Dimanche 21 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Semaine sainte en Pologne, une tradition bien ancrée

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 15/04/2019 à 00:00 | Mis à jour le 15/04/2019 à 00:00
semaine sainte Pologne

La fête de Pâques est de toutes les fêtes catholiques celle qui est la plus chère au coeur des Polonais. Mais pas d'impatience, avant que ce week-end tant attendu n'arrive, une semaine importante le précède : la semaine sainte ou"Wielki Tydzien". L'occasion de s'intéresser aux traditions polonaises qui s'y rattachent, et notamment aux oeufs colorés appelés ici "pisanki".

 

Une semaine pour préparer Pâques

La semaine sainte, semaine précédant Pâques, destinée à commémorer la passion du Christ est une semaine de préparation intensive. Elle est jalonnée de cérémonies liturgiques qui n'ont lieu qu'à l'occasion de cette période. La première d'entre elles étant le dimanche des Rameaux ou "Niedziela Palmowa" (Dimanche de Palme). Si du lundi au mercredi il n'y a pas de cérémonie particulière, le Vendredi saint ou " Wielki Piatek" occupe, lui, une place très importante en Pologne avec la célébration du chemin de croix, "Droga Krzyzowa". Celle-ci reproduit la passion du Christ en évoquant quatorze étapes de son parcours, de son arrestation à sa crucifixion. A chaque étape, les fidèles s'agenouillent, ce qui peut donner lieu en Pologne à des scènes inattendues de centaines ou milliers de personnes à genoux en pleine rue. Si vous souhaitez suivre un chemin de croix polonais, vous pouvez joindre celui qui traversera la vieille ville. Il débutera à 20h devant l'église Sainte Anne (Krakowskie Przedmiescie 68).

 

La Semaine sainte est dans la tradition polonaise synonyme de jeûne très strict. Anciennement, on ne mangeait alors que des pommes de terre en robe des champs (on dit en polonais "dans leurs uniformes"), ou des galettes de farine de froment arrosées de miel. Le Vendredi saint, on évitait également le lait et la crème. Le plat principal du déjeuner était le zurek (soupe traditionnelle polonaise avec de la farine de seigle et de la viande), accompagné de pommes de terre ou de hareng. Si aujourd'hui ce jeûne est moins strict, cette tradition reste toujours vivante; c'est pourquoi ne soyez pas étonnés si les Polonais autour de vous mangent peu durant les jours précédant Pâques. Enfin, Pâques est aussi l'occasion d'une fête pendant laquelle il est d'usage de décorer sa maison et de peindre de mille couleurs des oeufs qui égayent la table pascale.

 

La tradition des oeufs colorés

Si en France, les seuls oeufs que nous connaissons durant les fêtes pascales sont au chocolat, la tradition veut qu'en Pologne, entre le dimanche des rameaux et le dimanche de Pâques on décore des oeufs aux multiples couleurs, les "pisanki". Cette coutume est très ancienne puisqu'on en a retrouvés datant du Xe siècle en territoire polonais. Dans les pays slaves en général, l'oeuf est perçu comme un symbole de fertilité et de fecondité.

Le terme de "pisanki" est un dérivé du mot " napisać", qui signifie " écrire", mais ne soyez pas surpris si vous entendez aussi les termes "skrobanki" ou "drapanki", "kraszanki", "rysowanki", "oklejanki" ou "nalepianki". On les nomme différemment en fonction de la technique utilisée et de leurs motifs, propres à chaque région. Si certains sont relativement faciles à réaliser, d'autres représentent de véritables prouesses techniques et créatives et nécessitent un véritable tour de main.

Les oeufs les plus simples sont loin de représenter une grande difficulté puisqu'ils sont tout simplement colorés en étant cuits dans du jus de betterave, dans des épinards ou encore dans des épluchures d'oignons. Les plus impressionnants sont eux richement décorés et réalisés selon la technique du "batik". Le principe est en lui-même simple : on peint successivement l'oeuf de teinture jaune, orange, rouge, verte...qu'on protège à l'aide de couche de cire.  Comme fixatif, on utilisait autrefois des éléments naturels (chou, betterave, érable, airelles) remplacés aujourd'hui par du vinaigre blanc. Les oeufs teints peuvent aussi être grattés ou recouverts de papiers découpés et de broderies. Les motifs floraux et géométriques sont les plus fréquents mais vous pouvez trouver également des représentations d'animaux, le " Baranek" (mouton de Pâques) voire, plus rarement, des images pieuses.

 

Pourquoi ne pas donner une touche polonaise à votre maison ?

Les "pisanki"  font partie de ces coutumes encore très vivantes en Pologne que nous vous invitons à découvrir et même à pratiquer si vous vous sentez une âme d'artiste. Si vous avez moins de temps devant vous, vous pouvez vous procurer à Varsovie des stickers, que vous n'aurez qu'à appliquer sur vos oeufs, effet garanti ! En revanche, si vous ne pensez pas avoir des doigts de fées ou que vous êtes plus cuisine que peinture, il est possible d'en trouver de très beaux près de chez vous. Des marchands temporaires en vendent aux côtés des bouquets de fleurs ou vous pouvez également en trouver dans les divers magasins d'artisanat Cepelia de Varsovie (ul. Marszalkowska 99/101 ; ul. Krucza 23 / 31 ; ul. Chmielna 8). Vous pouvez enfin commander sur internet des oeufs personnalisés à des particuliers. A vous de choisir sa couleur, sa taille... A retrouver ici

Pour les plus curieux, sachez qu'à 130km de Varsovie, au musée de l'agriculture (Muzeum Rolnictwa) de la ville de Ciechanow se trouve une collection de plus de 1500 oeufs de Pâques, tous différents (Pour plus d'informations  - site exclusivement en polonais. Ouvert les week-ends et vacances de 9h à 16h).

Et si vous êtes un irréductible gaulois et que seuls les oeufs en chocolat n'ont grâce à vos yeux il vous reste à faire un tour chez Wedel où vous trouverez des oeufs en chocolat de toutes tailles! A retrouver dans toute grande surface ou dans leurs boutiques : Ulica Szpitalna 8 ; Emilii Plater 49 ; Zlota 59, Zlote Tarasy, Lok. 135. 

 

Constance H. (lepetitjournal.com/Varsovie) - Mardi 11 avril 2017

 

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

FB  Instagram

 

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

PASCAL lun 15/04/2019 - 13:42

Bonjour Petite correction, on ne dit pas "dimanche de palme" mais "dimanche des rameaux" qui caracterise l'entree de Jesus dans Jerusalem quelques temps avant sa passion. La Semaine Sainte est surtout marquee par le "Triduum Pascal" qui dure 3 jours et qui commence le jeudi avec le dernier repas de Jesus avec ses disciples, la veille de sa Passion. Le vendredi Saint est une journee de deuil et de prieres en memoire de la mort de Jesus. Aucune messe n'est celebree ce jour-la. Le samedi est marque par les prieres devant le tombeau du Christ. Les familles preparent un petit panier qu'elles decorent et remplissent d'un peu de nourriture qu'elles apportent ensuite a l'Eglise pour les faire benir par un prete et qu'elles serviront a table le jour de Paque. Joyeuses Fetes de Paque. Pascal

Répondre
Commentaire avatar

Joëlle sam 20/04/2019 - 17:04

Bonjour J'ai bien souvenir de branches de palmiers agitées au passage de Jésus, en son lieu et en son époque La religion catholique a transformé les palmes en rameaux de buis, plus facilement trouvables dans nos régions, d'où le nom: dimanche des rameaux De la même façon, on peut considérer le dimanche des palmes! Cordialement Joëlle

Répondre

Communauté

Votre édition de Varsovie cherche un repreneur !

Cet été, l’équipe de Lepetitjournal.com/Varsovie va se renouveler. Suite au départ d’une de ses associées l’édition cherche à renforcer son équipe. Intéressé.e ? Contactez-nous vite. 

Expat Mag

Les plus belles plages de France

L’Hexagone regorge de véritables trésors, parfois ignorés ou inconnus de ses habitants. Nous vous proposons une compilation des plus belles plages de France.

Sur le même sujet