Dimanche 22 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Hun Sen : “Les Khmers ne laisseront pas la Chine les contrôler”

Par Pierre Motin | Publié le 03/03/2019 à 20:00 | Mis à jour le 03/03/2019 à 20:00
Photo : L'ambassadeur chinois Wang Wentian et le premier ministre Hun Sen. Crédits : AKP
chine cambodge 1er mars 2019

Le premier ministre Hun Sen a indiqué vendredi 1er mars que la Chine n’avait pas de volonté de contrôler le Cambodge, et que le royaume n'autoriserait pas la Chine à le contrôler.

Le premier ministre cambodgien Hun Sen, s’exprimant lors de la cérémonie d'ouverture du chantier de construction de l'Hôpital de l'amitié Cambodge-Chine de Thbong Khmum a déclaré vendredi 1er mars que la Chine n’avait pas de volonté de contrôler le Cambodge, et que le royaume n'autoriserait pas la Chine à le contrôler.

« J’ai reconstruit le pays , mais certains ont dit que j’avais amené la Chine à contrôler le Cambodge, a déclaré Hun Sen, au pouvoir depuis 34 ans. Donc, à partir d’ici, je voudrais clarifier et vous devez comprendre clairement qu’en premier lieu, les Khmers ne laisseront pas la Chine les contrôler. Je fais cette confirmation devant l'ambassadeur de Chine et tous les amis chinois. Deuxièmement, la Chine ne veut pas non plus contrôler les Khmers, car, selon sa politique étrangère, elle ne veut contrôler aucun pays. La Chine veut juste être amie avec les autres nations du monde », a-t-il souligné.

« Quel pays veut être sous le contrôle d’autrui ? Je connais clairement la politique de la Chine, c’est-à-dire ne contrôler aucun pays. La Chine veut seulement protéger son indépendance et sa souveraineté. »

La Chine a salué la dissolution du CNRP, principal parti d’opposition au gouvernement cambodgien en novembre 2017. Le lendemain de la décision de la Cour suprême, le ministère chinois des Affaires étrangères déclarait que la Chine « soutenait les efforts du gouvernement cambodgien pour sauvegarder sa sécurité nationale et sa stabilité ».

En 2016, la Chine représentait 30% des investissements en capitaux dans le royaume. Entre 2011 et 2015, les entreprises chinoises ont réalisé près de 5 milliards de dollars de prêts et investissements, souvent dans des projets d’infrastructures - routes, ponts, gratte-ciels et barrages hydroélectriques notamment. Durant la même période, la Chine est devenue le principal partenaire commercial du Cambodge.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

GASTRONOMIE

« Chez Mama Ly », l'héritage culinaire de la vlogueuse Diana Chao

Diana Chao, une Française née à Paris de parents sino-cambodgiens, a décidé de se consacrer à 100% à sa chaîne Youtube. Le but : démystifier la culture asiatique en partageant les recettes de sa mère.