TEST: 2248

Rithy Panh récompensé à Berlin pour "Everything Will Be Ok"

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 18/02/2022 à 18:45 | Mis à jour le 18/02/2022 à 10:54
Photo : Le réalisateur cambodgien Rithy Panh a quitté le Festival international du film de Berlin en Allemagne avec un prix pour son film intitulé "Everything Will Be Ok". Crédit photo : Bophana Center
Le réalisateur cambodgien Rithy Panh

Le réalisateur cambodgien Rithy Panh a quitté le Festival international du film de Berlin en Allemagne avec un prix - comme il le fait habituellement dans les festivals de cinéma - pour son film intitulé ; "Everything Will Be Ok"

 

 

Le 16 février, il a obtenu l'Ours d'argent de la meilleure contribution artistique pour "Everything will be ok"* . Il a partagé ce prix avec Mang Sarith qui a sculpté les figurines utilisées dans ce film.

Mis en scène avec des personnages en argile, cette oeuvre de 98 minutes n'a pas laissé les critiques de cinéma indifférents.

 

Siegfried Forster de Radio France Internationale a écrit : "C'est le film le plus surprenant, le plus audacieux et malheureusement aussi le plus visionnaire du [festival].

Rithy Panh nous raconte avec brio et des moyens d'une simplicité hallucinante la fin ultime de l'histoire de l'humanité.

Rithy Panh a utilisé une technique qu'il avait mise au point pour parler du régime des Khmers rouges dans son long métrage "The Missing Picture", qui lui avait valu le prix Un certain regard au Festival de Cannes en France en 2013 et une nomination à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère à Hollywood en 2014.

 

Scène du film "Everything Will Be Ok" de Rithy Panh
Scène du film "Everything Will Be Ok" de Rithy Panh. Crédit photo : CDP, Anupheap Production

 

Comme l'explique Patrick Brzeski de la publication spécialisée dans le cinéma The Hollywood Reporter le 12 février, " les figurines d'animaux - cochons, buffles et lions - sont montrées comme ayant dépassé et asservi les humains ". Après avoir étudié les archives d'images des anciens maîtres de la terre, les créatures répètent les erreurs de l'histoire, d'abord sous forme de tragédie, puis de farce".

 

Et cette technique semble s'avérer très efficace pour communiquer le message de Panh. "Le titre, vous ne serez peut-être pas surpris de l'entendre, est ironique : dans le film d'essai de Rithy Panh, tout ne va certainement pas bien se passer", écrit le 12 février Jessica Kiang de la publication spécialisée Variety.

"Les humains, avec leur immense capacité de cruauté microscopique et macroscopique, ne s'en sortiront pas. Les animaux, même s'ils parviennent à renverser la situation, ne seront pas non plus OK... Les petites créatures d'argile sont mignonnes, cependant."

Comme Panh l'a expliqué à Brzeski, le concept du film est né du désir de produire une œuvre en dépit de la pandémie de COVID-19, qui a rendu le tournage sur place et le rassemblement de grandes équipes de tournage presque impossibles ces deux dernières années.

 

Le 72e Festival international du film de Berlin, au cours duquel sont projetés des centaines de films de tous genres et de toutes durées, se termine le 20 février.

 

Rithy Panh était en voyage au moment de la mise sous presse et n'a pas pu être joint pour des commentaires.

 

 

Michelle Vachon

Lepetitjournal remercie Cambodianess de lui permettre de traduire cet article et ainsi de l'offrir à un public francophone 

* Tout se passera bien

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale