Jeudi 2 décembre 2021
TEST: 2283

Zeudi Araya : muse oubliée du cinéma érotique italien

Par Anaïs Lucien-Belliard | Publié le 05/03/2021 à 08:45 | Mis à jour le 06/11/2021 à 21:08
Photo : Zeudi Araya - Vénus érythréenne du cinéma érotique italien des années 70
Fantasme érotique exotique préféré des italiens durant les années 70 et porte-bonheur du producteur Franco Cristaldi, Zeudi Araya naît le 10 février 1951 à Dekemhare.

Révélée dans le film de Luigi Scattini, La Fille à la peau de lune, Zeudi Araya est une actrice italo-érythréenne qui marqua le cinéma érotique italien pendant les années 70. Tandis qu’elle aura grandi dans une famille Tigrinya occidentalisée, son succès lui vaudra toutefois les foudres de son pays d’origine pour qui elle sera aussi bien une source de honte que de scandale. Marié au producteur de cinéma Franco Cristaldi, puis au réalisateur Massimo Spano, elle s’est progressivement détachée de sa carrière d’actrice pour embrasser celle de productrice.

 

Photo : Zeudi Araya dans La Pécheresse (1975)

 

Fantasme érotique « exotique » et fétichiste préféré des italiens durant les années 70 et porte-bonheur du producteur Franco Cristaldi, Zeudi Araya naît le 10 février 1951 à Dekemhare dans la région du Debub (Érythrée), à l’époque partie intégrante de l’empire éthiopien. Signifiant « couronne impériale » son nom complet devait porter en lui une dimension prophétique, puisqu’en 1969 elle fut élue Miss Éthiopie, à l’âge de 16 ans, après avoir prétendu en avoir 18, afin de pouvoir participer au concours de beauté. Cette victoire lui ouvre les portes de l’Italie, où en 1972 elle tourne une publicité pour une marque de café, et est découverte à cette occasion par le réalisateur Luigi Scattini. Fasciné par sa grâce et sa beauté, il lui propose d’auditionner pour le rôle principal de son film La ragazza dalla pelle di luna : Beba Lončar.

 

 

De ce film, la postérité retiendra l’une des images les plus emblématiques du cinéma érotique des années 70 : Zeudi Araya courant nue sur la plage. Dans son pays d’origine, le scandale fut énorme. Son père, qui était un gouverneur connu et respecté en Érythrée, s’empressa d’acheter les mille tickets disponibles d’un cinéma construit par le régime fasciste, afin d’empêcher quiconque d’y avoir accès. Déterminés et surtout curieux, les paysans des villages alentour organisèrent néanmoins une projection à Dekemhare. À l’époque le pays ne possédait pas encore de véritable culture cinématographique.

 

Photo : L'actrice Zeudi Araya avec Paolo Villaggio sur le tournage du film Il signor Robinson, mostruosa storia d'amore e d'avventure (1976) réalisé par Sergio Corbucci

 

Photo prise peu après l'arrivée de Zeudi Araya à Rome, en 1969

 

Tandis qu’elle travaille sur le tournage de La Pécheresse (Pier Ludovico Pavoni, 1975), Zeudi Araya fait la rencontre du célèbre producteur Franco Cristaldi. À l’époque, l’homme est encore marié, mais sur le point de divorcer de son épouse, l’actrice et mannequin Claudia Cardinale. Lors d’un entretien avec Valerio Cappelli, pour l’hebdomadaire féminin IO Donna, Zeudi Araya confiait à propos de producteur du Divorce à l'italienne, décédé en 1992, que « c’était un véritable gentleman. Il a toujours adoré et respecté les femmes. Il se levait à six heures du matin et allait sur ses plateaux […]. J’ai connu beaucoup de gens, mais un homme comme lui, je n’en ai jamais rencontré. » Après des années d’attente, Zeudi Araya fait une fausse couche, tandis qu’elle est à son sixième mois de grosse. Peu de temps après, en Franco Cristaldi disparaît

 

Photo : Zeudi Araya et le producteur cinématographique Franco Cristaldi, à un événement mondain en 1983

 

Décrivant Rome comme étant sa « mère adoptive », l’ancienne actrice aime profondément la Cité Eternelle et ses habitants qui l’accueillirent à bras ouvert, alors qu’elle était encore une toute jeune femme, étrangère qui plus est, à son arrivée

 

Photo : Zeudi Araya lors d'un shooting photo sur un tournage en1972

 

A partir des années 80, Zeudi Araya met sa carrière d’actrice entre parenthèse et ses apparitions cinématographique se font plus rares. On l’aperçoit dans quelques productions, à l’image du Choix des seigneurs (1983) de Giacomo Battiato, ou du Contrôle (1987) de Giuliano Montaldo. En couple avec le réalisateur Massimo Spano, l’ancienne star de cinéma a un fils d’une vingtaine d’années, Michelangelo, étudiant en économie, philosophie et politique en Angleterre.

 

Photo - Getty images, Elisabetta Villa | Zeudi Araya et  son mari Massimo Spano à l'espace Novecento pour un gala de bienfaisance "The Children For Peace" (Rome, 2013)

 

Photo : Zeudi Araya, Massimo Spano et leur fils Michelangelo à Los Angeles en 2009 à la soirée de gala du Los Angeles Italia Film Festival

 

Se consacrant davantage à sa carrière de productrice, Zeudi Araya créait la Bibliothèque de la Cristaldi Film. Aujourd’hui, celle qui avait brillé dans Le Corps de Luigi Scattini (1974) est devenu un symbole en Érythrée.

 

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Lima

Juli, la "petite Rome d'Amérique"

Sur les rives du lac Titicaca, à une heure de trajet de Puno, capitale de la région, Juli doit son surnom à l’intense ferveur religieuse et à toutes les églises que l'on peut y trouver.