TEST: inter

La nuit des idées 2022 : (Re)construire ensemble

Par Damien Bouhours | Publié le 26/01/2022 à 17:45 | Mis à jour le 27/01/2022 à 15:48
nuit des idées 2022

A partir du 27 janvier 2022, la Nuit des Idées organisée par l’Institut Français mettra à l’honneur le débat à la française dans plus de 100 pays dans le monde. Le thème de cette 7e édition : « (Re)construire ensemble ».

 

Faire circuler les idées et les savoirs, tel est l’enjeu de la Nuit des Idées, un évènement mondial organisé pour la 7e année par l’Institut Français. Avec des centaines d’évènements en présentiel et en ligne, cette nuit se prolongera du 27 janvier 2022 jusqu’au mois de mai dans plus de 100 pays.

 

Reconstruire ensemble

Après « Proches » en 2021, la Nuit des Idées 2022 se focalise autour de la thématique « (Re)construire ensemble ». La nouvelle présidente de l’Institut Français, Eva Nguyen Binh, nous explique les enjeux soulevés par ce sujet : « « (Re)construire ensemble », thème de cette Nuit des Idées, invite à échanger, d’Ushuaia à Sydney et de Pékin à New-York, à propos des grands enjeux d’un monde marqué par la crise sanitaire, économique et sociale, par les défiances à l’égard du politique et le repli sur soi. La Nuit des Idées 2022 ouvre le débat sur les conceptions contemporaines du collectif et du vivre-ensemble, la résilience aux crises et les conditions d’un pacte social renouvelé. Elle rappelle l’importance de la création et du maintien d’espaces de débat et de la confiance dans les ressources de la recherche, de l’information et de l’argumentation ».

 

 

Une programmation dans plus de 100 pays

Des centaines d’évènements seront organisés dans plus de 100 pays dans le monde et notamment en Europe à l’occasion de la Présidence française de l’Union européenne. Les voix françaises rentreront ainsi en débat avec les experts européens pour évoquer l’avenir du vieux continent, avec des tables rondes, des conférences ou encore des rencontres virtuelles ou en présentiel. Nous vous présentons quelques exemples d’évènements en Europe et dans le monde.

 

La Nuit des Idées au Portugal

À l’heure de la saison culturelle France- Portugal, la Fondation Gulbenkian accueille à Lisbonne une Nuit des Idées exceptionnelle rythmée par l’orchestre symphonique de la Gulbenkian sous la baguette de Rita Blanco. Après une conférence d’ouverture de
Carlos Moedas, maire de Lisbonne, ancien commissaire européen à la recherche, des dizaines de débats seront lancés tout au long de la soirée, avec notamment la rencontre de deux innovatrices de premier plan : Elvira Fortunato, pionnière du papier électronique et Maarja Kruusmaa, roboticienne estonnienne. Plusieurs intervenants français participeront aux débats : l’historienne d’art Bénédicte Savoy, le professeur d’histoire David Colon, le politologue Rachid Benzine, le mathématicien Jean-Pierre Bourguignon, le philosophe Heinz Wismann , la fondatrice de UNDERDOGS avec l’artiste portugais VHILS, Pauline Foessel, l’architecte Claire Pelgrims, et le sociologue François Héran.

 

La Nuit des Idées en Allemagne

C’est l’université Humboldt qui accueillera la Nuit des Idées à Berlin, avec la contribution des institutions culturelles slovènes. Elle se consacrera à la question de la cohésion sociale et de la lutte contre le changement climatique à l’échelle de l’Union européenne, tout en offrant au public une exposition d’œuvres numériques. Elle sera l’occasion d’un grand dialogue entre l’écrivain allemand Navid Kermani et l’écrivain hongrois Péter Nádas.

 

La Nuit des Idées au Danemark

À DOKK1, la vaste bibliothèque centrale d’Aarhus, la Nuit des Idées mettra en avant la résilience et la souveraineté numériques de l’Union européenne, avec des personnalités françaises, danoises, lettones, italiennes et bulgares. La soirée de conférences et de spectacles sera précédée par une journée d’ateliers entre jeunes activistes du numérique à l’université d’Aarhus.

 

La Nuit des Idées en Italie

Lancement de toute une année de débats sur les idées partagées par la France et l’Italie pour l’Europe, la Nuit des Idées au Palais Farnèse de Rome, avec les contributions de Florence, Naples, Milan et Palerme, fera dialoguer de grandes personnalités de l’édition, de la science, des arts et de la politique. Elle fera notamment la part belle à un grand dialogue entre deux scientifiques de premier plan : l’astrophysicienne de renommée internationale Marica Branchesi et la spécialiste irlandaise d’ingénierie et de télécommunications Linda Doyle, qui dirige le Trinity College de Dublin.

 

La Nuit des Idées en Espagne

À Madrid, le Circulo de Bellas Artes proposera tout à la fois de grands débats, des performances et des ateliers informels. La Nuit y sera marquée par une rencontre inédite entre deux grandes écrivaines : l’Uruguayenne Carmen Posadas, installée en Espagne, et la Finlandaise Sofi Oksanen. Seront aussi présents pour des débats le sociologue Michel Wieviorka, le philosophe Gilles Lipovetsky, les politologues Pablo Simón et Ignacio Molina, la sociologue et politologue Cristina Monge, le photographe Eduardo Nave, ou encore le peintre et architecte Charles Villeneuve. En ces temps mouvementés de crise sanitaire, de politiques publiques malmenées et de tensions sociales, cette nuit sera ouverte au dialogue et marquée par des moments festifs : musique live, projection de courts métrages et, bien sûr, des livres à consulter sans modération.

 

La Nuit des Idées au Liban

L’Institut français à Beyrouth, en partenariat avec L’Orient-Le Jour, accueillera Patrick Boucheron, professeur au Collège de France, qui sera le grand témoin de cette Nuit des Idées, en présence d’Anne Grillo, Ambassadrice de France au Liban. Jeunes intellectuels et activistes libanais seront invités à débattre de la reconstruction du Liban. Cette soirée proposera également une programmation musicale et aussi artistique avec une proposition du curateur Ibrahim Nehme, journaliste, activiste et artiste basé à Beyrouth, qui traitera avec des artistes choisis de la question du « pourquoi rester au Liban » au travers de la musique, la poésie, des projections et installations. Les initiatives citoyennes seront aussi à l’honneur dans les autres Nuits des Idées à Saida et Tripoli.

 

La Nuit des Idées en Argentine

En Argentine, la Nuit des Idées se déploiera sur tout le territoire, du nord jusqu’à la Terre de Feu. Plus d’une dizaine de manifestations sont prévues, avec des artistes, des écrivains, des scientifiques et des cinéastes, des acteurs des communautés engagées et des ingénieurs. De l’Alliance Française d’Ushuaia à la cité préhispanique de Quilmes, des grands musées de Buenos Aires aux rues de San Francisco, les débats évoqueront la reconstruction sociale après de grandes crises politiques, sanitaires ou environnementales.

 

La Nuit des Idées en Corée du Sud

Dans le grand auditorium de l’UNESCO en Corée du Sud et avec les contributions de l’Institut culturel hongrois, du Goethe-Institute et de l’ambassade de Belgique, la Nuit à Séoul fera la part belle aux communautés engagées pour l’environnement. Elle réunira des architectes et des spécialistes de la participation citoyenne de cinq pays pour trois heures de débat retransmis en direct.

 

La Nuit des Idées aux Etats-Unis

Aux États-Unis, la Nuit des Idées se décline d’un bout à l’autre du pays et du continent. Au High Museum of Art d’Atlanta, on parlera de la relation transatlantique et de l’urbanisme, tout comme à Harvard et à Boston. Au Musée de la ville de Chicago, il sera question du vivre-ensemble au lendemain de la pandémie et des grands mouvements sociaux américains, un sujet aussi abordé au centre culturel mexicain de Houston et à la Martin Luther King Memorial Library de Washington. À Los Angeles, à l’université de Californie, ce sont les questions d’écologie qui occuperont les discussions, une problématique également au cœur des débats au jardin botanique tropical de Miami et au Tulane River and Coastal Center de La Nouvelle Orléans. Enfin, devant les deux océans, à New York et à San Francisco, deux vastes Nuits des Idées couvriront l’ensemble de ces thématiques, à la Brooklyn Public Library et au siège de la radio californienne KQED.

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique