TEST: 2288

Mireille Giraud, la nouvelle dame du vin de Singapour

Par Laurence Onfroy | Publié le 13/12/2020 à 18:30 | Mis à jour le 14/12/2020 à 10:48
Photo : @A Wine Adventure – Mireille Giraud
a wine adventure singapour

A Singapour depuis 7 ans, Mireille Giraud, que tout le monde ici appelle « Mimi », est une grande passionnée du vin. Elle vient de créer A Wine Adventure qui propose des masterclasses pour apprendre à déguster le vin en s’amusant, mais aussi une boutique en ligne avec des accessoires et des cadeaux autour du vin, et une sélection complète de vins bio à commander. Lepetitjournal.com de Singapour est parti à sa rencontre, afin d’en savoir plus sur son parcours et le concept original de “A Wine Adventure”.

Mimi est venue à Singapour par amour. Elle a rencontré son mari alors qu’elle vivait en Australie, et après avoir fait des allers-retours pendant 2 ans, elle a finalement décidé de le rejoindre fin 2013. Maman d’un petit garçon de 6 ans, elle est hédoniste et généreuse, elle aime le vin, les grandes tablées d’amis, les bandes dessinées et rêve d'aller dans l'espace un jour.

Racontez-nous votre parcours

Corrézienne d'origine, j'ai fait l’ESSEC BBA en commerce international et j’ai 25 ans d'expérience dans les télécoms et l'énergie management dans des rôles de Business Development, Project Management et Marketing régionaux ou globaux. J'ai grandi à Paris, et vécu sur 4 continents, notamment aux Etats-Unis et en Australie. Je suis à Singapour depuis 7 ans.

Comment avez-vous eu l’idée de votre entreprise ?

J’ai toujours été passionnée par le vin, je suis un peu la spécialiste de la famille. Pendant mon Executive MBA à l’INSEAD (2017-2018), je me suis aperçue que la plupart des gens, Singapouriens et expatries, adoraient le vin mais n'avaient jamais appris à déguster. Même les Français, ayant la culture du vin, n'avaient pas forcément suivi de cours.

J’ai constaté qu’il n’y avait pas d’alternative entre les cours de certification pour les connaisseurs comme le WSET (dont je suis certifiée) et les masterclasses destinées à faire goûter le vin pour le vendre.

J’ai donc eu l’idée de créer un concept amusant, un concept de ‘gamification’, pour pouvoir apprendre par le jeu. Pourquoi ? Parce que c'est le meilleur moyen d'apprendre et d’intégrer des concepts. Et puis, c’est essentiel de gouter et faire gouter, parler du vin et le décrire à ceux qui n’ont pas appris à le regarder, à le sentir avant de le déguster !

a wine adventure singapore
@A Wine Adventure

 

Vous proposez des masterclasses pour apprendre le vin tout en s’amusant. Comment cela se passe ?

J’ai cherché à créer des masterclasses ludiques basées sur le jeu, la compétition et l'utilisation d’accessoires tels que les Nez du Vin, les verres noirs ou encore la bande dessinée. Mais aussi, et surtout, des classes basées sur des expériences sensorielles et une dégustation à l’aveugle qui permettent de mieux se concentrer et d’intégrer les concepts.

En présentiel ou online, ces masterclasses s’adresse aux particuliers mais aussi aux entreprises. Elles se déroulent soit en français soit en anglais. Je propose bien sûr les accessoires à la vente afin que les gens continuent à jouer, en famille ou entre amis, une fois chez eux.

 

a wine adventure singapour
@A Wine Adventure – Bandes dessinées et jeux autour du vin

 

Au-delà de l'aspect ludique, je pense sincèrement que la dégustation d'un vin est comme une méditation, il faut prendre le temps. C'est d'ailleurs ma devise, ‘Tame Your Wine’. C'est pour cela que le renard autour du verre est l'emblème de A Wine Adventure, en référence au Petit Prince qui apprivoise le renard en revenant régulièrement à la même heure et en s'approchant un peu plus près de lui. ‘On ne comprend que ce que l'on apprivoise’. C’est pourquoi il faut apprivoiser son vin et le laisser vous apprivoiser.

Tout le monde peut devenir un connaisseur en quelques heures car déguster c’est une expérience sensorielle et expérientielle qui fait appel à ses 5 sens et au fait que l’on prête attention. Pour résumer, c’est La Winefullness.

De la passion à la concrétisation, pouvez-vous nous raconter l’évolution de votre entreprise ?

Pendant mon cursus à l'INSEAD, j'ai testé différents concepts au fil des modules : stratégie, start-up bootcamp, new business venture, et j'ai fait mon projet final sur le concept d'un bar à vin innovant où le serveur/la serveuse vous expliquerait comment déguster à l'aide de jeux.

En parallèle, j'ai commencé mes certifications WSET pour avoir une certaine légitimité et parfaire mes connaissances. J’ai aussi découvert que le Wine Club de l’INSEAD n’existait pas à Singapour alors qu'il existait en France ; alors j'ai monté un comité, obtenu la validation de la National Alumni Association et je l’ai lancé début 2019. Durant toute l’année, j'ai organisé les événements pour le club mêlant dégustations avec les acteurs principaux du marché, des masterclasses avec Riedel ou pour apprendre l’art de la dégustation et des séminaires sur l'Ecosystème du Vin, les Femmes du Vin, et des jeux tel que le Wine Cluedo.

Mon entourage me suggérait régulièrement de créer mon entreprise dans le vin. Néanmoins, je n’avais jamais osé monter ma propre structure, ayant par ailleurs une carrière dans un grand groupe. Toute cette expérience au travers de l’INSEAD m’a décidé à franchir le pas.

J’ai démarré en important le Cerdon, un vin rosé pétillant bio du Bugey, fait en méthode ancestrale et au résultat magnifique : des bulles rondes, une couleur framboise, légèrement sucrée et peu d’alcool, seulement 8%, ce qui le rend très agréable par temps chaud comme à Singapour.

Lorsque le COVID est arrivé, je n’ai pas pu lancer mes ateliers du vin. En revanche, j’ai eu l’opportunité de collaborer avec des femmes du vin ‘on-trade’ et nous avons développé un partenariat afin que je distribue des vins bio ou faits en viticulture bio. Cela m’a permis d’être très rapidement sur le marché des particuliers et d’offrir de nouveaux débouchés à mes partenaires pendant une période difficile pour tous.

Après avoir pris le temps de tester et affiner le concept online et présentiel des masterclasses, je viens enfin de les lancer. Le démarrage est très enthousiasmant, les participants se prennent au(x) jeu(x) !

fanny ozda a wine adventure singapour
@A Wine Adventure – Fany Ozda

 

Quel est aujourd’hui l’impact du bio ? Y -a -t-il une conscience du consommateur selon vous ?

Par choix et par engagement, je distribue des vins biologiques, biodynamiques ou en viticulture à Haute Valeur Environnementale (HVE). Je pense fondamentalement qu'il est urgent de faire attention à la façon dont est fait le vin, a comment est traitée la terre pour les futures générations et pour notre propre santé. Avez-vous remarque’ que vous vous sentez mieux après une soirée agrémentée de vin bio plutôt qu’une soirée agrémentée de vins ‘conventionnels’? De plus en plus de vignerons partout dans le monde font l'effort depuis des années de travailler en harmonie avec la nature. Il est temps d’être reconnaissant de ce travail et cette démarche et d’acheter de façon consciente.

Je mets également en avant les vigneronnes car je pense qu'il faut soutenir ces femmes qui sont souvent insuffisamment reconnues. J’ai d'ailleurs créé un réseau de femmes du vin à Singapour car c'est encore un milieu où la diversité et la promotion des femmes nécessitent des efforts. Dans ce groupe, nous sommes de tous horizons, nationalités et rôles et nous nous soutenons mutuellement.

Être entrepreneure pour vous c’est quoi ?

Être entrepreneure pour moi, c'est un rêve inaccessible qui devient réalité. Un chemin où je découvre tous les jours quelque chose.

Chaque moment où je peux partager ma passion, rencontrer des clients, chaque classe, commande de vin ou de jeux, chaque livre que je vends me rendent heureuse

Être entrepreneure, c’est également être seule à devoir se motiver chaque jour. Ce sont aussi des rencontres, des ami(e)s qui apportent chacun(e) une petite pierre à l'édifice en me donnant ici un conseil, là une idée ou des contacts. Ce sont parfois aussi des personnes qui me poussent malgré mes réticences et mes doutes, qui me prennent par la main, qui s'impatientent, mais qui me font confiance… parfois plus que je ne me fais confiance à moi-même. L’entreprenariat est un cheminement, une aventure. Je salue ici tous ceux qui osent se lancer et ceux qui les soutiennent en leur achetant leurs produits ou leurs services.

Quelles sont vos prochains projets ? Vos actualités / nouveautés ?

Je suis en train de préparer Noël et de sourcer les cadeaux que j'imagine être les plus à même de faire plaisir aux ‘wine lovers’. Ce sont des bijoux en forme de bouchon de champagne, des verres Riedel adaptés aux cépages, de belles bouteilles et des champagnes de petits producteurs, des plans de métro pour décrire les régions viticoles de France, ou encore des bandes dessinées sur le vin, des arômes permettant d'éduquer son odorat (le Nez du vin), des totes bags drôles ou poétiques, de beaux ouvre-bouteilles et couteaux Château Laguiole, ou même des chaussettes à bouteille pour déguster a aveugle. Je propose également de jolis plateaux à fromage faits à partir de caisses de vin en bois.  

 

a wine adventure singapour
@A Wine Adventure

 

J’ai surtout développé des masterclasses Winefullness (apprendre l’art de la dégustation) que je fais à la maison en mode Wine Game Night ou chez les particuliers, souvent pour des surprises. Cela fait un excellent cadeau de Noël ou d’anniversaire. Je prépare également le lancement du Wine Cluedo en ligne pour les particuliers et les entreprises, avec SingExperience. Un jeu d’enquête pour trouver qui a tué le vigneron avec bien sur 2 vins à déguster en indices supplémentaires…

fanny ozda a wine adventure singapour
@A Wine Adventure – Fany Ozda

 

Et puis, j’ai demandé à Fanny Ozda de travailler avec moi sur les dessins pour illustrer mes masterclasses et ma communication.

Vos 3 adresses coup de cœur à Singapour ?

J'aime les endroits où je peux déguster les vins au verre et parler avec le sommelier. Au déjeuner, je vais régulièrement à Napoléon, Gastro Wine 13% Telok Ayer ou Gaston et le soir au LQV (Le Quinze Vins). Je recommande également Praelum, tenu par Gerald Lu, le Président de l'Association des Sommeliers de Singapour et qui aime partager sa très grande connaissance du vin. En plus chic, Park 90 est une référence et les gens de la profession s'y rendent car le vin n’y est pas cher à la vue de la qualité des bouteilles.

Vos vins préférés ?

Impossible pour moi de donner un vin préféré car plus on apprend sur le vin, plus on se rend compte que l'on ne sait rien tellement il y a de diversité dans le monde. Alors je vous laisse découvrir par vous-même et prendre le temps d’apprivoiser votre vin !

Un mot pour finir ?

Goûtez goûtez goûtez, prêtez attention et faites-vous plaisir !

fanny ozda a wine adventure singapour
@A Wine Adventure – Fany Ozda

              

laurence onfroy

Laurence Onfroy

Globe-trotter, serial entrepreneur et engagée, Laurence est également auteure de guides et livres sur le lifestyle, food & travel.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale