Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 3715

Les 10 incontournables de Séville, la capitale de l’Andalousie

Par Mélanie Ravier | Publié le 02/09/2021 à 20:41 | Mis à jour le 03/09/2021 à 11:17
Photo : Cathédrale de Séville (Andalucia.org)
Cathédrale de Séville

Séville, la capitale de l’Andalousie, le berceau du flamenco, est une ville d’une grande richesse ou les activités et les monuments ne manquent pas. Elle est la quatrième ville d’Espagne et le cœur économique, politique et culturel de la région. Voici tous nos conseils pour ne rien manquer lorsque vous visitez Séville. 

1. La cathédrale et la Giralda, symboles de l’époque Al Andaluz

La cathédrale de Séville est certainement le monument le plus connu de la ville. Alonso Martinez, l'architecte de cette cathédrale, prononça cette phrase qui décrit bien l'état d'esprit des autorités sévillanes : « Construisons un temple si grand que ceux qui le verront terminé nous prendront pour des fous ! ».

Photo cathédrale de Séville Henrique Ferreira
Cathédrale de Séville, par Henrique Ferreira

Les architectes ont réussi leur défi. La cathédrale et la Giralda, ancien minaret, sont désormais le symbole de la ville. Le bâtiment est même classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO.

Pour la visiter :

Lundi au samedi de 10h45 à 17h. Dimanche de 14h30 à 18h

Prévoyez environ 1h30 de visite.

Entrée générale : 10 euros

Tarif réduit : 5 euros

Information et billetterie sur le site de la cathédrale 

2. La Plaza de España, la place la plus connue de Séville

La Plaza de España
La Plaza de España

Construite à l’occasion de l’Exposition ibéro-américaine de 1929, la Place d’Espagne de Séville est un espace monumental et majestueux qui constitue l’une des constructions les plus spectaculaires de l’Andalousie. Elle se situe à l’entrée du Parc de Maria Luisa. Impossible de rater cette place en forme d’hémicycle entièrement décorée de marbre, de brique, de fer forgé et de céramique de Triana.

3. Le Parc Maria Luisa, un poumon dans la ville

Parc Maria Luisa, Seville, Manuel Ramallo
Parc Maria Luisa, photo: Manuel Ramallo

Pendant que vous êtes à la Place d’Espagne, baladez-vous dans le parc Maria Luisa. Ce parc d’une superficie de 34 hectares est le principal poumon vert de Séville. Il est fort apprécié, notamment pour trouver un peu de fraicheur en été. Il est ouvert tous les jours de 8h à 22h. On y trouve des lacs, des étangs, des jardins et de magnifiques allées décorées de monuments comme la Plaza de America. Vous y trouverez aussi le musée des arts et des traditions populaires. Vous pouvez aussi vous rafraichir au sein des bars et terrasses qui font partie de ce parc.

4. El Real Alcazar, le palais des rois d’Espagne

El Real Alcazar de Sevilla est un palais fortifié construit à Séville par les Omeyyades d’Espagne à partir de 844. Il a été modifié à plusieurs reprises durant la période musulmane.

Jardins de l’Alcazar, Sevilla
Vue des jardins de l’Alcazar

Ce magnifique édifice d’architecture mudéjar est un mélange extraordinaire de l’art arabe et chrétien. Il a d’ailleurs toujours été utilisé comme logement pour la famille royale espagnole. Les jardins de l’Alcazar sont aussi une partie importante de la visite. Si vous êtes chanceux, vous verrez peut-être un des nombreux paon faire la roue.

Horraires :

Du 1er octobre au 31 mars : du lundi au dimanche, de 09h30 à 17h.

Du 1er avril au 30 septembre : du lundi au dimanche, de 09h30 à 19h.

Entrée générale : 13,50€

Réduction : 5,50€

Informations et billetterie sur le site de l’Alcazar de Séville 

5. Las Setas ou le Metropol Parasol

Cette immense structure de bois est située au sud du quartier Encarnacion Regina, en plein centre de Séville.

Vue sur la cathédrale de Séville sur le Metropol Parasol.
Vue sur la cathédrale de Séville sur le Metropol Parasol.

Le Metropol Parasol, aussi appelé las Setas à cause de sa forte ressemblance avec les champignons, a été construite entre 2005 et 2011 par Jurgen Mayer, lauréat du concours lancé par la mairie de Séville pour la rénovation de la place sur laquelle se trouve le monument.

Au-delà de l’aspect extérieur de la structure, vous avez la possibilité de monter pour admirer une magnifique vue de la ville de Séville pour seulement 5€.

Informations et billetterie sur le site Setas de Séville 

6. Le quartier de Triana, entre céramique et flamenco

La Calle Betis vue depuis l’autre rive du Rio Guadalquivir. Séville.
La Calle Betis vue depuis l’autre rive du Rio Guadalquivir.

Triana est un des quartiers les plus connu de Séville. Il est considéré comme le quartier resté le plus authentique de la ville. Cette partie de la ville, de l’autre côté du Rio Guadalquivir, est une zone très animée, dans laquelle vous pourrez profiter par exemple de spectacles de flamenco. Traversez le Pont de Triana (Puente Isabel II) pour entrer dans le quartier. Vous pouvez commencer par déguster des tapas au marché de Triana. Ensuite remontez la rue piétonne la plus animée du quartier. Enfin, promenez-vous le long de la Calle Betis qui s’étend le long du fleuve et est très particulière par ses maisons colorées.

7. Le quartier de Santa Cruz, ancienne “juderia” de la ville

Ce quartier est le cœur historique de la ville et ainsi le quartier le plus touristique de Séville.

Quartier Santa Cruz, Séville Photo by Joan Oger on Unsplash
Rue du quartier de Santa Cruz, Photo: Joan Oger

Vous pouvez vous promener dans les ruelles étroites de cet ancien quartier juif, dans une atmosphère chargée d’histoire. Les lieux importants de ce quartier sont la Place du Triomphe (Plaza del Triunfo), la place des Croix (Plaza de las Cruzes), l’hospice des Vénérables ou encore les jardins de Murillo.

8. La casa de Pilatos

Casa de Pilatos, Séville
Le patio intérieur de la Casa de Pilatos

Le palais de la Casa de Pilatos est situé au nord-est du quartier de Santa Cruz. Le palais a été construit au 16e siècle. Il s’agit d’un des bâtiments les plus beaux et les mieux conservé de la ville. Il est le fruit d’un mélange de plusieurs styles architecturaux (mudéjar, gothique, et renaissance italienne).

Ouverte de 9h à 18h en hiver et de 9h à 19h en été.

Entrée générale : 12€

Entrée avec visite rez-de-chaussée : 10€

Entrée gratuite le lundi de 15h à 19h.

Plus d’information sur le site du tourisme en Andalousie 

9. Un aperçu de Séville lors de la période des grandes découvertes : La Torre del Oro et les Archives des Indes

Ces deux monuments sont une mine d’informations sur la période des grandes découvertes, période de l’hégémonie culturelle et économique de Séville.

La tour de l’or (Torre del Oro) renferme le musée maritime de la ville.

Torre del Oro, Sevilla, Photo JP Files on Unsplash
La Torre del Oro, Photo de JP Files (Unsplash)

Cette tour de 36m de haut située le long du fleuve Guadalquivir défendait l’entrée fluviale du Puente Barcas et l’accès à l’Arenal et son activité industrielle.

Horaires et tarifs : Du lundi au vendredi, de 9 h 30 à 18 h 45. Samedi et dimanche, de 10 h 30 à 18 h 45. Fermé les jours fériés.

Adultes : 3 €

Enfants de 6 à 14 ans, étudiants et retraités accrédités : 1,50 €.

Enfants de moins de 6 ans : entrée gratuite.

Entrée gratuite le lundi.

Les archives des Indes

Les archives des Indes (à droite) et la cathédrale de Séville (à gauche)
Les archives des Indes (à droite) et la cathédrale de Séville (à gauche)

Le bâtiment des archives générales des Indes est, comme son nom l’indique, un des centres de documentation le plus important concernant les grandes découvertes et la conquête du nouveau monde. L’édifice, achevé en 1646 est composé essentiellement d’une cour centrale et de deux nefs quadrangulaires, l’une intérieur et l’autre extérieur. Le bâtiment est absolument magnifique et parfaitement bien conservé.

Vous pouvez le visiter gratuitement du mardi au samedi, de 9 h 30 à 16 h 45. Dimanche et jours fériés, de 10h00 à 13h45.

10. Assister à un spectacle de flamenco

Séville danse au rythme du Flamenco. L’Andalousie est le berceau du flamenco. Séville a même son propre style de flamenco, la Sevillana, qui se danse à deux. Pour réserver un repas ou une boisson avec un spectacle de flamenco inclus, comptez entre 20 et 60 euros par personne selon le lieu. Vous pouvez vous rendre à Tablao Flamenco Los Gallos ou à El Patio Sevillano.

Danse Place d’Espagne, Séville photo V2F.
Danseuse et joueur de guitare à la Place d’Espagne, photo: V2F.

Si vous êtes chanceux, vous pouvez assister à un spectacle gratuit à la Plaza de España ou sur la Plaza de Alfalfa où les associations de danse se produisent gratuitement.

Le Bar la Carboneria, dans Santa Cruz, organise aussi des performances de flamenco gratuites. Il vous suffit de vous y rendre, de commander une sangria et d’attendre les guitaristes et les danseurs.

Enfin, pour boire un verre et s’imprégner de la culture Sévillane, rendez-vous au Martinez, un bar flamenco situé Calle Betis dans le quartier de Triana, ou les jeunes Sévillans se rejoignent le week-end pour chanter et danser sur les musiques traditionnelles.

IMG-20210402-WA0140

Mélanie Ravier

Étudiante à Sciences-Po Strasbourg et à l’Université de Séville, passionnée par l’art et la culture, elle est prête à partager tous ses bons plans pour profiter de l’Andalousie.
0 Commentaire (s) Réagir