TEST: 2248

Montée de la Covid en Thaïlande, le Cambodge renforce sa frontière

Par Raphaël FERRY | Publié le 06/01/2021 à 09:22 | Mis à jour le 06/01/2021 à 09:39
Travailleurs arrivant de Thaïlande; Province d'Oddar Meanchey source AKP

Alors que l’état d’urgence a été prolongé en Thaïlande jusqu’à la fin février pour endiguer la propagation de la COVID-19, le Cambodge renforce sa frontière et affiche une calme assurance.

 

L’état d’urgence en Thaïlande est prolongé une nouvelle fois, de 45 jours jusqu’à la fin février pour endiguer la propagation de la COVID-19.

Cette décision intervient alors que la Thaïlande fait face à une nouvelle vague de coronavirus avec 745 nouveaux cas confirmés ces 24 dernières heures – le nombre quotidien le plus élevé jamais enregistré.

Red alert Covid Thailande
Centre for Covid 19 Situation Administration

 

Dans ce contexte ce n’est pas moins de 6 465 travailleurs migrants qui sont rentrés de Thaïlande ces deux dernières semaines.

Ceux-ci sont pris en charge à la frontière et conduits dans des centres de quarantaine obligatoire. A ce jour 129 ont été autorisés à rentrer chez eux.

"J'appelle tous les travailleurs qui reviennent de l'étranger à participer à la mise en œuvre des mesures sanitaires, à ne pas avoir peur et se mettre en quarantaine dans des centres", a déclaré Pen Kosal, gouverneur de la province d'Oddar Meanchey.

 

L’armée patrouille à la frontière.

Afin d’éviter d’être tenté de shunter cette quarantaine et prévenir la propagation de la COVID-19 dans le Royaume, le gouvernement a déployé davantage de soldats et de personnel de police à la frontière dans toutes les provinces voisines de la Thaïlande.

 

"L'augmentation du nombre de troupes le long de la frontière n'a pas pour but de permettre à l'armée d'aller arrêter ou maltraiter la population, mais c'est pour les rassembler et les amener dans les centres de quarantaine afin d'empêcher la propagation de la COVID-19", a déclaré le lieutenant général Sam Oun.

Le nombre de militaires ainsi déployés n’a pas été communiqué pour des raisons de sureté nationale.

 

Par ailleurs, si certains parvenaient malgré tout à passer entre les mailles du filet, ou interrompaient leur quarantaine avant son terme, le chef de la police provinciale d'Oddar Meanchey, le général Huot Sothy, a également demandé aux autorités locales et aux habitants de signaler immédiatement tous contrevenants.

 

Je voudrais appeler nos résidents dans les villages, communes, districts de la province à signaler immédiatement ces travailleurs (qui reviennent de Thailande) au chef de village et de commune ou à la police aux numéros de téléphone suivants 097-780024 et 012-500011

a déclaré le Général de division Sothy.

Le nombre de cas positifs dans le royaume reste ainsi très faible. (383 ce matin depuis le début de la pandémie). Les seuls cas actuellement traités sont d’origine exogène.

Ce qui permet au gouvernent d’assouplir les restrictions. Les écoles sont ré-ouvertes ; les musées, les cinémas aussi. Même le Semi-Marathon d’Angkor va pouvoir avoir lieu le 24 janvier.

raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale