Lundi 20 septembre 2021

Le retour à l’école, un long chemin pour les enfants de Phare.

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 02/10/2020 à 23:00 | Mis à jour le 02/10/2020 à 23:00
école enfants rentrée

Alors que Septembre annoçait la rentrée scolaire de nombreux enfants à travers le monde, l’ONG Phare Ponleu Selpak espère pouvoir réouvrir progressivement ses écoles en étroite collaboration avec le gouvernement, afin de respecter le protocole imposé au Cambodge. 

Pour le moment, seule l’école maternelle a pu rouvrir. Plus inquiétant, le cirque social qui leur assure un revenu couvrant les frais annuels de fonctionnement des écoles est en grave difficulté depuis que le tourisme a déserté le pays. 

Depuis mars, à l’annonce de la fermeture des écoles, le programme de sensibilisation communautaire de Phare est resté actif. Le campus est resté ouvert à de petits groupes pour préserver un espace sûr où profiter de leurs cours de loisirs artistiques. « Après des années de travail pour éloigner les enfants de la rue et des drogues, nous étions déterminés à ne pas les laisser à nouveau dans l’isolement et le risque de nouvelles transgressions » rapporte Morgane Darrasse, en charge de la communication de l’ONG. « Nos travailleurs sociaux sont restés en contact avec les étudiants et leurs familles, et notre conseiller et psychologue n’a jamais été aussi occupé à répondre à leurs besoins de soutien émotionnel. » 

Assurer l’épanouissement des plus petits pendant la fermeture de la maternelle

Phare a notamment réagi en organisant des classes communautaires pour les enfants de maternelle. « A cet âge, les enfants entrent dans un stade précoce de leur développement personnel, où la découverte des processus d’apprentissage à travers des activités d’éveil est de la plus haute importance et ne peut pas attendre la fin de la pandémie » affirme Morgane. Les précautions de sécurité mises en œuvre lors de ces séances communautaires – contrôle de la température, lavage des mains et distanciation sociale – et leurs objectifs d’apprentissage ont été expliqués à tous les parents. Avec le soutien des autorités locales, 128 enfants ont rejoint les classes dans huit villages différents entre mai et août, répartis en groupes d’environ 5 élèves. 

 

Phare ONG  Maternelle Cambodge

 

La professeure LY Hannysarifash s’est engagée très activement dans l’enseignement communautaire de trois villages où elle travaillait tous les matins du lundi au vendredi, couvrant les pratiques d’hygiène, les activités ludiques liées au développement des facultés motrices et cognitives, les habitudes alimentaires et l’exercice physique.

 « Je devais inventer des méthodes créatives pour donner les leçons, intégrer l’art dans les activités d’échauffement, passer par des jeux éducatifs pour assimiler le contenu plus formel du programme du gouvernement »

 dit Hanny.

Hanny se réjouit de voir ses élèves reprendre le chemin de la maternelle, elle déclare : «J’aime travailler à Phare, il y a un très beau campus, du bon matériel et des espaces pédagogiques de qualité, les enseignants ont même le temps d’apprendre l’anglais, l’informatique, les arts et la pédagogie. Dans les villages, il était plus difficile d’enseigner, nous avions besoin de soutien pour nous procurer du matériel de base et les parents n’amenaient pas toujours leurs enfants … Parfois il faisait trop chaud, ou nous devions nous déplacer quand il pleuvait. Mais je me sentais très motivée, je veux aider ces enfants.»

Vous aussi, aidez à rescolariser les enfants de Phare Ponleu Selpak! 

Le COVID-19 a balayé tous les revenus budgétisés de Phare pour cette année et dans l'avenir proche. En ces temps incertains, il est crucial de continuer à offrir une éducation aux 226 enfants de Phare qui veulent continuer à s’épanouir et grandir dans cette étape importante de leur développement personnel. Sur une période d’un mois:

9€ couvrent les fournitures scolaires et d’hygiène d’un étudiant

25€ financent les activités extra-scolaires et récréatives d’une classe

65€ financent le matériel d’enseignement d’une classe 

125€ couvrent les frais généraux et de service 

250€ couvrent le salaire et l’assurance d’un professeur

Chaque petit geste compte beaucoup pour assurer leur retour durable à l’école. Vous pouvez faire un don en cliquant ici.  

 

0 Commentaire (s) Réagir

Actualités

COVID-19

Confinement de Siem Reap, une épreuve de plus

Siem Reap est depuis vendredi soumise à un confinement très stricte. Tous les commerces ont été priés de fermer leurs portes, s’approvisionner en produits de première nécessité est devenu difficile.