Les chiffres en demi teinte du tourisme au Cambodge

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 04/04/2022 à 18:00 | Mis à jour le 05/04/2022 à 02:10
Photo : AKP
Touristes descendant d'avion

Le nombre des touristes arrivé au Cambodge au premier trimestre 2022 a doublé par rapport à la même période de l’année précédente mais reste faible. Les travaux du nouvel aéroport de Siem Reap continuent.

 

Selon un rapport publié par le ministère du Tourisme, au total 151 680 touristes internationaux ont visité le Cambodge de janvier à mars 2022. C’est donc une augmentation de 114% par rapport aux trois même mois de l’année dernière. 

Le ministre du Tourisme Thong Khon a ajouté qu’il table sur 600 000 à 700 000 touristes en 2022.

Par rapport, à 2020 ou 2021, ces chiffres sont excellents, mais bien en deçà de ceux d'avant Covid.

Le tourisme au Cambodge reprend mais est bien loin d’avoir retrouvé son plein potentiel.

 

Après les années catastrophiques qu’a connu le secteur du tourisme, ces chiffres sont encourageants mais ils sont toutefois bien loin de ceux d’avant la pandémie.  En 2019 c’était quelques 6 200 000 touristes qui avaient posé leurs valises dans le royaume. Ainsi si les estimations du ministre s’avèrent exactes, le nombre de touristes en 2022 sera environ 10 % de celui de 2019.

 

Les freins à la reprise

 

Pour encourager la reprise, le Cambodge a supprimé tous les contrôles sanitaires pour les touristes vaccinés et à réintroduit la possibilité d’obtenir un visa à l’arrivée. Mais toutes ses mesures qui tendent à rendre les frontières cambodgiennes plus perméables ne trouveront leur plein potentiel qu’à partir du moment où les pays  dont ces fameux touristes sont originaires, les laisseront partir facilement et surtout qu’ils pourront rentrer chez eux facilement. Ce qui n’est pas encore le cas notamment pour le Japon ou pour la Chine (respectivement 210471 et 2,024,443 touristes en 2018).

 

Jeudi dernier, la billetterie des temples à Siem Reap déserte
Jeudi dernier, la billetterie des temples à Siem Reap déserte

 

Un autre facteur qui risque d’impacter la reprise du tourisme est la hausse des prix des tarifs aériens. Conséquence direct de la guerre en Ukraine le prix du kérosène est monté de 30 %. Or le kérosène peut représenter de 35 % à 45 % des coûts pour un vol long-courrier. 

 

Le nouvel aéroport de Siem Reap

 

'Gouverner c’est prévoir' dit la maxime attribuée à Adolphe Thiers ou à Emile de Girardin, qu’a faite sienne en tout cas, le premier ministre cambodgien qui est allé hier visiter le chantier du nouvel aéroport de Siem Reap.

Commencé le 15 mars 2020 sa construction devrait s'achever le 30 mars 2023.

 

Ce nouvel aéroport est situé sur une parcelle de 700 hectares , dans le district de Soutr Nikum, à environ 50 kilomètres de la ville de Siem Reap. Angkor International Airport Investment (Cambodia) Co.Ltd, une filiale de la société chinoise Yunnan Investment Holdings Ltd y a investi 800 millions de dollars et le chantier emploi environ 1000 personnes. 

Le premier ministre a déclaré que cet aéroport sera capable d'accueillir 7 millions de passagers par an dans la première phase.

 

AKP

 

Le premier Ministre en visite à Siem Reap y annoncera certainement d’autres mesures pour soutenir un secteur en convalescence.

 

Les conseils du Petit journal

 

Pour ceux qui le peuvent, c’est le moment idéal pour visiter le Cambodge. Des sites touristiques parmi les plus beaux du monde presque rien que pour soi, des prix des hôtels au plus bas, une population des plus accueillantes, une authenticité garantie sont les atouts d’une destination de rêve. 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale