Ne pas cueillir les fleurs du mâle

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 19/05/2022 à 18:15 | Mis à jour le 23/05/2022 à 03:49
Nepenthes bokorensis 2

Depuis la semaine dernière des images montrant trois jeunes femmes en train de cueillir avec un certain émois des plantes "pénis" et de les tenir devant leur visage circulent sur les réseaux sociaux cambodgiens. Elles ont même eu l’honneur de la une du Khmer times.

 

La vague ressemblance entre ses fleurs et un penis humain  a déclenché des rires grivois et  potaches dans un pays, rappelons-le est finalement assez prude.  Mais c’est une autre préoccupation qu’une éventuelle atteinte aux bonnes meurs qui préoccupe les autorités : il s’agit d’une espèce menacée.

 

Nepenthes bokorensis

 

Cette plante, appelée Nepenthes bokorensis, pousse sur des sols pauvres en nutriments. Elle complète sont alimentation en digérant des insectes. Ceux ci sont attirés par son parfum sucré. Ils tombent ensuite dans un long tube en forme de tige et finissent digérés par les sucs qu’il contient.

 

Le ministère cambodgien de l'Environnement a publié un message sur Facebook , invitant les touristes à ne pas les cueillir car cette espèce est menacée. Il s’agit en effet d’une espèce endémique au Cambodge, qui fut découverte sur le mont Bokor d’où son nom.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale