TEST: 2248

Le Cambodge veut se débarrasser du braconnage

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 06/03/2022 à 18:30 | Mis à jour le 07/03/2022 à 03:00
Photo : © LOR Sokhoeurn-WWF-Cambodia
© Biche LOR Sokhoeurn-PDoE-WWF-Cambodia at SWS 01

La faune sauvage du Cambodge est en grand danger en raison du braconnage et du commerce illégal d'espèces sauvages. Si des mesures immédiates ne sont pas prises, le Cambodge risque de perdre sa faune sauvage, irremplaçable au niveau mondial. 

 

Pour faire face à cette crise, plusieurs ministères et organisations internationales de protection de la nature se sont réunis pour lancer une campagne intitulée  "Zéro piège dans les zones protégées du Cambodge". L'objectif de cette campagne est d'éradiquer tous les types de pièges dans les zones protégées du Cambodge. 

 

L'ampleur du piégeage au Cambodge

 

En 2021, le ministère de l'Environnement et ses partenaires ont retiré 61 611 collets dans 72 zones protégées du Cambodge. 

 

Le Cambodge n’est pas le seul à souffrir de l’installation des pièges.  Un rapport de 2020 du WWF intitulé Silence of the Snares : Southeast Asia's Snaring Crisis, estime que des millions de collets sont actifs à tout moment dans les zones protégées d'autres pays de la région, comme le Laos, le Viet Nam, la Malaisie et l’Indonésie.

 

"Des actions transformatrices et multidisciplinaires sont nécessaires pour mettre fin au piégeage et au commerce illégal d'espèces sauvages dans tout le Cambodge", a déclaré Neth Pheaktra, secrétaire d'État au ministère de l'Environnement, en dirigeant l'événement de lancement d'aujourd'hui.

 

Des tortues aux éléphants en passant par les singes et les oiseaux, les collets tuent sans distinction. Les animaux sauvages agonisent pendant des jours avant de mourir de leurs blessures, du manque d'eau ou de faim. Les collets contribuent largement à l'extinction du tigre au Cambodge et au déclin rapide du léopard d'Indochine. Le gaur, le banteng, le cerf Sambar et d'autres ongulés du Cambodge sont aussi menacés d’extinction  à cause des collets. Le vautour et l'ibis géant, qui sont en danger critique d'extinction, sont également victimes du piégeage et d’ empoisonnement. 

Neth Pheaktra a déclaré

Ces pièges rudimentaires, souvent fabriqués à peu de frais à partir de fil de fer ou de câble sont posés en très grand nombre. Ils tuent sans discernement, piégeant ou blessant tout animal vivant au sol qu’ils attrapent, y compris des espèces animales d'importance mondiale que le gouvernement royal et ses partenaires s'efforcent activement de protéger.

 

 

Non seulement les collets vident les forêts de leur faune et de leur flore, mais ils augmentent également le risque de transmission de maladies zoonotiques de la faune à l'homme. Ceux qui posent les collets, vendent et consomment de la viande sauvage sont tous en danger. 

 

collet
Les rangers luttent quotidiennement contre le piégeage

 

De nombreux ministères cambodgiens impliqués

 

Des représentants du ministère de l'intérieur, du ministère de l'environnement, du ministère de la santé, du ministère du tourisme, du ministère de l'agriculture, des forêts et de la pêche, du ministère du commerce, du ministère de la justice, du ministère de l'éducation, de la jeunesse et des sports, ainsi que des représentants des agences gouvernementales provinciales ont tous assisté au lancement de la campagne et se sont engagés à soutenir l'objectif de la campagne en tant qu'urgence nationale.

 

"Aujourd'hui, nous nous sommes engagés à lutter pour l'avenir de la population et de la faune sauvage du Cambodge", a déclaré M. Nob Sothunvisoth, directeur du département Recherche et Formation du ministère de la Justice. Il a poursuivi : 

 La réunion de tous les ministères concernés démontre notre détermination collective à lutter contre la perte de biodiversité et à prévenir d'éventuelles futures pandémies à la source du problème.

 

 

Le Dr Yi Sengdoeurn, directeur adjoint du département de contrôle des maladies transmissibles du ministère de la Santé, a déclaré :

 

Nous devons travailler ensemble pour empêcher l'achat, la vente, le transport et la consommation d'espèces sauvages présentant un risque élevé de transmission de zoonoses.

 

Des organisations non gouvernementales internationales, dont le WWF, la Wildlife Conservation Society (WCS), Conservation International (CI), BirdLife, Fauna & Flora International (FFI) et Wild Earth Allies, se sont toutes engagées à soutenir la campagne. 

 

"Le temps de notre action collective est venu d'adopter de toute urgence des solutions inédites et innovantes pour s'attaquer aux causes profondes du déclin et du commerce des espèces sauvages, et pour mettre la nature sur la voie du rétablissement", a déclaré M. Teak Seng, directeur national du WWF-Cambodge. 

 

Informer la population

 

Après le lancement de la campagne aujourd'hui  assemblées seront organisées au niveau provincial pour informer la population  des menaces que représente le piégeage.

 

"Le simple retrait des collets ne suffit plus. Nous devons améliorer l'application de la loi au niveau national et provincial et renforcer la coopération pour dissuader efficacement le piègeage, tout en réduisant la demande de viande sauvage qui alimente ce comportement pernicieux", a déclaré M. Jeremy Parker, directeur des opérations, Asie-Pacifique de FFI.

 

Il est urgent d'agir pour faire face à cette menace pour la faune, les écosystèmes et la santé publique. Il faut investir davantage dans la gestion efficace des zones protégées et la conservation de la faune et des espaces sauvages.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale