Mireille Giraud et A Wine Adventure à l’honneur lors des Trophées ASEAN 2022

Par Laurence Onfroy | Publié le 07/12/2022 à 17:50 | Mis à jour le 12/12/2022 à 04:34
Photo : Mireille Giraud Lauréate avec Cédric Figliolini, Banque Transatlantique - @Anne Valluy
Trophees Mireille Giraud

Le 6 décembre s’est déroulée la cérémonie de remise des Trophées 2022 des Français ASEAN à la Résidence de l’Ambassadrice de France à Singapour. Mireille Giraud y a reçu le Trophée Prix du Public, remis par la Banque Transatlantique. Une belle récompense pour cette grande passionnée du vin qui a créé A Wine Adventure.

 

A Singapour depuis 8 ans, Mireille Giraud que tout le monde ici appelle « Mimi », a créé A Wine Adventure qui propose des Master Classes pour apprendre à déguster le vin en s’amusant, mais aussi une boutique en ligne avec des accessoires et des cadeaux autour du vin, et une sélection complète de vins bio à commander.

Venue à Singapour par amour. Elle a rencontré son mari alors qu’elle vivait en Australie, et après avoir fait des allers-retours pendant 2 ans, elle a finalement décidé de le rejoindre fin 2013. Maman d’un petit garçon de 7 ans, elle est hédoniste et généreuse, elle aime le vin, les grandes tablées d’amis, les bandes dessinées et rêve d'aller dans l'espace un jour.

« J’ai toujours été passionnée par le vin, je suis un peu la spécialiste de la famille. Pendant mon Executive MBA à l’INSEAD (2017-2018), je me suis aperçue que la plupart des gens, Singapouriens et expatriés, adoraient le vin mais n'avaient jamais appris à déguster. Même les Français, ayant la culture du vin, n'avaient pas forcément suivi de cours.

J’ai constaté qu’il n’y avait pas d’alternative entre les cours de certification pour les connaisseurs comme le WSET (dont je suis certifiée) et les masterclasses destinées à faire goûter le vin pour le vendre.

J’ai donc eu l’idée de créer A Wine Adventure, un concept amusant, un concept de ‘gamification’, pour pouvoir apprendre par le jeu. Pourquoi ? Parce que c'est le meilleur moyen d'apprendre et d’intégrer des concepts. Et puis, c’est essentiel de gouter et faire gouter, parler du vin et le décrire à ceux qui n’ont pas appris à le regarder, à le sentir avant de le déguster ! »

 

Que représente ce prix pour vous ?

C’est une consécration et une belle reconnaissance d’autant plus que c’est le Prix du Public. Savoir que tant de gens ont voté pour moi et apprécient mon travail et ma passion me touchent énormément. Chaque voix compte et je suis très fière d’avoir été sélectionnée parmi des candidats aussi talentueux.

Ce qui me rend heureuse dans ce que je fais avec A Wine Adventure, c’est le contact avec les gens, le fait de leur transmettre ma passion de la dégustation tout en restant très humble. Je me dis que s’ils passent quelques secondes à regarder leur vin, le sentir avec attention, ou s’ils cachent leur bouteille avec une chaussette noire ou du papier aluminium en allant à leur prochain diner afin de jouer avec leurs amis, j’ai eu un impact et ils sont sur le chemin pour apprivoiser leur vin. 

 

Mireille Giraud a wine adventure
@Anne Valluy

 

les Lauréats ASEAN 2022
Les Lauréats AEAN, @Anne Valluy

 

 

Qu’est-ce qu’il va vous permettre de faire dans le futur ?

Ce prix va me donner de la visibilité et une crédibilité supplémentaire pour approcher des clients et créer des partenariats. Mon 1er article dans Le Petit Journal de Singapour m’avait permis de me faire connaître, et c’est essentiel lorsqu’on est une petite entreprise. J’espère aussi attirer de nouveaux fournisseurs et des entrepreneurs qui voudraient collaborer pour apporter le côté ludique du vin à Singapour.

Pour mes nouveaux projets, je travaille sur les classes corporate sur des formats plus courts que des classes habituelles et sur une nouvelle classe pour les célibataires, couples ou aventuriers. 

 

Comment avez-vous eu l’idée de votre entreprise ?

Pendant mon cursus à l'INSEAD, j'ai testé différents concepts au fil des modules : stratégie, start-up bootcamp, new business venture, et j'ai fait mon projet final sur le concept d'un bar à vin innovant où le serveur/la serveuse vous expliquerait comment déguster à l'aide de jeux.

En parallèle, j'ai commencé mes certifications WSET pour avoir une certaine légitimité et parfaire mes connaissances. J’ai aussi découvert que le Wine Club de l’INSEAD n’existait pas à Singapour alors qu'il existait en France ; alors j'ai monté un comité, obtenu la validation de la National Alumni Association et je l’ai lancé début 2019. Durant toute l’année, j'ai organisé les événements pour le club mêlant dégustations avec les acteurs principaux du marché, des masterclasses avec Riedel ou pour apprendre l’art de la dégustation et des séminaires sur l'Ecosystème du Vin, les Femmes du Vin, et des jeux tel que le Wine Cluedo.

Mon entourage me suggérait régulièrement de créer mon entreprise dans le vin. Néanmoins, je n’avais jamais osé monter ma propre structure, ayant par ailleurs une carrière dans un grand groupe. Toute cette expérience au travers de l’INSEAD m’a décidé à franchir le pas.

Vous proposez des masterclasses pour apprendre le vin tout en s’amusant. Comment cela se passe ?

J’ai cherché à créer des masterclasses ludiques basées sur le jeu, la compétition et l'utilisation d’accessoires tels que les Nez du Vin, les verres noirs ou encore la bande dessinée. Mais aussi, et surtout, des classes basées sur des expériences sensorielles et une dégustation à l’aveugle qui permettent de mieux se concentrer et d’intégrer les concepts.

Tout le monde peut devenir un connaisseur en quelques heures car déguster c’est une expérience sensorielle et expérientielle qui fait appel à ses 5 sens et au fait que l’on prête attention. Pour résumer, c’est La Winefullness.

dessin wine adventure
@A Wine Adventure – Fany Ozda

 

Quel est aujourd’hui l’impact du bio ? Y -a -t-il une conscience du consommateur selon vous ?

Par choix et par engagement, je distribue des vins biologiques, biodynamiques ou en viticulture à Haute Valeur Environnementale (HVE). Je pense fondamentalement qu'il est urgent de faire attention à la façon dont est fait le vin, a comment est traitée la terre pour les futures générations et pour notre propre santé. Avez-vous remarque’ que vous vous sentez mieux après une soirée agrémentée de vin bio plutôt qu’une soirée agrémentée de vins ‘conventionnels’ ? De plus en plus de vignerons partout dans le monde font l'effort depuis des années de travailler en harmonie avec la nature. Il est temps d’être reconnaissant de ce travail et cette démarche et d’acheter de façon consciente.

Je mets également en avant les vigneronnes car je pense qu'il faut soutenir ces femmes qui sont souvent insuffisamment reconnues. J’ai d'ailleurs créé un réseau de femmes du vin à Singapour car c'est encore un milieu où la diversité et la promotion des femmes nécessitent des efforts. Dans ce groupe, nous sommes de tous horizons, nationalités et rôles et nous nous soutenons mutuellement.

deguster le vin
@A Wine Adventure – Fany Ozda

 

Quelles sont vos prochains projets ?

Mon nouveau collaborateur arrive en janvier et je suis impatiente de travailler avec lui sur ma nouvelle classe : Blind dating, Blind Tasting ou Wine Pairing for Two (je cherche encore le nom idéal) … Le concept est de trouver le meilleur pairing entre 4 fromages et 4 vins…à deux, et si possible avec quelqu’un qu’on ne connait pas, sur le principe du blind date. Le principe du pairing est le même : il faut tester, gouter, se tromper, recommencer et se découvrir.

Je veux aussi pouvoir rajouter plus d’accessoires ludiques sur le vin, notamment des jeux et des BD en anglais qui sont difficiles à trouver.

Et bien sûr de nouvelles classes originales car il faut en permanence se renouveler. Il y a encore de belles opportunités pour faire découvrir les vins de régions inattendues ou avec des méthodes de vinification incroyables (sous la mer, en amphores ouvertes…) ou avec des cépages disparus qui revivent 130 ans après le passage du Phylloxéra. Je viens d’ailleurs des vins de Hongrie, Roumanie et Grèce, notamment grâce à mon partenariat avec Geraldine Bablot de TWDC avec qui je source une partie de mes vins.

Pour la suite, j’aimerais pouvoir recruter des gens passionnés comme moi pour faire grandir A Wine Adventure et faire rayonner l’amour de la dégustation à tous les néophytes, connaisseurs, ou simplement enthousiastes. Et pratiquer la Winefullness !

Déguster c’est comme méditer : il faut prêter attention au moment présent, et goûter, goûter, goûter… ! »

dessin vin noel
@A Wine Adventure – Fany Ozda

 

laurence onfroy

Laurence Onfroy

Globe-trotter, serial entrepreneur et engagée, Laurence est également auteure de guides et livres sur le lifestyle, food & travel.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale