Dimanche 17 janvier 2021

Mélanie Forsinetti, fière d’être femme, mère et Amazone 

Par Leïla PELLETIER | Publié le 05/03/2018 à 21:00 | Mis à jour le 15/06/2018 à 09:56
Photo : Mélanie Forsinetti s'entraîne avec son équipe Les Devas © Photo fournie
raid-amazones

Mélanie Forsinetti, Aveyronnaise installée depuis onze ans au Cambodge, s’apprête à vivre une expérience unique : celle du Raid Amazones. Cette compétition exclusivement féminine démarre demain, mercredi 7 mars. C’est pour elle un moyen de se dépasser mais au-delà du défi sportif et personnel, c’est aussi l’occasion de mettre les femmes en avant et d’inspirer celles qui n’oseraient pas encore suivre leurs envies. Attablée au Bistrot de l'Institut français avec son ordinateur et un thé, elle attend le départ pour Siem Reap avec enthousiasme.

Mélanie Forsinetti a toujours été une passionnée du dépassement de soi. Athlétique, elle pratique la boxe et le crossfit régulièrement. Elle est plus qu’impatiente de passer son baptême d’Amazone avec ses coéquipières. Ensemble, elles forment Les Devas, du même nom porté par une déesse cambodgienne Apsara. « Nous voulions un nom cambodgien mais aussi très féminin. Tout est parti du Deva de Phnom Penh. C’est installé à ce bar monté par Marina, membre de l’équipe, que nous avons décidé de nous lancer dans l’aventure ! », explique Mélanie.

Créée d’après l’initiative du français Alexandre Debanne, cette compétition réservée aux femmes se compose de six étapes à effectuer sur six jours consécutifs : 18 km de course à pied dans les temples d’Angkor, 15 km de canoë, 42 km de VTT, une course d’orientation et tir-à-l’arc, 46 km de VTT et 12 km de trek.

 

Pour la bonne cause

Si Les Devas s’impliquent autant dans ce raid, c’est aussi pour soutenir plusieurs associations. Trois leur tiennent particulièrement à cœur : Shanthy Town Spirit fondée par la Princesse Hermine Norodom qui œuvre pour aider les habitants des bidonvilles ; Kampuchea Balopp, éducation au sport et au rugby notamment pour les jeunes filles et Solidarity Trip / CDO qui lève des fonds pour les reverser à d’autres petites associations. « Ce sont de petits projets mais nous les connaissons bien. Nous espérons que ce que l’on va pouvoir leur donner va les aider à continuer d’agir », déclare Mélanie.

 

les-devas-raid-amazones
L'équipe des Devas au complet © Photo fournie

 

Pour leur cause, Les Devas ont lancé une campagne de crowdfunding qui leur a permis de déjà récolter une belle somme. Elles s’appuient également sur des sponsors qui, sensibles à leur projet, ont décidé de fournir les équipements sportifs, médicaux et financiers nécessaires. « Tous ont compris le message que nous souhaitons faire passer. J’ai toujours voulu mettre les femmes en avant, c’est d’autant plus important pour moi qui suis maman de trois petites filles. Nous avons reçu le soutien de U CARE PHARMA ; BRED Bank Cambodia ; Nike Cambodia ; Chez Margot Restaurant ; Urban Architecture ; Hydrologichealth Social Enterprise ; Auskhmer ; Seara Sport Equipment ; Béton, Block et Pavé ; Guibor ; Optic Taillandier ; Physiotherapy Phnom Penh ; LL Fitness ; Flying Bikes ; Yves Rocher et C4 Aventure. Nous sommes heureuses de tous les avoir ! ».

 

« On reste Amazone pour la vie ! »

Le Jour J, 300 à 400 femmes seront présentes pour le grand départ du raid. D’après notre Amazone, la majorité sont françaises, très peu de Cambodgiennes participent. C’est visible déjà au sein des Devas composées d’une Anglaise, d’une Hollandaise et de Françaises, l’une d’origine cambodgienne. Lidwina, Grace, Isabelle (Devas 1) et Clémence, Marina et Mélanie (Devas 2) se sont entraînées pendant quatre mois. « Nous sommes allées nous entraîner dans la jungle il y a trois semaines pour se mettre en conditions réelles », raconte la jeune femme. Elles, qui ne se connaissaient pas très bien, ont créé des liens incroyables.

 

 

A la question « qu’est-ce que cela fait d’être une Amazone ? », Mélanie répond : « Je ne le suis pas encore mais avant même d’avoir fait le raid, je suis déjà très fière. Je ne pensais pas que cela allait autant m’apporter. D’après des témoignages d’anciennes participantes, on reste Amazone pour la vie ! »

Malgré la chaleur et les courbatures à venir, Les Devas n’attendent plus qu’une chose : se trouver sur la ligne de départ. « Je trouve génial que la course se déroule la même semaine que la Journée Internationale de la Femme. Le 8 mars sera également mon anniversaire de mariage. Nous sommes des êtres extraordinaires et devons nous battre deux fois plus dans tous les domaines. Je suis fière de participer au Raid Amazones en tant que femme et en tant que mère ! », conclut Mélanie.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cambodge ?

Arsène Lupin, le gentleman français qui séduit le monde

La série Lupin: dans l’ombre d’Arsène vient de paraitre sur Netflix. Le célèbre gentleman cambrioleur, qui n’en est pas à sa première adaptation, a déjà ravi le coeur de fans dans le monde entier.