 2024

Le mois de juin est synonyme de mois des fiertés à l'international. Cependant, la communauté LGBT n’est pas toujours la bienvenue en fonction des pays. Voici donc un classement des pays les plus et les moins accueillants envers la communauté LGBT+ en 2024 selon l’Equality Index.

 

Chili, le pays le plus accueillant pour les LGBT+

Avec un indice d’égalité (moyenne de l'indice juridique et de l’indice d’opinion publique) de 102, le Chili est le pays le plus accueillant du monde pour la communauté LGBT+. L’homosexualité y est légale depuis 1999. Le mariage homosexuel a été adopté par le Parlement chilien en 2021 et entre en vigueur le 10 mars 2022. Avec ce changement, le pays a fait un grand pas vers une plus grande tolérance. Il devance donc ces voisins d'Amérique du Sud de près de 20 points, le premier après étant l’Uruguay à la 7e place avec un indice de 83 points.  

 

Monténégro, deuxième ville la plus accueillante pour les LGBT+

 

Monténégro, un pays très ouvert d’esprit, mais pas autant sur le plan juridique

Le Monténégro, un petit pays au sein des Balkans, est 2e de ce classement avec un indice d’égalité de 91. Mais, là où la population est extrêmement ouverte d’esprit avec un indice d'opinion publique s'élevant à 111, ce chiffre diminue grandement du côté de l'indice juridique. Ce dernier s'élève à seulement 71, le plus faible de tous les pays du top 35. Malgré cela, le Monténégro a adopté une loi autorisant l’union civile des couples homosexuels en 2020. En revanche, cette loi n’autorise pas le droit à l’adoption. Une décision qui explique probablement cet indice juridique faible, en plus de l'absence du mariage homosexuel. 

 

Reykjavik, capitale de l'Islande

 

L'Islande, un habitué parmi les pays les plus accueillants pour les LGBT+

Le premier du classement 2022 cède sa place et tombe à la 3e place. Pour autant, le pays dispose d’une bonne régularité sur ses indices, les trois s'élevant à 90. Le mariage pour tous a été légalisé en 2010 et est même reconnu depuis 2015 par l’Église d’Islande. L’adoption et la FIV y sont légales depuis 2006. Même si la scène queer y est peu développée de par la taille du pays, la population locale est très ouverte et tolérante envers la communauté expatriée ou locale.

 

Les 9 pays les plus accueillants pour les expatriés LGBT+ en 2024

  1. Chili
  2. Monténégro
  3. Islande
  4. Norvège
  5. Malte
  6. Danemark
  7. Uruguay
  8. Espagne
  9. Pays-Bas

Les pays les moins accueillants pour la communauté LGBT+ en 2024

 

 

Il existe toujours plus de 60 pays dans le monde qui considèrent l’homosexualité comme un crime. Certains d’entre eux appliquent même la peine de mort en guise de punition comme l’Iran, l’Arabie Saoudite, le Yémen ou encore la Somalie. L’Arabie Saoudite est classée 160e sur 196 du classement d’Equality Index, avec un indice d’égalité de 16. La loi concernant l’homosexualité est extrêmement stricte et le sujet tabou. En 2023, le Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice a arrêté un jeune homme perçu comme homosexuel pour “s'être exposé à l'indécence sur Twitter”

En Iran, l’indice est encore plus faible que l’Arabie Saoudite et s'élève à seulement 6, classant ainsi le pays à la 190e place. En 2021, deux hommes ont été exécutés pour “sodomie”. Le Yémen, en proie à une véritable guerre civile, est lui classé 186e avec un indice de 8. Le Brunei, la Somalie et l'Afghanistan occupent les trois dernières places du classement, faisant d’eux les trois pays les moins accueillants pour la communauté LGBT. Ils disposent respectivement d’un indice d’égalité de 4, 1 et 1. Ces destinations sont donc vivement déconseillées pour les touristes et expatriés LGBT.

 

Les 9 pays les moins accueillants pour les expatriés LGBT+ en 2024

 

  1. Afghanistan
  2. Somalie
  3. Brunei
  4. Nigéria
  5. Sénégal
  6. Erythrée 
  7. Iran
  8. Ghana
  9. Mauritanie

*Le classement d’Equality Index se base sur deux critères : l’indice juridique et l’indice d'opinion publique. La moyenne des deux permet d’établir un classement grâce à l'indice d’égalité. L’indice d’opinion publique “mesure les attitudes du public à l'égard des personnes LGBT à l'aide d'enquêtes et de sondages menés par des organisations réputées.” L’indice juridique “mesure le statut juridique actuel de 13 problèmes différents allant du statut juridique de l'homosexualité, du mariage homosexuel, des droits des transgenres, des protections contre la discrimination LGBT, des lois sur la censure LGBT…”

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024