Découvrez les 5 finalistes du Trophée Ancien(ne) élève des lycées français du monde

Par AEFE | Publié le 08/02/2022 à 17:45 | Mis à jour le 09/02/2022 à 12:15
Les 5 finalistes du Trophée Ancien(ne) élève des lycées français du monde

Découvrez les 5 finalistes du Trophée Ancien(ne) élève des lycées français du monde des Trophées des Français de l'étranger, parrainé par l'AEFE. Qui succèdera à Matthieu Pallud, Trophée Ancien(ne) élève des lycées français du monde 2021 ? 

 

Claudia Castellanos, fondatrice et administratrice de Black Mamba

Claudia Castellanos, fondatrice et administratrice de Black Mamba (Eswatini)

Ancienne élève du Lycée Français Louis Pasteur de Bogotá, Colombie

En 2008, Claudia Castellanos décide de quitter le monde corporatif dans lequel elle évoluait jusqu'alors pour s'envoler pour le Swaziland pour réaliser un volontariat dans une entreprise sociale nommée Gone rural. Elle s'y découvre un goût prononcé pour le développement des communautés rurales et la place des femmes en leur sein.

 

 

Elle fonde par la suite Black Mamba en 2010. Il s'agit d'une entreprise qui produit des aliments naturels pour renforcer son engagement pour le développement des communautés rurales d’Eswatini (nouveau nom du Swaziland), où elle vit encore et a fondé une famille. 

 

Marc-Aurèle Grassin, Juriste chez Hossam Legal (Koweït)

 

Marc-Aurèle Grassin, Juriste chez Hossam Legal (Koweït)

Ancien élève du lycée Denis Diderot de Nairobi de 2003 à 2006.

Enfant d'expatriés, Marc-Aurèle Grassin a suivi ses parents à travers divers pays jusqu'à ses 16 ans et envisageait de devenir diplomate. Après des études de droit au Mans, à Thessalonique et à Tours, il commence à travailler à Paris où il ne se plaitguère.

Par le biais d'un étudiant koweitien rencontré au cours de son Master de droit européen à Tours, Marc-Aurèle entend parler d'une opportunité pour aller travailler dans un cabinet au Koweït, nommé Hossam Legal. Il est immédiatement embauché et exerce là-bas depuis 2016. Il est le seul juriste français au Koweït et a récemment contribué à la privatisation de la bourse koweitienne.

 

Romain Lagache, fondateur et directeur général de l'association 2400 sourires (Madagascar)

 

Romain Lagache, fondateur et directeur général de l'association 2400 sourires (Madagascar)

Ancien élève du Lycée Français d'Antananarivo. Il a fréquenté l'établissement de 2005 à 2007

Romain Lagache et toute sa famille (sa femme et ses trois enfants) ont fait le choix de tout quitter en pleine pandémie pour s'envoler vers Madagascar et lutter contre la fragilité des enfants dans les rues et la déforestation. En 2021, il crée l'association 2400 sourires qui oeuvre pour la prise en charge à long terme des enfants des rues par la construction d'un village d'enfants (village des sourires).

 

 

Son second but est la préservation de l'environnement par le reboisement et la formation de la jeune génération d'agriculteurs pour une transition tournée vers l'agroforesterie. L'association dispose d'un fonds de fonctionnement s'élevant à 100.000€, une somme intégralement basée sur la solidarité internationale. 30% du fonctionnement est financé par des fonds propres.

 

Amine Lahrichi, directeur général de l'International Education Group

 

Amine Lahrichi, directeur général de l'International Education Group (Maroc)

Il a réalisé l’intégralité de sa scolarité dans des établissements français au Maroc.

En Septembre 2018, Amine Lahrichi a été nommé Directeur Général de SANA Education, rebaptisé en 2020 International Education Group (IEG). En 2018, SANA Education était un groupe d’établissements scolaires présent uniquement au Maroc et qui comptait un peu plus de 1 000 élèves scolarisés. Dès son arrivée, il affiche une ambition forte : faire de IEG un réseau d’établissements d’enseignement français de référence, présent dans plusieurs pays.

Début septembre 2021, son action permet d'ouvrir l'International French School d'Amsterdam, qui démarre officiellement avec 10 classes ouvertes et 133 élèves scolarisés.

 

Alexandra Truchot, fondatrice et directrice d'Alex à la campagne

 

Alexandra Truchot, fondatrice et directrice d'Alex à la campagne (Montréal)

Ancienne élève du Collège international Marie de France, à Montréal de 1998 à 2004.

Alexandra Truchot a travaillé en communication marketing pendant près de 10 ans. En 2018, sa vie professionnelle prend un tout autre tournant lorsqu'elle déménage à la campagne et crée son atelier floral "Alex à la campagne". Elle cultive elle-même ses fleurs dans un champ non loin de son atelier. Elle a su s'adapter aux défis que posait la pandémie de Covid-19 en se concentrant sur la vente de bouquets à des particuliers en mettant en place un système d'abonnement et en développant la vente en ligne, notamment dans le cadre des mariages.

Fin 2019, elle remporte la bourse d’honneur du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec. Le prix souligne l’innovation d’être à la fois fleuriste et fermière, afin de diminuer son impact sur l’environnement.

AEFE

AEFE

L'AEFE, opérateur public sous tutelle du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, coordonne un réseau de 540 établissements scolaires français dans 138 pays, accueillant plus de 365 000 élèves.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition internationale