Dimanche 20 septembre 2020
Andalousie
Andalousie

L’Amour commence toujours par un A, comme ... Azulejos

Par Katia Sznicer | Publié le 01/05/2020 à 23:46 | Mis à jour le 01/05/2020 à 23:46
Azulejos Dictionnaire amoureux andalousie Al Andalus

Qui a visité l’Andalousie a, c’est certain, posé un jour le regard sur ces petites céramiques multicolores qui décorent murs, bancs, fontaines et tant de patios fleuris. On les retrouve aussi au Portugal, où les façades sont parfois entièrement recouvertes de faïences. Si on pense à un dictionnaire amoureux de notre belle région, il commencerait certainement par ce mot: « azulejos ».

Une origine millénaire

Les azulejos ont une lointaine origine, dans le temps et l’espace : la technique plurimillénaire de la céramique émaillée provient en effet de Mésopotamie et d’Égypte ; des galeries recouvertes de carreaux verts vitrifiés ont été trouvées dans une pyramide construite par l’architecte Imhotep vers 2620 av. J.-C.

La civilisation gréco-romaine préféra les fresques, les stucs et les mosaïques aux azulejos. La technique réapparut néanmoins en Perse, sous les Sassanides (IIIe-VIIe siècles), pour être plus tard adoptée par la dynastie arabo-musulmane des Abbassides. L’art des azulejos se diffusa ensuite dans le monde arabo-musulman et l’Espagne musulmane.

Les azulejos d’Al-Andalus

Au départ, les artisans d’Al-Andalus cherchent à reproduire les mosaïques gréco-romaines du Proche-Orient ou d’Afrique du Nord. Cependant, ils remplacent les tesselles de marbre, difficiles à travailler, par des morceaux de carreaux (les « alicatados ») qu’ils disposent agilement pour créer de complexes motifs géométriques (étoiles, triangles, entrelacs, etc.), car l’art musulman privilégie les formes abstraites. Quant à l’appellation « azulejos », elle évoque la couleur bleue – « azul » – mais c’est une apparence trompeuse : le mot vient en fait de l’arabe « al zulaydj » qui désigne une « petite pierre polie ». On peut aujourd’hui voir des azulejos de l’époque d’Al-Andalus à l’Alhambra de Grenade.

 

Al Andalus Azulejos Andalousie Dictionnaire amoureux

 

L’influence de la majolique

À la fin du XVe siècle, la technique de la majolique se développe dans l’Italie de la Renaissance ; elle influence considérablement les azulejos sur lesquels apparaissent des personnages, des paysages ou des rinceaux. Le Palais de l’Alcazar de Séville foisonne d’azulejos postérieurs à la reconquête catholique, influencés par les esthétiques mudéjare (héritée des musulmans) et italienne.

Les azulejos au fil du temps

Au fil du temps donc, le savoir-faire se perpétue en Andalousie, intégrant l’évolution des techniques et des cultures : au XVIIe siècle par exemple, se fait sentir l’influence de la céramique hollandaise inspirée elle-même des motifs bleus et blancs chinois. À la fin du XIXe siècle, les azulejos sont utilisés comme supports publicitaires et reflètent l’esthétique moderniste du temps. Quant à la grande Exposition ibéro-américaine de 1929, elle fait la part belle aux azulejos : l’architecte andalou Aníbal González, qui conçoit la majestueuse plaza de España de Séville, recourt aux carreaux de faïence pour illustrer l’histoire du pays et sa diversité régionale. Par ailleurs, si l’Andalousie est le berceau des azulejos espagnols, on en rencontre également dans d’autres provinces. L’architecte catalan Antoni Gaudí les a ainsi amplement mis à l’honneur pour décorer son parc Güell.  

Azulejos Al Andalus Azulejos Al Andalus Andalousie

 

 

 

 

 

Les azulejos continuent aujourd'hui d’occuper une place importante dans le patrimoine artistique et esthétique espagnol. De nombreuses fabriques perpétuent ce savoir-faire ancien mais encore très vivace… pour le plus grand bonheur des promeneurs.

Al Andalus Azulejos Andalousie Alphabet amoureux de l’Andalousie

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous recommandons

94355454_2849438748502773_1638415472351248384_n

Katia Sznicer

PhD Rédactrice indépendante. Passionnée par les Arts et les Lettres. A longtemps enseigné le français langue étrangère et la littérature à l’université. Se consacre désormais à l’écriture.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Andalousie

Dictionnaire amoureux de l’Andalousie

Tenir un “Abanico” dans sa main...

Toujours à portée de main dans le sac à côté du bâton de rouge à lèvres ou calé dans le décolleté des robes de Flamencas durant les Ferias, l'éventail est l’accessoire féminin qui a une large histoire