Dimanche 25 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Être végétarien au Japon : conseils et astuces

Par Charlotte Gide | Publié le 21/05/2019 à 13:48 | Mis à jour le 21/05/2019 à 13:58
tokyo-japon-vegan-vegetarien

Vivre au Japon en étant végétarien ou végétalien demande quelques recherches préalables. En effet, le pays met beaucoup de viande et de poisson dans ses plats. Chaque année, la consommation moyenne de viande par habitant au Japon est de 31 kg (données de 2016, selon le ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche). Mais comment éviter ces ingrédients lorsqu’on s'installe au Japon ? 
 

Depuis le VIème siècle, le bouddhisme a introduit le végétarianisme selon l’un de ses principes fondamentaux : ne pas retirer la vie d’un être vivant. Mais, en 1868, le Japon entre dans une période, où le pays s’ouvre de plus en plus aux cultures étrangères et ce type de régime devient décrié, parce qu’on l’associe à la pratique du bouddhisme.
 

Dès lors, les cuisines étrangères rencontrent un franc succès ; le régime végétarien tombe en désuétude. Mais aujourd’hui, malgré les nombreux plats traditionnels contenant de la viande ou du poisson, le pays essaie d’introduire la cuisine végétarienne dans ses restaurants. On peut déguster certaines spécialités, même si l’on ne mange ni viande ni poisson. 
 

Cependant, il vous sera impossible de goûter certaines spécialités comme les célèbres yakitoris, des brochettes de viande ou les sushis, à cause du poisson cru. Les ramen seront aussi à surveiller, car la plupart baignent dans un bouillon de poisson ou de viande selon votre choix. Bien sûr, pour les deux derniers plats, il sera possible de  trouver les versions végétariennes, mais il faut rester vigilant. 

 

Restaurants recommandés
 

Il vous sera plus facile de trouver des plats correspondant à la clientèle végétarienne dans les restaurants italiens ou indiens qui présentent toujours un ou deux plats sans viande ni poisson. Mais de plus en plus d’endroits typiques japonais ou chaînes de restauration japonaises essaient de s’y adapter. Coco’s Curry ou Yoshinoya proposent déjà quelques plats sans viande.
 

Certains restaurants sont aussi réputés pour leur cuisine 100% végétarienne ; en voici une liste non exhaustive (situés à Tokyo) :
-    Falafel Brothers : dans le quartier de Roppongi, l’endroit est réputé pour sa préparation de ramen végétariens et ses spécialités orientales. 
-    Komaki Shokudo : à Akihabara, ce restaurant a une carte végétarienne et végétalienne s’appliquant à plusieurs spécialités japonaises. 
-    Nagi Shokudo : une adresse très connue par les végétariens à Tokyo. 
-    T’s TanTan : ce restaurant propose des ramen végétariens. Mais attention, celui qui se situe dans la gare de Tokyo est après les portiques. Pensez à y manger avant de prendre le train ! 
 

Le site Happy Cow peut être un outil intéressant. Il fonctionne partout dans le monde et répertorie tous les restaurants cuisinant végétarien ou végétalien. 
 

La « Shojin Ryouri », « la cuisine de la dévotion », est une source sûre, puisque les moines ont souvent un régime exclusivement à base de légumes, riz et tofu. Dans certains temples, où les touristes peuvent séjourner, ces recettes respectent les préceptes bouddhistes. La nourriture y est servie dans des bols, la forme des plats représentant le côté « cosmique » du monde comme l’explique vivrelejapon.com. 

 

Faire des courses
 

Si vous êtes au Japon, faire ses courses peut être un petit challenge. Le plus simple reste les grandes surfaces proposant beaucoup de légumes frais et des produits de première importance tels que le riz ou les nouilles.
 

Les marchés sont un bon compromis, mais il est aussi possible de se rendre dans les supermarchés National Azabu ou Nisshin. Les épiceries Natural House ou Natural Lawson proposent un grand choix de produits végétariens, mais les quantités sont limitées. 

 

Conseils pratiques et lexique
 

Dans les restaurants, il est de bon augure de demander si certaines sauces ne sont pas préparées à base de viande ou de poisson, car, même si le plat est censé être végétarien, parfois sa préparation contient du bouillon avec des ingrédients d’origine animale. 
 

Certaines phrases peuvent vous être utiles, si vous n’avez aucun accès à internet : 
-    肉や魚は入っていますか? « Niku ya sakana wa haitte imasu ka ? » : Y a-t-il de la viande ou du poisson dans ce plat ?
-    菜食主義者 (Saishoku shugi sha) : écriture du mot végétarien pour les menus ou certains produits de grandes surfaces
-    (Ingrédient) なし おねがいします « ___nashi onegaishimasu » : à utiliser pour demander le retrait d’un ingrédient
-    肉 (niku) : viande
-    魚 (sakana) : poisson 

 

Nous vous recommandons

charlotte-gide-journaliste

Charlotte Gide

Etudiante en journalisme, atteinte de cinéphilie aiguë depuis 23 ans. Aime la culture asiatique, les voyages et les koalas.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Tokyo

EMPLOI

Comment faire son CV pour travailler au Japon ?

Pour trouver un emploi au Japon, oubliez CV classique ou lettre de motivation compliquée. Il vous faudra utiliser le rirekisho (履歴書), un formulaire à compléter. Petit guide pour bien le remplir.

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour