TEST: 2248

Thun Dina expose « Chrysalide » au Sofitel de Phnom Penh

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 03/02/2022 à 18:20 | Mis à jour le 04/02/2022 à 11:31
Photo : Sleep in peace. Thun Dina
thun dina exposition Chrysalide 2

Le Sofitel Phnom Penh Phokeethra nous offre à voir la première exposition solo de Thun Dina, un artiste cambodgien élève de Yamada Takakazu.

 

Thun Dina est né en 1989 dans la province de Kampong Cham, Cambodge. 

Cet artiste cambodgien avait commencé sa vie par quitter sa campagne pour la ville et comme beaucoup d'autres y chercher des subsides. C'est là qu'il a découvert qu'il y avait deux mondes : celui de la ruralité et de l'enfance et celui de la ville.

 

Thun Dina

 

Inscrit par goût à l'école de peinture, aujourd'hui fameuse Yamada School,  il y apprend à dessiner avec précision dans l'ombre du grand maître japonais. Laborieux, patient, il passe son temps entre  l'enseignement du dessin aux plus jeunes et la recherche de son inspiration dans les objets du du quotidien, toujours avec le souci du détail qui fait le beau.

 

En 2013, il termine sa formation sur les “Techniques de Dessin au Crayon” à Yamada School of Art à Phnom Penh. L’année suivante, il est récompensé par un Baccalauréat d’Art en “Peinture à l’Huile” à l’Université Royale des Beaux-Arts, Phnom Penh. 

 

En 2017, l’une de ses peintures fut sélectionnée pour la 81ème Exposition Internationale de Shinseisaku à Tokyo, Japon.

 

Dina est un artiste indépendant qui s’inspire de son environnement vivant et notamment son basculement d’une vie rurale harmonieuse à une vie urbaine où soudain les perceptions de la jeunesse se transforment pour prendre corps. Ses oeuvres reflètent ses propres expériences, et il souhaite les partager avec le public. 

 

thun dina exposition Chrysalide
Voisinage Thun Dina

 

Il applique une technique utilisant plusieurs couleurs de peintures rendant ses toiles attrayantes aussi bien dans le style que dans le sens. Aujourd’hui, tel une Chrysalide, Dina est prêt à émerger avec une série unique de peintures à l’huile.

 

L'exposition est à voir jusqu'à fin avril.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale