Lundi 25 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

M30, rue Tintin et Milou, calle Alcala... Secrets des rues de Madrid

Par Mathilde Dumur | Publié le 05/02/2019 à 18:29 | Mis à jour le 05/02/2019 à 18:41
Photo : CC Kaetzar https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Km_cero.JPG
km 0 madrid

On passe devant la plupart tous les jours, mais on ne fait pas attention. Les rues de Madrid ont beaucoup d’anecdotes à livrer. Leurs noms ? Une forme particulière ? On vous dévoile certains de leurs petits secrets.

 

Le kilométro cero, kilomètre zéro.

Ce n’est pas à proprement parler une rue mais il mérite qu’on s’y penche un instant. Devant la mairie de Madrid, a la Puerta del Sol, une plaque au sol dévoile l’Espagne, avec les flèches d’une boussole, six chemins qui traversent le pays sont dessinés et il est écrit au-dessus « Km.0 ». Cette plaque, sur un bloc de granit et de laiton date de 2009, quand elle avait elle-même remplacée l’ancienne plaque qui datait de 1950. Ce point signale le point de départ du réseau routier espagnol. À l’origine, en 1720, il s’agissait du point de départ de six routes en direction du Pays Basque, de la Catalogne, de Valence, de l’Andalousie, de l’Estrémadure et de la Galice, comme on peut le voir sur le plan de la plaque. Et sur les autoroutes correspondantes, A1, A2, A3, etc., les numéros de sortie correspondent encore au kilométrage depuis le point zéro. Mais, en plus de ça, le kilomètre zéro est encore aujourd’hui lié aux rues, puisqu’il sert à numéroter les rues de la ville de Madrid. Le numéro 1 de n’importe quelle route se trouve à l’extrémité la plus proche de la Puerta del Sol et la numérotation augmente en s’éloignant. 

 

calle alcala
CC Carlos Rivera https://www.flickr.com/photos/riverac/3735274283/

La calle de Alcalá

Plus grande avenue de Madrid et considérée comme l’une des plus belles d’Europe, elle a aussi des choses à raconter. S’étendant sur 10,2 kilomètres elle traverse cinq arrondissements : Centro, Retiro, Salamanca, Ciudad Lineal et San Blas-Canillejas. À l’origine, la rue menait à la ville d’Alcalà de Henares dans le nord-est de Madrid. Comme elle traversait à l’époque des vergers, elle était nommée calle de Los Olivares, rue des Oliveraies. Elle part du kilomètre zéro, et s’arrête aujourd’hui à la route d’accès à la station Canillejas. 

 

gran via
Tirée du domaine public

La Gran Vía

Saviez-vous que c’est la rue la plus jeune du centre-ville de Madrid ? Le projet est lancé en 1886, avec l’objectif de désengorger et décongestionner le cœur de la ville. Les travaux ne débutent qu’en 1910 et mettront 21 ans à se terminer. La particularité de cette avenue, c’est qu’elle n’est pas rectiligne. À l’origine elle était même découpée en trois tronçons. La raison de cette forme : la présence de trois églises ; la paroisse de San José, la chapelle del Caballero de Gracia et l’église de San Francisco de Borja étaient sur la lignée de l’avenue. Les architectes ont donc dû réfléchir à un tracé spécial pour éviter la destruction de ces édifices.

 

calle princesa
CC Tim Adams https://es.wikipedia.org/wiki/Archivo:Calle_de_la_Princesa_in_Madrid.jpg

 

La calle de la Princesa

La "petite sœur de la Gran Vía". Située entre la Plaza de España et la plaza de la Moncloa, cette rue porte son nom en hommage à l’une des princesses qu’a connu l’Espagne. Mais laquelle ? Il s’agit de Isabel de Borbón de Borbón, ou en français Marie Isabelle Françoise de Bourbon. Princesse des Asturies, des Deux-Siciles et Infante d’Espagne, Isabel de Borbón de Borbón a vécu de 1851 à 1931. Très appréciée par les Espagnols, qui la surnomme "la Chata", elle reste dans la mémoire collective une princesse respectée et proche du peuple. La rue a reçu ce nom en 1865.

 

calle tintin milu
Google maps

 

La calle de Tintín y Milú

Oui vous avez bien lu. Le célèbre reporter et son acolyte à quatre pattes Milou, créés par le dessinateur belge Hergé ont une rue à leur nom. C’est Juan Antonio Gómez-Angulo, responsable du domaine de la culture du conseil municipal en 1999 qui a proposé cette idée, dans l’optique de célébrer les 70 ans de la bande-dessinée. Cette rue se situe dans le quartier d’Alameda de Osuna.

 

m30
CC Santiago Urueña Pascual  https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Hospital_RyC--15.jpg

 

La M30 

A quoi doit son nom le périphérique qui entoure le centre de la capitale ? Pas à son périmètre en tous cas (32,5 km), et contrairement à certaines rumeurs. En fait le projet de cette ceinture date de 1929, avec le plan Zuazo-Jansen, qui prévoyait l'établissement d'un troisième boulevard de circonvolution entourant le centre. Dès la moitié du 19e siècle, deux circuits existaient déjà autour de la capitale, le premier relayant les Rondas (Segovia, Toledo, Valencia et Atocha) au Prado et à Recoletos jusqu'à la Calle del Marqués de Urquijo et le second allant du Paseo de San Francisco de Sales à la Avenida del Planetario. Ce n'est qu'au cours des années 70 que la M30 fut effectivement mise en œuvre. Son nom est construit à partir de la lettre M, pour Madrid, le chiffre 3, car c'est le 3e anneau périphérique autour du centre et le chiffre 0, qui correspond aux routes à caractère périphériques. La M40 puis la M50 complètent depuis le dispositif.

 

m30
Source : Madrid calle 30

 

Nous vous recommandons

mathilde dumur

Mathilde Dumur

Mathilde Dumur est une étudiante en 2e année de journalisme. Grande passionnée de voyages et notamment intéressée par la culture et l'histoire.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Madrid ?

IDÉE SORTIE

Vallée du Jerte: 2 millions de cerisiers en fleurs, dès mi-mars

La vallée du Jerte, en Estrémadure, célèbre tous les ans la floraison des cerisiers. Et en ce moment avec la météo douce et le soleil, les premières fleurs pointent le bout de leurs bourgeons. 

Sur le même sujet