TEST: 2245

Laurent Pfeffer du domaine Catleya : sur les traces de Marcel Proust...

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 28/03/2022 à 00:00 | Mis à jour le 28/03/2022 à 17:15
Photo : Photo: Adi Bulboaca
Laurent Pfeffer Catleya vins Corcova Roumanie

Ingénieur viticole et œnologue formé à Bordeaux, Laurent Pfeffer a fait le pari fou de se lancer dans l'aventure viticole en Roumanie. Et c'est sur les collines de Corcova, dans le sud-ouest de la Roumanie, qu'il a décidé de planter ses vignes et de fonder son domaine viticole, Catleya. Pari réussi, car son domaine, qui s’étend à présent sur environ 14 hectares, a redonné à cette région viticole ses lettres de noblesse. Rencontre avec ce vigneron passionné par les vins roumains qui nous fait découvrir son domaine, ses cuvées et surtout son histoire, intimement liée à un certain Marcel Proust...

 

 

Comment avez-vous découvert la Roumanie?

 Dans le cadre de mes études de viticulture et d’œnologie à Bordeaux, j’ai réalisé en 2003 un stage de fin d’études de quatre mois au centre de recherche viti-vinicole de Targu Bujor, au nord de Galati. C’est à cette occasion, et chapeauté par le directeur technique de ce centre, mon ami Nicolaie Bîrliga, que j’ai découvert la Roumanie, sa culture, son histoire et que j’ai pu apprécier tout le potentiel de ce pays et notamment pour la production de vins de qualité. De cette expérience est née l’idée de revenir m’y installer pour rechercher des terres viticoles et y replanter de la vigne pour créer un domaine.

Laurent Pfeffer Catleya vins Corcova Roumanie
Photo: Catalin Georgescu

 

 

En 2007, avec Frédéric Vauthier (propriétaire du château Lucas à Lussac Saint-Emilion, Bordeaux) et votre frère, Dominique Pfeffer, vous fondez à Corcova (Mehedinti) le domaine Catleya. Cette appellation est un hommage à une espèce d'orchidée qu'on retrouve dans un roman de Marcel Proust...

En effet, le destin m’a amené à replanter de la vigne à Corcova, sur les anciennes terres viticoles du Prince Antoine Bibesco. L’histoire de cette région est passionnante. En effet, Antoine Bibesco, par le salon artistique parisien de sa mère, a connu Marcel Proust avec lequel il est devenu très ami. Croyant au talent de l’écrivain avant tout le monde, il l’a soutenu et aidé, notamment pour trouver un éditeur pour le premier livre de A la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann. Retrouver les traces de Marcel Proust à Corcova était incroyable, d’autant plus que ce dernier en connaissait l’existence et en parlait régulièrement avec Antoine. Nous nous sommes inspirés de cette histoire pour le nom de notre domaine, Catleya, et celui de nos deux premières gammes de vin, Freamăt et Epopée.

(...) sur le même parallèle que Bordeaux, ce vignoble culminant à 300 mètres d’altitude bénéficie d’un climat continental parfaitement adapté à la production de raisins de grande qualité.

 

Quelles seraient les caractéristiques du terroir de Corcova?

Situé sur les contreforts des Carpates, sur le même parallèle que Bordeaux, ce vignoble culminant à 300 mètres d’altitude bénéficie d’un climat continental parfaitement adapté à la production de raisins de grande qualité. La vigne est plantée sur des brunisols calciques présentant un fort gradient d’argile. Cela permet de limiter naturellement la vigueur de la vigne, tout en lui assurant une alimentation en eau constante.

 

 

Justement, comment le réchauffement climatique influence-t-il la vigne et la qualité du vin?

Je dirais qu’il faut être beaucoup plus prudent qu’avant, en sachant que les événements climatiques atypiques (gel de printemps, grêle, sécheresse, grande chaleur,...) sont plus extrêmes et ont lieu à des fréquences plus élevées et parfois à des périodes inhabituelles. Tout cela impacte notre travail à la vigne. Par exemple nous taillons beaucoup plus tardivement pour éviter les effets d’un gel de printemps, ou maintenons un pourcentage de production légèrement supérieur pour anticiper une éventuelle perte par la grêle. Selon moi, sur un vignoble bien piloté, la qualité des vins n’est pas impactée.

Catleya vins Corcova Roumanie
Photo: Andreea Mitran

 

 

Et quant à la pandémie, quel impact sur votre entreprise?

Avant la pandémie, nous vendions 75% de notre production dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration. Les mesures de restrictions sanitaires anti-Covid ont donc eu un effet négatif sur les ventes dans un premier temps mais les ventes en ligne ainsi que les ventes directes au domaine ont permis de compenser rapidement ces premiers effets. Au cours des deux dernières années, la majorité des événements autour du vin ont malheureusement été annulés et nous sommes heureux de pouvoir retourner à la rencontre de nos clients en 2022.

Les consommateurs français sont curieux et enthousiastes vis-à-vis des vins roumains, en particuliers les cépages autochtones roumains...

 

Vous vendez une partie de votre production en France. Quel est le retour des consommateurs français en ce qui concerne les cépages roumains?

Les consommateurs français sont curieux et enthousiastes vis-à-vis des vins roumains, en particuliers les cépages autochtones roumains: Feteasca Albă, Feteasca regală pour les vins blancs et la Feteasca neagră pour le vin rouge. Nous avons même créé un vin Feteasca neagră avec une étiquette spécialement conçue pour le marché français sous le nom de Marcel et le Prince.

 

 

L'Olténie est une région riche mais pas suffisamment valorisée d'un point de vue touristique. Est-ce que vous comptez développer le tourisme œnologique dans la région?

Depuis 2019, nous recevons tout au long de l’année des groupes dans la cave du Domaine Catleya à Corcova, et plus particulièrement pendant les vendanges quand des amateurs peuvent participer à la récolte et faire leur propre vin. L’année dernière, nous avons construit au milieu des vignes un pavillon de dégustation, une structure légère semi-ouverte entièrement en bois. A partir de cette année, nous allons donc pouvoir proposer des dégustations en plein coeur du vignoble.

 

 

Quels vins Catleya recommanderiez-vous pour nos lecteurs?

Je recommanderai l’un des vins de notre dernière gamme Perfect Simplu, céée et lancée en 2020. Le nom Perfect Simplu est un hommage à ma région d’adoption, l’Olténie, où le passé simple est utilisé couramment dans le langage parlé pour désigner une action juste passée contrairement au passé composé, qui désigne un passé plus lointain. Perfect simplu aussi parce que chaque vin de cette gamme est mono-variétal avec l’idée de retrouver la typicité du cépage vinifié.

Laurent Pfeffer Catleya vins Corcova Roumanie

 

Cet article est sponsorisé par Catleya Wines

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale