Mardi 27 juillet 2021

50 à 100.000 personnes attendues pour la manifestation du 19 à Bangkok

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 10/09/2020 à 02:20 | Mis à jour le 10/09/2020 à 05:03
Photo : REUTERS / Athit Perawongmetha - Panupong Jadnok, Panusaya Sithijirawattankul et Parit Chiwarak, dirigeants étudiants du Front uni de Thammasat ont annoncé mercredi la manifestation du 19 septembre à l'Université Thammasat
Annonce de la manifestation du 19 septembre a Bangkok

Les leaders du mouvement anti-gouvernemental thaïlandais ont confirmé mercredi leur intention d'organiser une grande manifestation à Bangkok qui pourrait selon eux rassembler jusqu'à 100.000 personnes

Les militants étudiants entendent marcher depuis l’université Thammasat jusqu’à la Maison du gouvernement pour faire entendre leurs revendications sous les fenêtres du bureau du Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha avant de remettre une lettre à l'attention de ce dernier.

Cette marche vers le siège du gouvernement sera une première pour le mouvement pro-démocratie qui a organisé de nombreux rassemblements depuis juillet mais toujours sur un point fixe autour d’une scène.

"Nous passerons la nuit sur le campus universitaire le 19 septembre et nous marcherons le lendemain", a déclaré Panusaya Sithijirawattankul, l’une des figures de proue du Front uni de Thammasat dont le nom anglais est "United Front of Thammasat and Demonstration".

Les étudiants se sont donnés rendez-vous le 19 septembre à 14h. Si le nombre de manifestants devait dépasser la capacité du site universitaire, les leaders envisagent d’utiliser l’esplanade de Sanam Luang à côté du Grand Palais.

Le journal Khaosod English rapporte que les jeunes réunis sous la bannière du Front uni de Thammasat ont annoncé que les manifestants «récupéreront Sanam Luang pour le peuple» le 19 septembre et y camperont pour la nuit s’il le faut.
Théâtre des manifestations étudiantes de 1976 réprimées de manière extrêmement violente par l’armée et des groupuscules ultra-royalistes, le site (Thammasat/Sanam Luang) revêt une symbolique forte pour le mouvement pro-démocratie. 

Preparatifs pour la grande manifestation du 19 et 20 septembre
Panupong Jadnok, l'un des leaders étudiants, sorti lundi de 4 jours de détention en lien avec les manifestations, a annoncé mercredi avec ses camarades le rassemblement des 19 et 20 septembre. Photo REUTERS / Athit Perawongmetha

Après une longue période sans contestations publiques, les manifestations ont réapparu progressivement en 2019 emmenées par un nouveau parti politique rassemblant l’électorat jeune, Anakot Mai. Mais le parti a été dissous en février dernier par la Cour Constitutionnelle, rejoignant une longue liste de partis anti-establishment dissous ces dernières années. 

La dissolution d’Anakot Mai a aussitôt déclenché l’ire des étudiants qui ont commencé à organiser des petits rassemblements dans leurs campus respectifs un peu partout dans le pays. 

Le mouvement, interrompu dans la rue par la crise du Covid, a repris le 18 juillet avec une série de manifestations de rue montant crescendo avec un rassemblement le 16 août de plus de 10.000 personnes pour exiger la démission du Premier ministre, la dissolution du Parlement, et une nouvelle Constitution. Certains sont même allés jusqu’à demander des réformes de la monarchie, du jamais vu dans ce royaume qui punit sévèrement toute critique à l’encontre de la famille royale.

"Nous parlerons certainement de la réforme de la monarchie sur scène le 19", a déclaré Parit Chiwarak, un leader de la contestation plus connu sous le nom de "Penguin", qui a également annoncé une "surprise".

Le rassemblement prévu coïncide avec l'anniversaire d'un coup d'État de 2006 qui avait renversé le gouvernement de Thaksin Shinawatra.

Le dernier coup d'État en 2014 a évincé le gouvernement dirigé par sa sœur, Yingluck. Les deux Shinawatras ont chacun été élus par une écrasante majorité.

Les manifestants ont promis un rassemblement pacifique le 19 septembre. "Nous n'avons pas d'armes. N'utilisez pas de gaz lacrymogène sur nous, ne persécutez pas les gens", a déclaré Parit Chiwarak, qui dit s'attendre à un nombre de manifestants entre 50.000 à 100.000.

Jusqu'à présent, il n'y a eu que quelques affrontements mineurs lors des manifestations de cette année et les dirigeants de la manifestation ayant été arrêtés ont tous été libérés sous caution.

Fin août, le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha avait mis en garde les manifestants que leurs agissements creusaient dangereusement les divisions et risquaient de provoquer l'effondrement du pays.

Prayuth Chan-O-Cha faisait partie en 2010 des officiers ayant supervisé la répression sanglante du mouvement des Chemises rouges à Bangkok qui avait fait des dizaines de morts.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Bangkok ?

CINÉ

Les treize films thaïlandais passés par le Festival de Cannes

Le cinéma thaïlandais a fait son entrée pour la première fois à Cannes en 2000. Lepetitjournal.com s’est plongé dans les archives pour trouver les 13 films thaïlandais qui sont passés par le festival.