Vendredi 27 novembre 2020

LA PART DES ANGES, le deuxième album de David Wazo

Par Virginie Vallée | Publié le 10/10/2020 à 23:00 | Mis à jour le 22/10/2020 à 17:35
Photo : David Wazo
WhatsApp Image 2020-10-06 at 16.31.48_0

Sorti ce week-end, le dernier album de David Wazo, La part des anges, est disponible sur toutes les plateformes de musique en ligne. 

 

David Wazo croyait avoir laissé sa carrière de musicien au placard, bien rangée avec sa batterie, quand il est venu s’installer au Cambodge et monter son entreprise en 2006. C’est en 2015 que la musique le rattrape.

« Sans que je ne comprenne pourquoi, je me réveillais de plus en plus souvent avec en tête une chanson nouvelle. J’ai commencé par fredonner dans ma salle de bain des idées de mélodie puis je me suis enregistré sur dictaphone »

 s’étonne encore ce niçois d’origine. Pas très à l’aise, il demande l’aide de son ami Philippe Javelle, chanteur et pianiste qui lui apprend à poser sa voix, lui enseigne des techniques vocales et produit son premier album « Behind The Sun ». 

En 2020, c’est grâce à la pause imposée par le COVID 19 que David se remet à la musique. Inspiré par les nombreux chanteurs qui offrent des concerts live sur Facebook, le temps libre apporté par le confinement, il se met à écrire, à l’instinct, avec sa guitare. Ensuite il s’enregistre, voix, guitare puis batterie depuis son appartement de Phnom Penh et contacte des amis musiciens pour qu’ils posent à leur tour leur musique.

« Tout l’album a été fait à distance avec deux amis en Thaïlande, Laurent Santos, Phil Clarke et un en France Paul Magjier »

précise David. « Une chanson demande beaucoup de travail, c’est au total une centaine de pistes qu’il faut mixer et masteriser pour que le son soit harmonieux. Pour ce faire j’ai fait appel à Studio 28 en Thaïlande. Ils font du travail très professionnel » explique le chanteur. 

Vivre de la musique, David Wazo a essayé jusqu’à l’âge de 30 ans. Il a même à peu près réussi pendant quelques années. « Lorsqu’on me demandait «  Tu fais quoi dans la vie ? » Je répondais « musicien » et suivait systématiquement « oui mais pour manger tu fais quoi ? ». Cette question qui, plus jeune, le mettait hors de lui, David l’a intégrée à la trentaine en arrêtant la musique pour se consacrer à son entreprise. Aujourd’hui, la musique est pour lui une manière de s’exprimer, de rechercher de la reconnaissance en partageant sa passion avec ceux qui veulent l’écouter.

« J’ai l’impression d’avoir gagné en qualité en n’étant plus obligé de jouer pour gagner ma vie mais en jouant pour le plaisir »

constate le batteur-chanteur-guitariste qui s’amuse à trouver le style qui s’accordera au mieux avec ses mélodies.

La prochaine étape : la scène Phnompenhoise. S’il n’y a pas encore de date programmée pour l’instant, le projet trotte dans la tête de l’artiste qui ne saurait tarder à trouver des musiciens pour l’accompagner.

« Avec les deux albums, j’ai 25 chansons originales. Il y a moyen de faire un concert sympa »,

s’enthousiasme le chanteur. 

 

En attendant il est possible d’écouter et d’acheter La Part Des Anges de David Wazo en cliquant  ici

 

ainsi sur toutes les plateformes de musique :

SpotifyDeezer AppleMusicTidal  , Youtube et le site de David Wazo 

David Wazo

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

A ne pas rater : la TVA 100% remboursée sur vos prochains achats !

On a tous vu nos projets de voyage quelque peu bousculés cette année, et beaucoup d’entre vous, qui aviez prévu de revenir en France cet été, ont dû annuler leurs vacances… C’est pas de chance !...

Communauté

ARTISANAT

Phnom Penh - Alice nous ouvre les portes de son atelier

Alice Varini accueille ses clients dans la bonne humeur et la simplicité dans un lieu qui lui ressemble. L’atelier est ouvert au public tous les après-midi du lundi au samedi depuis un mois.

Expat Mag

TÉMOIGNAGES

APPEL A TÉMOINS - Allez-vous rentrer en France pour Noël ?

Allez-vous tout de même rentrer en France pour les fêtes ? Quel est votre état d’esprit à l’approche de Noël et du nouvel an ? Si vous restez dans votre pays de résidence, qu’avez-vous prévu ?