Vendredi 3 décembre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

HEC Montréal : la mobilité internationale au cœur des objectifs

Par HEC Montréal | Publié le 25/05/2021 à 17:30 | Mis à jour le 07/06/2021 à 15:34
étudiants sur le campus de HEC Montreal

Depuis sa création, HEC Montréal, école de commerce de renommée mondiale, met un point d’honneur à offrir à ses étudiants une ouverture sur l'international, au travers d’expériences académiques enrichissantes dans le monde entier. Geneviève Benoit, gestionnaire des programmes de mobilité étudiante à HEC Montréal, nous en dit plus.

Lepetitjournal.com  : Quelles sont les différentes opportunités de mobilité internationale proposées aux étudiants à HEC Montréal ?

Geneviève Benoit : À HEC Montréal, nous proposons plusieurs types de programmes de mobilité internationale :

- Les programmes d'échanges internationaux auprès d’un établissement partenaire (BAA)

- Les doubles diplômes*(BAA,M. Sc.),

- Les campus internationaux (des programmes expérientiels de quelques semaines) (tous programmes)

- Le programme de certification QTEM, un programme de Master en réseau qui réunit des établissements partenaires universitaires et des entreprises internationales (M. Sc.)

- L’École d’été à l’Université de Californie à Berkeley, aux États-Unis

- Des compétitions internationales organisées chaque année,

- Des stages à l’étranger,

 

Avec les programmes d'échanges internationaux, les élèves partent étudier à l’étranger pendant un semestre, dans l’une de nos 140 prestigieuses écoles partenaires, présentes dans 44 pays, sur les 5 continents. HEC Montréal dispose en effet du programme d'échange le plus important parmi toutes les écoles de gestion au Canada.

 

genevieve benoit
Geneviève Benoit, gestionnaire des programmes de mobilité étudiante à HEC Montréal

Dans le cadre du Programme d'échanges internationaux, les élèves partent étudier à l’étranger pendant un semestre, dans l’un de nos 140 prestigieux établissements partenaires, présents dans 44 pays, sur les 5 continents. HEC Montréal dispose en effet du programme d'échange le plus important parmi toutes les écoles de gestion au Canada.

Cela permet aux étudiants de vivre une expérience académique unique à l'international, ce qui est d’ailleurs très valorisé dans le milieu des affaires. 

Précisons aussi que la grande majorité de nos établissements partenaires fait partie du top des rankings internationaux dont certains possèdent, tout comme HEC Montréal, la triple accréditation (AMBA, AACSB, EQUIS), qui est un véritable gage de qualité.

Parmi nos établissements partenaires, nous pouvons citer : The University of Sydney (Australie) ; Tsinghua University (Chine) ; National University of Singapore ; Chulalongkorn University (Thaïlande) ; Berlin School of Economics ; ESADE Business School (Espagne) ; Università Commerciale Luigi Bocconi (Italie) ; Tecnologico de Monterrey (Mexique) ; Universidad de los Andes (Colombie)...

 

Quels sont les principaux avantages à participer aux programmes d’échanges internationaux ?

Participer à un programme d'échange permet, entre autres, de vivre une expérience académique diversifiée, de développer des compétences interculturelles et de renforcer son employabilité. C’est également un atout dans la poursuite d’études supérieures.

Chaque année, le service de gestion de carrière de HEC Montréal interroge les employeurs pour savoir s’ils recherchent des étudiants ayant vécu des expériences internationales : la réponse est tout le temps oui ! Les recruteurs recherchent des jeunes qui sont à la fois des citoyens du monde responsables et engagés, qui possèdent des compétences interpersonnelles, une capacité à travailler en équipe, une ouverture au multiculturalisme, du leadership, et une ouverture sur le monde.

Un étudiant qui participe à un programme d'échange développera certainement ces différentes aptitudes durant son expérience académique à l’étranger. 

 

Quels sont les critères de sélection pour participer à un programme d’échange à l’international ?

HEC Montréal est l’une des rares institutions à ne pas uniquement baser sa sélection sur les résultats académiques des étudiants. Notre objectif est donc d'être le plus inclusif possible.

Ainsi, tout étudiant qui possède une moyenne générale d’au moins 2 / 4,3 au terme du premier trimestre peut soumettre sa candidature pour partir à l’étranger l'année suivante.

Dans notre grille d’évaluation, 50 % de l’évaluation globale est donc lié aux résultats académiques. L’autre moitié de l’évaluation est accordée aux activités extra-académiques de l’étudiant: si l’étudiant travaille, s’il est impliqué dans une association, s’il fait du bénévolat et à sa capacité d’être ambassadeur.

Tous ces critères vont nous permettre d’obtenir un pointage global, à partir duquel nous procédons à l'assignation des candidats dans les destinations.

En outre, il faudra respecter les exigences imposées par certains établissements partenaires, dont notamment l'exigence linguistique. Avec un niveau d'anglais Intermédiaire - Avancé, il est possible d'aller étudier dans une école anglophone. Pour l’espagnol, un niveau Intermédiaire est demandé.

Par ailleurs, il est nécessaire d’avoir complété tous les cours de la première année du cursus avant de pouvoir partir à l’étranger.

Les étudiants intéressés doivent compléter un formulaire de candidature en ligne dans lequel ils doivent compléter un formulaire de candidature en ligne dans lequel ils renseignent leurs préférences concernant la destination. On leur pose aussi certaines questions liées au choix de l’école et du pays, aux motivations et objectifs derrière ce projet…

Le programme d’échanges internationaux n’est pas obligatoire, mais ili fait vraiment partie intégrante des cursus de HEC Montréal : sur environ 1 000 nouveaux admis chaque année, plus de 550 étudiants participent au programme d’échanges.  

 

Quels retours d’expérience avez-vous de la part des étudiants qui participent à ces programmes de mobilité internationale ?

En plus de 20 ans d’activité, j’ai pu constater qu’à chaque fois, les étudiants reviennent de l’étranger complètement transformés.

Pour beaucoup d’entre eux, il s’agit en effet d’un premier séjour à l’étranger, loin de chez eux, où ils se retrouvent totalement autonomes. C’est donc une expérience charnière, transformatrice et très enrichissante.

Pour les étudiants internationaux et notamment pour les Français (au sein de HEC Montréal, 30 % des étudiants sont Français), cette expérience sur un campus à l’étranger est souvent perçue comme un tremplin professionnel, qui permet d’accéder à des stages dans des entreprises locales.

En effet, nos étudiants français sont très carriéristes, et profitent souvent du programme d’échange pour partir dans une région qu’ils convoitent, et éventuellement y faire carrière. Cette expérience leur permet aussi de créer un réseau de contacts internationaux qui peut amener des opportunités professionnelles.

De nombreux étudiants nous racontent par ailleurs que l’une des premières questions posées par les recruteurs durant un entretien d’embauche concerne le semestre d’études à l’étranger, et les compétences acquises durant ce séjour.

C’est donc un vrai tremplin professionnel pour l'étudiant. Cela lui permet de se démarquer au-delà des résultats académiques et de la réputation de l'institution.

 

Les élèves sont-ils accompagnés dans la préparation de leur séjour académique à l’étranger ?

Tout à fait. Dès que les étudiants ont confirmé leur participation à l’échange, nous programmons une rencontre prédépart. Cela permet de faire le tour de tous les aspects logistiques à prévoir dans l'organisation du séjour à l'étranger : inscription, hébergement, assurances, visa, financement, bourses, échéances à respecter…

On s’assure ainsi de transmettre aux étudiants toute l’information dont ils ont besoin pour préparer leur séjour et réaliser toutes les démarches nécessaires. Ils sont donc très bien encadrés, par une équipe dédiée. D’autre part, les jeunes qui souhaitent participer à un programme de mobilité internationale peuvent aussi consulter notre plateforme web, qui rassemble des avis d’alumni ayant réalisé un échange à l’étranger : ils témoignent de leur expérience et ils notent les destinations en fonction de l’accueil, de l’hébergement, de la vie sociale, de la qualité de vie…

Puis, tout au long du séjour à l'étranger, nous assurons une veille de sécurité permanente pour nous tenir informés de ce qu’il se passe dans chaque pays. De cette façon, en cas de situation d’urgence, nous informons les étudiants et nous leur transmettons les recommandations du gouvernement.

Dès l’année prochaine, nous prévoyons également de mettre en place des ateliers à la fin du séjour à l’étranger. L’idée est d’inciter les étudiants à faire le bilan de leur séjour, et des acquis et bénéfices qu’ils retirent de cette expérience. Nous les aidons ainsi à mettre en valeur ces compétences bien précises dans leur CV et lors d’entretiens d’embauche. 

D’autre part, il est vrai que réaliser un séjour d’études à l’étranger comporte un certain coût (environ 10 000 $ pour un semestre), mais beaucoup d'étudiants voient cela comme un investissement pour leur avenir. De plus, HEC Montréal s’efforce de soutenir les élèves en proposant des bourses et des prêts aux étudiants intéressés, et le gouvernement québécois propose également un fonds pour encourager la mobilité internationale des jeunes.

 

En savoir plus sur HEC Montréal

 

HEC Montréal bénéficie d’un bureau de représentation en France, à Paris, dont la mission est de représenter HEC Montréal en Europe (promotion des programmes, recrutements des étudiants, relations entreprises, etc.).

 

 

*Les doubles diplômes proposés par HEC Montréal :

Pourquoi choisir le double diplôme ?

- Pour développer des compétences pour une meilleure compréhension et analyse des défis mondiaux.

- Pour d’immerger dans un environnement multiculturel et développer vos capacités d'adaptation, votre leadership et votre esprit critique.

- Pour être diplômé-e de deux institutions prestigieuses : HEC Montréal et l’institution partenaire.

Quels sont les programmes proposés en double diplôme ?

Des programmes de baccalauréat (B.A.A.) et de maîtrise (M.Sc.) sélectionnés selon leur complémentarité, afin de proposer un parcours international cohérent et conforme à votre projet professionnel.

Dans quels établissements les doubles diplômes sont-ils proposés ?

Chez des partenaires de renommée internationale, en Europe et ailleurs dans le monde : emlyon business school, Lancaster University Management School, Université Bocconi, ESCP Business School, SKEMA Business School et Université de Melbourne.

 

En choisissant HEC Montréal, préparez-vous à une carrière internationale prometteuse et devenez un citoyen du monde responsable et engagé

logo hec montreal

HEC Montréal

HEC Montréal est un établissement universitaire francophone dont les programmes d’enseignement et la recherche en gestion sont de renommée internationale. L’École forme une relève en gestion qui contribue à l’essor de la société depuis 1907.
0 Commentaire (s) Réagir

Etudier en Erasmus

EDUCATION

Apprentis : avez-vous pensé au programme Erasmus+ ?

Les étudiants ne sont pas les seuls à partir en Erasmus. Le programme est également ouvert aux apprentis en formation professionnelle. Ils sont 5000 chaque année à faire un échange depuis la France.