Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2248

Réouverture des écoles de Phnom Penh

Par Raphaël FERRY | Publié le 10/09/2021 à 11:44 | Mis à jour le 11/09/2021 à 01:42
Photo : credit AKP
prise de la température devant une école cambodgienne

En début de mois le premier ministre avait demandé que soient constitués des groupes de travail. Une  réunion s’est tenue entre les autorités et les 20 principales écoles internationales de la capitale il y a peu. La nouvelle est tombée hier soir, mais les rumeurs couraient déjà le bon train depuis quelques jours.

La municipalité de Phnom Penh a publié un communiqué annonçant que les classes du premier et deuxième cycles sont autorisées à rouvrir à partir de mercredi prochain 15 septembre sous certaines conditions.

 

L'histoire cahotique des ouverture - fermetures des écoles au Cambodge

 

En mars 2020, alors que la pandémie était encore balbutiante au Cambodge, le gouvernement avait pris la mesure radicale de fermer toutes les écoles du pays ( le 7 mars d’abord à Siem Reap et 14 mars pour le reste du pays). 

 

Voyant que la situation était sous contrôle, il avait autorisé une réouverture partielle en Septembre 2020. Certaines écoles, triées et acceptant de se soumettre à un protocole strict, furent autorisées à rouvrir leur porte. L’Ecole Française Internationale de Phnom Penh et le réseau des écoles françaises étaient de celles-là.

 

Hélas, l’apparition ici ou là, de foyers épidémiques avait contraint tout le monde à la fermeture en novembre. Ces foyers ayant été maîtrisés, toutes les écoles avaient pu rouvrir en janvier 2021 (en maintenant un protocole sanitaire strict). L’accalmie n’avait été que de courte durée. Suite à l’incident du 20 février, le virus se répandait partout, le Cambodge comptait ses premiers morts et les écoles furent contraintes à la fermeture jusqu’à aujourd’hui.

Une histoire en dents de scie qui a mis à rude épreuve les nerfs des enseignants, des parents et des enfants.

 

On comprend dès lors la réaction de Simon, 17 ans, qui nous dit «  Est ce qu’on va vraiment rentrer ? Ça change tout le temps…. Si l’école ouvre, espérons que ça dure » 

 

Une raison d’espérer une réouverture durable qui se situe dans le succès de la campagne de vaccination.

 

 

« Cette décision a été prise grâce au taux de vaccination élevé parmi les enseignants, le personnel éducatif et les adolescents âgés de 12 à moins de 18 ans, et à la baisse constante des nouvelles infections dans la capitale » nous dit un communiqué de l’AKP.

 

A ce jour, 86,46 % des enfants de 12 à 18 ans sont vaccinés.

Ce parapluie vaccinal n'a pas exempté les autorités cambodgiennes de procéder à des contrôles avant d’émettre un avis favorable.

 

M. Fabrice Filachet, Principal de l’Ecole Française Internationale nous confie  :

« Dans la continuité de nos échanges réguliers avec les autorités cambodgiennes, nous avons bien évidemment reçu très positivement cette nouvelle concernant la réouverture progressive des écoles dans le Royaume.

D’ailleurs, ce jeudi, nous avons eu la chance d’être parmi les premiers établissements à accueillir les services compétents venus s’assurer que l’EFI répondait précisément à toutes les normes nécessaires au bon accueil des élèves.

Dans la mesure où nous avions déjà travaillé activement sur différents scénarios de réouverture, nous étions parfaitement préparés à cette visite qui s’est conclue de manière tout à fait positive. Nous attendons désormais le 15 septembre avec impatience, place à la reprise académique ! »

 

Visite de l'EFI pas les autorités cambodgiennes

 

Le lycée français René Descartes a quant à lui, envoyé le communiqué suivant aux parents d'élèves :

"Le LFRD a le plaisir d'annoncer à la communauté française qu'il accueillera à nouveau ses élèves, à compter du mercredi 15 septembre pour les collégiens et lycéens, et du 16 septembre pour les élèves de la maternelle et de l'élémentaire.

Cet accueil se fera dans le strict respect du protocole sanitaire qui assure une sécurité maximale aux élèves, aux familles et aux personnels.

Ce protocole évoluera en fonction du contexte, et nous pensons pouvoir nous rapprocher progressivement dans les semaines à venir d'un fonctionnement habituel de l'établissement.

Cette excellente nouvelle réjouit toute la communauté éducative, et va nous permettre de retrouver des conditions d'apprentissage plus favorables et épanouissantes pour nos élèves"

 

En ce qui concerne les écoles maternelles et primaires, le communiqué des autorités cambodgiennes précise : « Les écoles doivent demander une autorisation à l'administration municipale qui enverra un groupe de travail pour examiner et évaluer le niveau de risque en fonction de la situation réelle avant de prendre toute décision »

 

Même si pour l’instant des questions restent en suspens, notamment sur l’organisation des cantines, les activités extra scolaires...

 

Mais ne boudons pas notre plaisir de voir nos enfants quitter leurs écrans et leur chambre pour retourner à l’école, retrouver leurs amis, bouger, s’ouvrir au monde, être confrontés à d’autres que leurs parents. Bref avoir une jeunesse.

 

 

 

 

 

Nous vous recommandons
raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
0 Commentaire (s) Réagir