Dimanche des Rameaux - Niedziela Palmowa, des traditions polonaises très colorées !

Par Dominika Bralczyk | Publié le 08/04/2022 à 00:00 | Mis à jour le 08/04/2022 à 06:33
Photo : Procession du Dimanche des Rameaux, Niedziela Palmowa en Pologne
Procession Rameaux Pologne

Le 10 avril, ce sera le sixième dimanche du Carême, connu également sous le nom de dimanche des Rameaux, en polonais « Niedziela Palmowa ». C'est le début de la période la plus importante et la plus solennelle de l'année liturgique - la Semaine Sainte. 

Le dimanche des Rameaux, qui précède le dimanche de Pâques est aussi le jour le plus coloré du carême, comme un appel à la vie. C'est un seuil entre l'hiver et le printemps, qui annonce la célébration de Pâques - que tout Polonais associe aux couleurs : paniers magnifiquement décorés, oeufs peints (pl. pisanka) et...les fameux rameaux de Pâques (pl. palma wielkanocna) qui brisent la grisaille de l'hiver par leurs éclats !

 

Qu'est-ce que le dimanche des Rameaux et quelles sont les coutumes qui y sont associées en Pologne ?

Cette année, le dimanche des Rameaux aura lieu le 10 avril. Ce jour-là, nous apportons des rameaux faits à partir de brindilles et de fleurs de papier à l’église. Cette coutume commémore l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem. Selon les Écritures, la foule l’acclame lors de son entrée dans la ville en tapissant le sol de rameaux verts.

 

La foule nombreuse venue pour la fête apprit que Jésus venait à Jérusalem ; ils prirent les rameaux des palmiers et sortirent à sa rencontre et ils criaient : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! (pl. Hosanna na wysokości! Błogosławiony, który idzie w imię Pańskie. Jn 12, 12-16

Aujourd’hui, les fidèles se rassemblent à l'église avec des rameaux en mémoire de cet événement. Les rameaux sont bénis par un prêtre et puis portés en processions solennelles. Dans certaines régions de Pologne, des processions jusque dans les champs ont toujours lieu, par exemple à cheval, dans les voïvodies d'Opole et de Silésie.

 

Rameaux de carême
M. E. Andriolli, Palmowa Niedziela

 

Cette coutume a été introduite au XIème siècle. Autrefois, sur le chemin de retour de l'église, les gens avalaient des chatons de saule, qui étaient censées leur garantir une bonne santé. Des palmiers bénis étaient également exposés aux fenêtres pendant les tempêtes. La croyance voulait qu'ils protègent la maison de la foudre, du vent et de la pluie. Cependant, les agriculteurs utilisaient les chatons de saule pendant les semailles de printemps des céréales et des pommes de terre, ce qui était censé garantir une récolte riche.

 

Chaque plante choisie a une signification bien particulière ! 

Chaque plante utilisée pour décorer un rameau de Pâques a sa propre signification. En général, ce sont des plantes qui sont adaptées à tous les climats.

La plante la plus importante du rameau est le saule, une plante qui « aime la vie », capable de survivre dans toutes les conditions. Ces arbres sont très faciles à cultiver et même une brindille de saule coupée, après avoir été mise dans l'eau, produit de nouvelles feuilles. Ces dernières sont souvent utilisées pour décorer les maisons en Pologne.

Les myrtilles ou les buis verts sont également des symboles de vie, même lorsqu'ils émergent de la neige.

Les branches de bouleau symbolisent le fouet, tandis que les conifères et les plantes à épines, comme les aubépines, représentent les clous piquants et les épines de la couronne de Jésus.

 

Palma wileńska (de Vilnius), palma kurpiowska (de Kurpie) et palma góralska (rameau montagnard), ce n'est pas la même chose  ! 

La fabrication des « palmes » de Pâques, autres que ceux de Jérusalem, est devenue un véritable art. Chaque région polonaise a ses propres styles de rameaux.

On distingue trois principaux types de rameaux : palma wileńska (de Vilnius), palma kurpiowska (de Kurpie) et palma góralska (rameau montagnard).

Aujourd'hui, les rameaux de Vilnius (palmy wileńskie), qui ressemblent à des bouquets colorés, sont les plus populaires. Ils sont élaborés à partir de différentes sortes de plantes et de petites fleurs  séchées et teintées de différentes couleurs, enroulées autour d'un bâton. Leur longueur est d'environ 50-70 cm.

Les rameaux de Kurpie eux, sont constitués de fleurs en papier buvard ou crépon, faites à la main et attachées à une tige de noisetier (ou de jeune pin) additionnée de myrtilles, de genévriers ou de buis. Ils peuvent attendre jusqu’à 7 mètres !

 

Rameaux de Paques Pologne

 

Le dernier type de rameau – du Sud de la Pologne - est en osier. Il est surmonté de belles fleurs colorées, de chatons de saule, de buis ou d'if. Il est également décoré de rubans colorés ou de papier crépon et de fleurs séchées.

 

Lors des concours de rameaux, les plus majestueux s'envolent jusqu'au ciel !

Le concours de rameaux de Kurpie a lieu chaque année à Łyse (petit village dans la région de Kurpie). A l'église Sainte-Anne de Łysy on peut admirer les plus longs palmiers de Pologne, longs de plusieurs mètres ! Ils sont apportés au concours par les fidèles, dont des artistes folkloriques connus. Il arrive souvent qu’un seul rameau doit être porté par plusieurs hommes, car la construction doit rester stable et droite. Les créateurs des rameaux en compétition sont tenus de participer à la procession. Ce jour-là, des centaines de touristes affluent à Łysy profitant de l’unique occasion d’apercevoir les habitants en costumes folkloriques portant les plus beaux rameaux de Pologne. Ce concours a commencé il y a 50 ans et il est aujourd’hui considéré comme l'une des principales attractions folkloriques de Mazovie.

 

Le concours de rameaux de Kurpie à Łyse 

 

Le concours de rameaux de Lipnica Murowana est également bien connu (voïévodie de Petite-Pologne). Chaque année, cet événement attire non seulement les personnes intéressées par cette tradition, mais également les personnalités publiques, des politiques les plus importants telles que les présidents polonais successifs. Ce concours présente des rameaux de plus de 30 mètres de long. Le record est de 35 mètres ! Une douzaine d'hommes est nécessaire afin d’ériger à l’aide de cordes et de lourdes fourches ce grand arc et les rameaux si longuement décorés au préalable. Ce n'est pas facile, mais les années d'expérience l'emportent.

 

Le concours de rameaux de Lipnica Murowana (Petite-Pologne)

 

A la maison - que deviennent nos petits rameaux après Pâques ?

Les rameaux sont considérés comme de petites œuvres d'art. C'est pourquoi ils décorent souvent les tables de fête à Pâques. Mais les vieux palmiers sont habituellement apportés aux églises, où ils sont brûlés. Les cendres qu'ils produisent sont utilisées pour signer le front des fidèles le mercredi des cendres. Les rameaux sont généralement brûlées le dernier dimanche du carnaval (ou à toute autre date décidée par la paroisse).

 

Vous souhaitez vous mettre à cette tradition ? Suivez les instructions ! 

 

 

La rédaction décode la Semaine Sainte en Pologne

La Semaine Sainte qui commémore l’entrée de Jésus à Jérusalem, commence le dimanche des Rameaux (cette année le 10 avril), inclut le Jeudi Saint (le 14 avril, date de fin du Carême) et le Vendredi Saint (le 15 avril).

Elle s’achève avec la veillée pascale, pendant la nuit du Samedi Saint (nuit du 16 avril au 17 avril). Le Samedi Saint, les Polonais ont pour tradition d'aller faire bénir à l'église, des paniers (swieconka) remplis de victuailles, depuis le XIVe siècle.

Le dimanche de Pâques (Wielkanoc), le 17 avril 2022, commémore la résurrection du Christ. Cette fête, plus importante que Noël est fériée.

Lundi de Pâques, le 18 avril (Poniedziałek Wielkanocny), associé à Śmigus-dyngus, aussi appelé  « lany poniedziałek », le lundi trempé ou inondé. N'oubliez donc pas votre parapluie, si vous ne voulez pas vous faire asperger, car c'est la tradition ! Ce jour est également férié

 

.

 

Sur le même sujet
DOMI CAPTURE

Dominika Bralczyk

J'ai été stagiaire à la rédaction et je suis restée ! J'adore écrire des articles sur l'actualité. J’étudie la philologie romane à l’Université de Gdańsk et j’apprends le français depuis 10 ans.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale