10 choses à ne JAMAIS faire à Valencia

Par Inès Tanguy | Publié le 01/06/2022 à 19:56 | Mis à jour le 02/06/2022 à 10:53
Photo : Si vous voulez manger une authentique paella valencienne, ne commandez pas une paella aux fruits de mer / Young Shih, Unsplash
paella aux fruits de mer a ne jamais commander a valencia

Quand on visite un pays étranger ou qu’on s’y installe, certaines coutumes, traditions ou règles peuvent parfois surprendre. Bien que l’Espagne soit culturellement proche de la France, quelques éléments sont à connaître pour s’intégrer au mieux et ne pas froisser les locaux. Petit guide des choses à ne faire sous aucun prétexte à Valencia !

 

Ne pas respecter l’heure de la sieste

C’est une tradition espagnole un peu clichée mais bien vivace : l’heure de la sieste, en Espagne, c’est sacré ! Les magasins ferment souvent en début d’après-midi, et les Espagnols en profitent pour se reposer avant de reprendre le travail. Les Valenciens n'échappent pas à la règle. Pour comprendre cette habitude un peu déroutante, il faut vivre dans la ville quelque temps. On y découvre une chaleur qui peut être étouffante et assommante, spécialement les mois d’été. Impossible alors d’être efficace et productif. Les Valenciens, plus habitués à ce genre de températures, l’ont bien compris et préfèrent organiser leurs journées différemment, terminant souvent plus tard le soir mais avec une pause plus longue après déjeuner. Passé la première surprise, on s’habitue progressivement à vivre sur ce rythme différent !
 

S’étonner de ne pas être invités chez ses amis valenciens

À Valencia, les journées sont longues et ensoleillées. Dès les premiers rayons de soleil, les Valenciens sortent profiter du beau temps et de la lumière. Que ce soit pour retrouver des amis ou de la famille, les rencontres se font souvent dehors. Les invitations à la maison sont donc peu fréquentes, ce qui peut paraître surprenant pour nous francophones, dont la vie sociale se passe beaucoup plus à l’intérieur. Alors, ne soyez plus surpris de ne pas être invités chez vos amis valenciens, tant qu’ils continuent de vous proposer de sortir et de boire des cañas avec eux en terrasse !

des amis en train de boire des bieres a valence
Fred Moon, Unsplash

 

Fumer en terrasse

Cela va peut-être en étonner certains, mais ici, impossible de fumer assis en terrasse avec son café. Si vous êtes un fumeur, vous devrez vous lever et vous éloigner des tables pour vous en griller une. Cette mesure radicale, mise en place à Valencia depuis le Covid pour limiter les volutes de fumée et les particules covidées, est depuis devenue la norme. C’est en effet la seule restriction qui n’a pas été levée à la fin de la pandémie (sans compter le masque dans les transports en commun), et l’État espagnol a entamé depuis quelques mois une grande campagne de prévention contre le tabac. De même que vous vous attirerez les regards noirs de Valenciens en retirant votre masque dans le métro, fumer assis vous exposera à de sévères réprimandes voire à une amende. Fumeurs réguliers ou occasionnels, il vous faudra donc changer vos habitudes si vous venez à Valencia !

 

Marcher sans regarder devant soi

Que vous soyez sur un passage piéton, en train de traverser une piste cyclable ou simplement perdus dans vos pensées, il vous est sûrement déjà arrivé d’éviter de justesse une voiture, un vélo ou un piéton qui vous auraient renversés si vous ne les aviez pas remarqués. Ce genre de situations arrive souvent ici, car les Valenciens n’ont pas la même manière d’occuper l’espace public, et cela peut dérouter les étrangers ou les touristes. Si vous ne voulez pas recevoir un coup d’épaule d’un inconnu dans la rue ou vous faire heurter par une trottinette, nous vous conseillons donc fortement de lever le nez de vos chaussures ou de votre téléphone et de respecter les feux rouges ! Précisons quand même que cette règle d’or s’applique partout et pas qu’à Valence. 

 

Demander des fruits de mer dans la paella

La paëlla est une spécialité valencienne. Tout le monde le sait. Mais les touristes qui viennent goûter cet étendard de la gastronomie espagnole à l’étranger tombent souvent des nues quand ils découvrent qu’ici, les fruits de mers sont prohibés ! Au restaurant, quand vous commandez cette spécialité, ne demandez jamais aux serveurs la recette internationale si vous ne voulez pas les froisser. À Valence, on cuisine la paëlla selon la recette traditionnelle ! et tant pis pour les non-initiés ! Sachez aussi qu’une vraie paëlla ne se mange  pas le soir, au risque de vous faire cataloguer comme un vrai touriste ! 

 

Visiter Valencia sans monnaie dans sa poche

Une erreur de débutant, quand on visite Valencia, est de ne pas avoir au minimum 10 euros dans son porte-monnaie. Les Valenciens paient beaucoup en liquide, et dans certains cas, la carte bancaire n’est pas acceptée. Difficile par exemple de payer un ticket de bus autrement qu’avec de la monnaie si vous n’avez pas de titre de transport. Il est donc recommandé d’avoir toujours un peu d’argent liquide sur soi. Mais pas d'inquiétude, les pickpockets sont peu nombreux ici, et si vous gardez un œil sur votre sac, vous devriez y retrouver votre porte-monnaie à la fin de la journée ! 

deux mains en coupe avec des billets d euros a valence
Christian Dubovan, Unsplash

 

Vouvoyer les Valenciens

En français, la différence entre le tutoiement et le vouvoiement est très nette et tranche entre les inconnus, les connaissances, les collègues et les amis. En Espagne, en revanche, on ne s’embarrasse pas de cette question. Bien que le “vous” existe en espagnol, il n’est que peu utilisé dans la vie de tous les jours, et est réservé aux situations très formelles. Le “tu” espagnol n’est pas une marque de familiarité ou d’irrespect mais bien l’usage pour s’exprimer au quotidien. À Valence, comme dans toute l’Espagne, évitez donc de vouvoyer les vendeurs, serveurs et tous ceux que vous venez de rencontrer si vous ne voulez pas qu’ils vous regardent de travers ! 

 

Se baigner à la Malvarrosa

La Malvarrosa est la plage principale de Valencia, c’est donc le premier endroit qui vient à l’esprit quand on veut aller se baigner. Mais attention… Grave erreur ! À en croire les Valenciens, seuls les touristes se risquent à faire trempette ici, les personnes averties savent que la qualité de l’eau n’est pas idéale à cause de sa proximité avec le port, et que la plage est toujours bondée, surtout en été. Si vous souhaitez profiter d’une baignade tranquille et propre, mieux vaut marcher un peu vers la plage de la Patacona, ou même sortir de Valencia ! 

 

Venir pendant les Fallas avec son animal de compagnie

Qui n’a pas entendu parler des Fallas ? Ces fêtes traditionnelles valenciennes ont lieu tous les ans au mois de mars. Entre défilés, feux d’artifices, Ninots et churros, ces festivités attirent de nombreux visiteurs. Mais les Fallas s’accompagnent aussi d’explosions quasi constantes de pétards dans tous les coins de la ville, et ce de jour comme de nuit. Si vous comptez visiter Valencia pendant cette période, il est donc fortement déconseillé d’y amener votre animal de compagnie, au risque de le ramener à la maison complètement traumatisé !

un animal de compagnie a Valence pendant les Fallas
Matthew Henry, Unsplash

 

Dire à un Valencien qu’il parle catalan

La Communauté valencienne est souvent assimilée à la Catalogne dans l’imaginaire collectif de par sa proximité géographique et culturelle avec cette région. Pourtant, n’allez jamais dire à un Valencien qu’il vit en Catalogne ou qu’il parle catalan. Les deux langues sont en effet proches mais bien distinctes, et incarnent chacune la culture propre à chaque communauté autonome. C’est donc une question sensible ici, à éviter d’aborder si on ne veut pas déclencher un incident diplomatique ! 

 

Suivez nous sur

 

Sur le même sujet
Inès Tanguy

Inès Tanguy

Étudiante à Sciences Po Rennes, cette jeune française collabore avec l’édition de Valence de lepetitjournal.com pour partager sa passion de la ville à nos lecteurs.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale