TEST: 2248

Kem Sokha devant ses juges

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 19/01/2022 à 18:30 | Mis à jour le 19/01/2022 à 11:31
Photo : Facebook
Kem Sokha

L’ancien chef du parti d’opposition interdit Cambodia National Rescue Party, Kem Sokha se retrouve ce matin devant ses juges. Arrêté en 2017, il est accusé d'avoir tenté de renverser le gouvernement avec l’aide des Etats Unis.

 

Kem Sokha a toujours nié ces accusations et les États-Unis les ont toujours rejetées.

 

Reuter rapporte que l'ambassade des États-Unis à Phnom Penh a exhorté les autorités à mettre fin aux "procès à motivation politique", notamment ceux de Kem Sokha et d'autres membres de l'opposition politique, de journalistes et de militants syndicaux et environnementaux.

 

"La promotion de la démocratie et du respect des droits de l'homme est au cœur de la politique étrangère des États-Unis au Cambodge et dans le monde entier", a déclaré Chad Roedemeier, porte-parole de l'ambassade.

 

Le ministère cambodgien de la justice a déclaré que ces procès n'étaient pas motivés par des considérations politiques et a exhorté l'ambassade des États-Unis à fournir des preuves à l'appui de son affirmation et à ne pas intervenir.

 

Ce procès devait initialement débuter en janvier 2020, mais il a pris deux ans de retard, à cause de la pandémie. Depuis 2019, Kem Sokha n’est plus assigné à résidence mais reste interdit de toutes activités politiques.

 

Khmer Sokha avec l'ambassadeur de France
Kem Sokha était reçu la semaine dernière par Jacques PELLET à l'Ambassade de France.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale