Les Puget à la conquête de Londres grâce à sa Majesté la baguette française

Par Laurent Colin | Publié le 01/02/2022 à 18:31 | Mis à jour le 02/02/2022 à 15:49
Photo : Laurent Colin
Baguettes Puget les meilleures de Londres

En voilà une belle histoire. Celle d’Amandine et de Jean-Christophe Puget. Le couple boulanger-pâtissier originaire de Charmes, dans les Vosges, a tout plaqué il y a cinq ans pour venir s’installer à Londres. Une aventure entrepreneuriale et familiale transformée en succès grâce au plus typique des savoir-faire français.

 

Infatigables travailleurs et propriétaires de plusieurs affaires dans le Nord-Est de la France, les Puget, confortablement installés dans leur routine, avaient pourtant l’impression de tourner en rond. Une envie « d’ailleurs » a commencé à les gagner, accompagnée du souhait de prodiguer à leurs jeunes enfants Louise et Marius une éducation internationale. Si les villes de Québec et de Miami ont un temps eu la cote, c’est bien à Londres qu’ils ont décidé de poser leurs valises à l’été 2017.

 

A la recherche d’un local commercial dans un quartier d’affaires, c’est finalement à Notting Hill que le hasard les guide. Le propriétaire français de la Cave à Fromages souhaite se séparer de sa boutique-restaurant située sur Portobello Road, l’une des rues les plus connues au monde grâce au film « Coup de foudre à Notting Hill » où se rencontrent Julia Roberts et Hugh Grant. La boulangerie-pâtisserie Puget est située à quelques mètres seulement de la librairie de voyages tenue alors par l’acteur britannique. Le lieu est aujourd’hui un magasin de souvenirs vendant une multitude d’objets et de cadeaux à l’effigie des deux stars. Amandine et Jean-Christophe Puget se retrouvent désormais au cœur de l’histoire dans leur boulangerie où trônait jadis une banque HSBC.

 

Les excellents baba au rhum de la Maison Puget à Notting Hill

Joyeux anniversaire à la Maison Puget de Notting Hill !

Nouvelle ville. Nouvelle vie. Après quinze années d’activité en France, les Puget redémarrent à zéro. Ils orchestrent des travaux dans leur local et les premiers clients pénètrent officiellement dans leur boulangerie le 2 février 2018. « Le démarrage a été poussif, note Jean-Christophe, mais nous nous sommes accrochés avec Hugo, Romain, Joanna, Florian et Cyril, qui sont toujours là aujourd’hui. Les clients n’arrêtaient pas de nous répéter que cette adresse n’a jamais fonctionné, que les passants ne fréquentent que le trottoir d’en face, ce n’était pas fait pour nous rassurer. A la première rentrée en septembre nous avons néanmoins senti un vrai coup d’accélérateur et à Noël nous étions submergés de commandes. Aujourd’hui nous sommes dix collaborateurs avec une équipe fidèle qui connait parfaitement les attentes de nos clients ».

 

Les vraies valeurs de l’artisanat et la France qui se lève tôt, à Londres

Le couple Puget est arrivé à Londres avec ses recettes, ses valeurs, ses convictions, son désir de partager son amour du vrai et son habitude de se lever bien avant le chant du coq. « Nous avons conservé notre esprit artisanal en utilisant toujours les meilleurs ingrédients, comme la farine label rouge des Moulins Foricher, importée de France. C’est la meilleure du marché, sans additif ni produits chimiques. Elle est de fait naturelle et plus facile à travailler. Ce choix est valable pour tout. Notre beurre est local, il vient de chez London Derries, nous nous approvisionnons chez Valrhona pour le chocolat et nos céréales proviennent de la boutique Liberté Chérie, également établie sur Portobello Road. Graines de courge, tournesol, lin, millet, sésame, noix, noisettes… Son propriétaire, Charles Pelletier, nous fournit en produits naturels provenant d’une filière d’exception. La qualité des pains s’en ressent, évidemement ».

 

Les tartelettes aux fruits de la Maison Puget située sur Portobello Road

Mais comme le précisent nos artisans, la technique boulangère, pâtissière et chocolatière compte bien entendu dans le résultat final. « Dans notre métier, nous faisons des alliances de molécules qui parfois s’assemblent, ou pas. Cela je l’ai appris au contact des Meilleurs Ouvrier de France. Un savoir que je peux aujourd’hui transmettre à mon équipe. L’ordre d’intégration des ingrédients, le tour de main, la température de cuisson… pour faire des choses simples, c’est parfois compliqué » sourit Jean-Christophe avant de poursuivre. « Amandine surveille quant à elle tout ce qui sort de l’atelier. Elle nous a récemment renvoyé en cuisine une plaque de tartelettes aux marrons qui n’étaient pas couronnées de leur traditionnelle feuille d’or. Grâce à son palais, elle est aussi capable de détecter si nous avons utilisé la vanille habituelle pour la confection de nos flans ».

 

Ce sens apportés aux petits détails a déjà été récompensé de cinq Great Taste Awards. Après leur « Financier » en 2020, les macarons pistache et chocolat, le pain à l’ancienne et le pain châtaigne figue abricot ont à leur tour été distingués en 2021.

 

La baguette tradition comme fleuron de la Maison

Dorée à souhait, la baguette des Puget est louée pour son goût et son croustillant. « Nous sommes très loin ici du pain de supermarché, commente Mireille, une habituée, j’ai l’impression de retrouver le pain de mon enfance dans mon petit village de la Drôme ». Mais les clients viennent aussi pour les croissants et les pains au chocolat, les pains spéciaux, les tartes maison, les sandwichs, les salades et l’incomparable Paris-Londres. « Nous proposons cette pâtisserie emblématique depuis l’ouverture, faite à base d’une crème mousseline pralinée, de pâte à choux et de noisettes caramélisées. Un produit phare chez nous ». Autre recette sortie tout droit de son imagination de Jean-Christophe Puget, The Puff, un mix entre croissant, brioche et pâte feuilletée. « Une pâtisserie légère et aérienne pensée un peu comme une barbe à papa. Quand on commence, il est impossible de s’arrêter » explique-t-il. Entourée d’un joli ruban tricolore, The Puff devient naturellement un délicieux ambassadeur de la gastronomie française à Londres.

 

The Puff une excellente pâtisserie de la Maison Puget à Londres

 

Néanmoins, toutes les créations ou expérimentations des Puget n’ont pas connu le même succès. On s’étonne ainsi que Londoner ait disparu des étals, mais il n’a pas trouvé son public. Surmonté du sigle de l’underground, ce gâteau très design s’inspirait d’une création bien française, le napolitain : « une gourmandise à base de meringue, de crème au beurre chocolat, saupoudrée de copeaux de chocolat noir », précise Jean-Christophe Puget, l’explorateur en goûts.

 

Des épreuves qui renforcent encore leur détermination

Arrivés juste après le référendum sur le Brexit, les Puget ont tout connu depuis. Des journées chargées avant fêtes avec parfois plus de cent mètres de queue sur le trottoir ou des épisodes plus difficiles à surmonter, aux épilogues finalement heureux. « A l’annonce du premier confinement, nous venions juste de signer des accords avec les plateformes de livraison Deliveroo et Uber Eats. Autant dire que cela nous a sauvés. Ouverts également en format take away, beaucoup d’habitants de Notting Hill ont découvert notre enseigne et nous sont depuis restés fidèles ».

Plus récemment, le 12 juillet dernier, un orage accompagné de pluies diluviennes a frappé Londres. L’eau a dévalé les pentes de Portobello Road pour venir s’engouffrer dans les boutiques et habitations en bas de l’artère commerçante. La boulangerie Puget a été submergée par les flots. « Fermés durant l’été afin de tout remettre en état, nous avons reçu jusqu’à 250 messages par jour via Instagram et Facebook nous demandant la date de réouverture, commente Amandine Puget. Nos clients nous ont même proposé de l’aide pour nettoyer, un bel élan de solidarité ».

 

Garder le cap et ne pas jouer au Monopoly

Pour concrétiser leur succès, les Puget s’appuient sur deux principes solides. Le premier : se concentrer sur un seul point de vente afin d’affirmer leur singularité. « En tenant plusieurs magasins, il y en a toujours un qui est un peu délaissé. La Maison Puget est unique et nous sommes heureux d’en avoir une seule à Notting Hill, s’enthousiasme Amandine Puget. Un bonheur que partage Marion, notre voisine anglaise de 80 ans, qui ne cesse de qualifier notre boulangerie d’institution dans le quartier, un joli compliment ». Le second : continuer de relever les défis avec une jeune équipe, 100 % française, très investie dans le succès de l’entreprise familiale et qui ne comptent pas ses heures. Les Puget savent récompenser leurs collaborateurs de leurs efforts en fêtant les anniversaires comme il se doit et en les emmenant chaque année tous en vacances. Après Ibiza en 2020, l’équipe est partie au Mexique en 2021. « Fidéliser les collaborateurs est également un atout pour fidéliser les clients qui aiment voir les mêmes têtes » conclut Amandine. La réussite de la Maison Puget est celle de toute une équipe, fan de Londres et plus que jamais soudée.

Toute l'équipe de la boulangerie Puget à Londres

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale