Vendredi 22 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

A Phnom Penh, un festival coloré dans la rue 93

Par Marion Joubert | Publié le 05/03/2019 à 20:00 | Mis à jour le 06/03/2019 à 04:26
Photo : Une peinture murale dans la rue 93. Crédits : Marion Joubert / Lepetitjournal.com Cambodge
festival rue 93

Le festival Street 93 se déroulera du 8 au 16 mars dans une ambiance artistique, entre musique et peintures murales. Cet événement a lieu via le projet Develop Boeung Kak, fondé par Ludivine Labille et Marjolaine Arnaud.

Onze. C’est le nombre d’heures durant lesquelles des artistes vont jouer de la musique et peindre les murs du quartier de Boeung Kak le samedi 16 mars, à l’occasion du festival Street 93. Lors de cette journée, les rues seront peintes par des artistes urbains « qui font partie de la première génération de street artistes au Cambodge », souligne Ludivine Labille, organisatrice de l’événement. Elle explique qu’ils attendent des peintres « aussi bien étrangers comme Eddy Colla par exemple, que cambodgiens comme Ra Small ». Une session de peinture est ouverte pendant cette semaine sur le thème de la protection de la nature et de notre environnement.

Outre samedi 16 mars, les autres soirées du festival auront lieu le vendredi 8 mars, à l’occasion de la journée internationale de la femme, et le 13 mars. La première soirée « 100% féminine » se déroulera le 8 mars au Cloud bar. Les oeuvres d’une dizaine d’artistes telles que Flori Green et Kayoko Yonaga seront présentées. Le 13 mars aura lieu le vernissage de l’exposition de Steven Gargadennec dans la galerie de Philippe Bataillard, photographe présent de longue date à Phnom Penh et qui a récemment fondé Imag’in, café-galerie-photo rue 93. L’entrée est gratuite mis à part le 16 mars à partir de 20h.

Des activités artistiques et sportives seront proposées pour tous les âges, telles que des sessions de confection de jeux ou des exercices d’arts martiaux. Le micro de la scène sera utilisé non seulement par 7 DJ avec le collectif Phnom Penh Underground et le groupe cambodgien Kok Thlok, mais aussi par n’importe quel participant, puisqu’il y aura des séances d’open mic.

Le festival a vu le jour dans le cadre du projet Develop Boeung Kak, fondé en 2014. L’association cherche à améliorer la vie du quartier et à réduire les tensions communautaires via des activités artistiques. « Le festival, explique Ludivine Labille, permet de redonner un coup de projecteur sur un quartier qui a beaucoup souffert. »

La rue 93, en lisière de l’ancien lac de Boeung Kak, a souffert des expropriations qui ont eu commencé il y a douze ans. Une entreprise ayant reçu l’autorisation de construire un centre d’affaires dans la zone en 2007, les habitants ont été expulsés et le lac comblé, déclenchant d’importantes mobilisations de la part des riverains.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Athènes Appercu
TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.