Les clichés des Espagnols sur les Français

Par Coralie Lambret | Publié le 10/04/2022 à 00:36 | Mis à jour le 10/04/2022 à 22:26
Photo : svetlanasokolova, Freepik
une femme avec un beret rouge en train de boire un cafe

Nous le savons tous, les clichés sur les Français(e)s ne manquent pas. Parfois drôles, parfois beaucoup moins, ils ont tous le mérite d’être originaux. À la veille des élections françaises, lepetitjournal.com/valence s’est interrogé sur l’image des Français en Espagne. Quels sont les clichés les plus répandus ? Voici une liste non exhaustive des représentations un peu loufoques qu’on se fait des Français au-delà des Pyrénées.

 

Les Français râlent tout le temps 

Ce cliché atteint le sommet du classement. “Dès que ça ne va pas assez vite, ils râlent”, rigole Sara, une Madrilène qui partage son appartement avec une Française. Il est vrai que dans une ville aussi zen, pour ne pas dire lente, que Valence, le rythme local peut sembler perturbant. Par exemple, à Valence, on reconnaît un Parisien à son impatience incontrôlable lorsqu’il est arrêté pour la dixième fois à un feu rouge sur cent mètres de trajet.

 

Les Français ont la grosse tête

On l’entend sur tous les continents. Le chauvinisme français est une théorie ancestrale. Pourtant, jamais personne ne côtoie de près un Français chauvin. Mais comme tout le monde le dit, ça doit forcément être vrai. 

 

Les Français sont arrogants

C’est un cliché mondial. Les Espagnols et le reste du monde trouvent les Français arrogants. Même les Français, avec un peu d’objectivité, avoueront que ce n’est pas qu’un préjugé. 

 

Les Français mangent des escargots sans arrêt

Cliché un peu absurde mais fréquent. On entend beaucoup d’éloges sur la cuisine française, en revanche, les escargots suscitent un dégoût assez partagé. Personne ne sait réellement expliquer d’où vient ce cliché, il est plutôt basé sur des rumeurs et ce qu’on voit au cinéma ou dans les séries.

six escargots dans une assiette

 

Les Français petit-déjeunent avec des croissants et un verre de jus d’orange

La célèbre série Netflix Emily in Paris est à l’origine de ce cliché (à moitié faux). On s’imagine que tous les Parisiens s’arrêtent chaque matin sur une terrasse au pied de la Tour Eiffel pour déguster une viennoiserie et des oranges pressées. Évidemment, la réalité n’est pas aussi extrême, mais il faut avouer que la majorité des Français partagent une certaine passion pour les croissants.

 

Les Français ne connaissent pas l’agriculture

Pour beaucoup d’Espagnols, la France entière ressemble à Paris. Forcément, c’est difficile d’imaginer des champs et des prairies à perte de vue autour du Louvre ou des Champs-Elysées. La France serait donc un pays totalement industrialisé où ne pousseraient que des croissants.

 

Les Français s’habillent bien

Enfin un cliché sympa ! En réalité, là encore, on parle ici plus des Parisiens que des Français. Le style à la parisienne fait sensation auprès des étrangers et des touristes. “On a fait un city-trip à Paris et on trouvait les filles tellement jolies. Tout le monde porte des tenues incroyables là-bas”, raconte un petit groupe de copines. Portez un sac poubelle en bandoulière à Paris et vous créerez la mode de demain.

une femme en train de marcher avec un portable dans la main et des lunettes de soleil

 

Les Français sont racistes

Cliché le moins drôle de la liste mais pourtant très répandu. Les discours parfois radicaux des personnalités politiques françaises contribuent à entretenir ce préjugé et, à la veille de ces élections, force est de constater qu’ils ont été nombreux. Malgré tout, la majorité des Espagnols gardent en tête que la politique ne reflète pas la mentalité de toute la population.
 

Cette liste de clichés qui reste à compléter mélange absurdité et, il faut bien l’admettre, un certain réalisme poussé à l’extrême. Mais que l’on se rassure, les Espagnols apprécient les Français ! Et s' ils ne vous aiment pas, le problème ne vient certainement pas de votre nationalité mais de votre personnalité.

 

Suivez nous sur

 

Sur le même sujet
une femme avec un veste turquoise

Coralie Lambret

Étudiante passionnée et journaliste en devenir. J’ai la tête dure autant qu'en l'air. Je suis scorpion, c'est comme ça que je justifie mon caractère. J’ai quitté mon petit confort belge pour venir découvrir Valence et la vie, le temps d’un stage.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale