Lundi 14 octobre 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Laëtitia Person - Bon vent vers le Vietnam ! 

Par Laurence Huret | Publié le 17/07/2019 à 20:30 | Mis à jour le 17/07/2019 à 20:30
Photo : @ Laurence Von Der Weid
Laëtitia Person

Diplômée en droit, passionnée par la course à pied, Laëtitia Person conçoit des stratégies éditoriales et contribue à la production de contenus en free lance depuis 2011. Cette année, Laëtitia a orchestré de main de maître l’édition du Petit Journal Singapour en qualité de rédactrice en chef. Elle quitte cet été Singapour pour Ho Chi Minh City. Merci et Bon vent !

 

Quel était votre parcours avant votre arrivée à Singapour ? 

 

Laëtitia Person : Parisienne de naissance, je travaillais dans la communication. J’ai d’abord été consultante dans des agences de communication corporate, avant de lancer ma propre structure spécialisée dans le conseil éditorial et la rédaction.

C’est lors de vacances au Canada que l’envie de s’installer à l’étranger en famille a émergé. C’est de cette façon que nous nous sommes retrouvés à Shanghai en janvier 2014. Une claque, car la culture chinoise est diamétralement opposée à la nôtre, mais au final un vrai coup de cœur pour le pays et son dynamisme. Septembre 2017, c’est l’arrivée à Singapour et aujourd’hui, une nouvelle aventure avec Ho Chi Minh City, à la rentrée.

 

Que retiendrez-vous de vos années à Singapour ? 

 

Le climat éprouvant, avec son humidité et sa chaleur suffocante. Les violents orages avec les roulements de tonnerre, les éclairs qui zèbrent le ciel et les pluies torrentielles. Mais aussi, la diversité ethnique et culturelle qui fait la richesse du pays, les rangées de shop houses colorées qui longent les rues, la possibilité de rayonner très facilement en Asie du Sud-Est.

 

Quelles sont les interviews qui vous ont le plus marquées ? 

 

Toutes les interviews sont des moments d’échange particuliers. Certains plus que d’autres, notamment celle de Norbert Binot qui tient une plantation de poivre à Kampot, au Cambodge. Une personnalité très forte et une volonté d’aider son prochain et de s’impliquer en faveur de l’environnement et des populations locales.

Claire Chabrières, que j’ai interviewée sur son activité de paniers bio appelée ShiokFarm m’a également beaucoup touchée. Je l’ai retrouvée un matin dans son entrepôt pour mettre en panier les fruits et légumes qui allaient être livrés le lendemain. Une immersion au sein de son équipe et une proximité avec les petites mains venues aider pour l’occasion. Notamment, des Indiens ou Pakistanais en tee-shirts et tongs, alors que l’entrepôt était à 5 degrés.

Je garde un souvenir musical de mon interview avec Arnaud de Fontgalland qui m’a expliquée comment il avait fondé son académie de musique baroque à Singapour. Là, encore, une immersion complète dans un univers que je connaissais peu.

Julien Condamines, suivi de Marc Abensour, ambassadeur de France à Singapour, m’ont permis de me plonger dans l’univers de la French Tech et d’apporter un bilan à l’année de l’innovation entre la France et Singapour.

Enfin, plus récemment, Cédric Janvier. Cédric est un auteur de livres pour enfants qui a eu l’occasion de venir présenter son travail aux élèves des lycées français d’Asie du Sud-Est grâce au prix Azimut. Un très bel échange, j’ai découvert un homme porté par la bienveillance envers son prochain.
 

Qu’est-ce qui va le plus vous manquer ? 

 

La rapidité des formalités à l’aéroport et les comités de rédaction du Petit Journal Singapour du lundi matin.

 

Qu’est-ce que vous emmenez avec vous ? 


Une vraie découverte pour un pays, dans ses aspects ethniques, culturels et géopolitiques, grâce à mon année au Petit Journal.  Je garde également de très bons souvenirs et des amitiés qui perdureront.

 

Un conseil aux nouveaux arrivants ?

 

Pour les nouveaux contributeurs au Petit Journal, je leur souhaite de prendre autant de plaisir que moi à découvrir Singapour au travers des sujets qu’ils couvriront. Pour les nouveaux arrivants, de prendre plaisir à découvrir Singapour grâce aux sujets traités par l’équipe du Petit Journal.

 

Trophées des Français d'Asie
@ Anne Valluy

 

Laurence Huret

Laurence Huret

Co-Directrice de l'édition. Avocate de formation, Laurence multiplie les engagements auprès de la communauté française à Singapour : Elue Conseillère consulaire, elle est membre du CA de l’Alliance française et du Conseil d’établissement du Lycée français
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉMOIGNAGES

Je suis atteint du virus de l’expatriation, c’est grave ?

Rentrer en France ? Pour certains expatriés, cette perspective n’est pas une option, tant ils ont pris goût à la vie à l’étranger et à son lot de découvertes et opportunités professionnelles.