TEST: 2248

L'administration provinciale de Kep critiquée pour l'extension de la plage

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 25/01/2022 à 18:30 | Mis à jour le 26/01/2022 à 11:18
projet de plage a Kep au Cambodge

L'administration provinciale de Kep au Cambodge a défendu sa décision de remblayer 2 700 mètres de mer pour agrandir la plage, affirmant que cette expansion est d’intérêt général.

 

Le 18 août 2021, le Comité national pour la gestion et le développement du littoral a donné son feu vert au remblayage de 2,7 km de côte, allant du marché aux crabes de Kep aux forêts de mangrove.

 Jusqu'à présent, le projet - qui vise à étendre la largeur de la plage de 30 mètres dans le village de Thmey- est achevé à 90 %.

 

Le gouverneur plaide l’intérêt général

"Nous laisserons l'espace pour qu'il soit utilisé pour des projets visant à attirer le tourisme en créant des espaces publics. La zone sera également utilisée lorsqu'il y aura des événements provinciaux", a déclaré le gouverneur de la province de Kep, Som Piseth, ajoutant que la plage agrandie sera la propriété de l'administration provinciale.

 

"Après avoir rempli la côte de terre pour étendre la plage, le titre de propriété sera délivré à l'administration provinciale, ce qui signifie qu'il ne s'agit pas d'une propriété privée"

 

La terre utilisée pour remblayer la plage de 2 700 mètres de long a été prélevée dans les régions de Phnom Voar et Phnom Preah.

 

Polémiques sur le choix des sites d’extraction de la terre

 

Khay Chenda, qui travaille dans le secteur du tourisme de la province de Kep depuis une vingtaine d'années, a critiqué la décision des autorités locales, faisant valoir que les montagnes sur lesquelles le gouvernement prélève de la terre font partie de l'attrait de la province de Kep.

 

"Les touristes visitent Kep pour sa beauté naturelle, ses montagnes et sa mer", a-t-elle déclaré.

Creuser les montagnes pour en prendre la terre ou les pierres, c'est comme jeter de l'acide au visage d'une belle femme, cela ne laisse que des cicatrices profondes.

 

La plage agrandie, a-t-elle ajouté, ne devrait pas apporter beaucoup de bénéfices à l'économie touristique locale et affecte simultanément les personnes travaillant dans la région de Phnom Voar, qui, selon elle, verront moins de touristes en raison de l'exploitation de la montagne pour le sol.

 

"Lorsqu'ils creusent dans une montagne pour y extraire de la terre et des pierres, il n'est pas possible de ramener cette terre pour remblayer la montagne", a-t-elle ajouté.

 

Elle a demandé à l'administration provinciale de Kep d'envisager de prélever de la terre à d'autres endroits, loin de la ville et des zones d’éco-tourisme, afin de ne pas affecter ceux qui vivent du tourisme dans la région de Phnom Voar.

 

L’impact sur la vie marine

Heng Kimhong, responsable de la recherche et conseiller au Cambodia Youth Network, a exprimé son inquiétude quant à l'impact sur l'environnement et la biodiversité des fonds marins résultant d'une trop grande extension des terres. Le poisson continuera à se faire rare, ce qui nuira davantage aux revenus des pêcheurs de la province de Kep, a-t-il déclaré.

 

"Le niveau de la mer est en train de changer, il y a donc une menace si l'on ne procède pas à une évaluation correcte de l'impact", a-t-il déclaré. "De plus, de nombreux pêcheurs se sont plaints de la diminution des prises de poissons. Ce remblayage continuel aura un grand impact sur les stocks de poissons. »

 

M. Kimhong a déclaré que ce projet aurait dû être précédé d'une étude d'impact sur l'environnement accessible au public, qui aurait pu montrer aux gens l'impact et les avantages d’un tel remblais à grande échelle.

 

Le gouverneur Piseth a déclaré que le projet avait été étudié à la fois par le ministère de l'Environnement et le ministère des Mines et de l'Énergie avant d'être mis en œuvre par le Comité national pour la gestion et le développement du littoral, mais a refusé de donner des détails sur les évaluations effectuées.

 

Choeun Srenoy et Teng Yalirozy

 

Lepetitjournal.com remercie Cambodianess de lui permettre de traduire cet article et ainsi de le rendre ainsi accessible au public francophone

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale