Vendredi 3 juillet 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Réservez une visite privée virtuelle au Lycée International de Londres

Par Lycée International Winston Churchill | Publié le 28/05/2020 à 17:30 | Mis à jour le 29/05/2020 à 15:33
wc

Innovant dans sa manière d’enseigner, le Lycée international de Londres Winston Churchill l’est aussi maintenant pour faire découvrir ses classes. L’établissement organise depuis une semaine des visites privées virtuelles permettant aux parents à la recherche d’une école d’échanger avec le staff, mais aussi de suivre un cours en direct. Explication.

 

Face à la crise sanitaire que nous connaissons, le Lycée international de Londres Winston Churchill a dû fermer ses portes en mars. « Mais pas une heure de cours n’a été perdue », comme nous l’a déjà confié la Proviseur Mireille Rabaté. Très en pointe sur l’utilisation des nouvelles technologies, tous les élèves étaient connectés avec leurs professeurs depuis leur domicile dès le confinement annoncé.

Evidemment, la fermeture physique de l’école empêche la tenue des visites traditionnelles, très chères aux parents. Qu’à cela ne tienne, des visites privées virtuelles permettent aujourd’hui d’échanger avec un membre de la direction de l’établissement et aussi d’entrer en immersion dans une classe l’espace d’une quinzaine de minutes. Une expérience unique offerte par une école elle aussi unique.

 

Alors comment se passe cette visite virtuelle privée ?

« Puisque le monde change et que nous sommes dans l’impossibilité d’ouvrir les portes de l’école aux parents désireux de la découvrir pour y inscrire leurs enfants, nous organisons des visites à distance, commente Mireille Rabaté, la Proviseur. Une visioconférence permet d’abord aux parents de rencontrer un membre de l’équipe dirigeante, le principal ou la vice-principale du secondaire, la directrice du primaire ou moi-même. C’est évidemment fonction à la fois de la classe ou du cursus choisi : baccalauréat français ou International Baccalaureate (possible depuis la 6ème).

Nous leur parlons de l‘école et de ce qu’ils vont voir. Notre enseignement à distance reproduit assez fidèlement les conditions de la classe, la proximité entre les professeurs et les enfants et l’engagement des élèves. C’est cette relation même qui fait notre spécificité, qui donne à tous ce sentiment de communauté et cette aisance à se sentir bien ensemble. C’est très intéressant à voir et cela va même au-delà de ce qu’on peut imaginer ». Un nouvel échange suit ensuite cette immersion en classe, pour répondre à toutes les questions des parents.

 

La sécurité avant tout !

Un protocole très strict a été mis sur pied pour préserver la sécurité des enseignants et des élèves. Les personnes intéressées par la visite doivent d’abord s’inscrire en ligne et s’acquitter du versement de £20. « C’est un peu inhabituel, en convient Mireille Rabaté, mais c’est un bon moyen de sécuriser la visite, d’éviter les simples curieux et surtout de conserver une trace de tous nos contacts. Les parents comprennent très bien notre démarche. Si leurs enfants étaient déjà scolarisés chez nous, ils voudraient évidemment que tout soit mis en œuvre pour leur sécurité. Je précise que les visiteurs n’ont pas accès direct à la classe. C’est nous qui les introduisons. Grâce à notre système, les parents peuvent se faire une idée de l’ambiance de la classe. Le professeur et les élèves sont prévenus et seuls les prénoms apparaissent à l’écran. La confidentialité des uns et des autres est ainsi respectée ».

Pour parachever la visite, chacun a aussi accès sur le site internet de l’école à de très belles photos à 360° permettant de visualiser certaines parties de l’établissement.

 

Meilleure école bilingue londres

Une école internationale prête à relever tous les défis

Depuis cinq ans l’école n’a de cesse de rappeler que l’une de ses missions est de préparer les élèves aux défis du 21ème siècle. La crise sanitaire qui marque ce début d’année fait figure de test et le Lycée international de Londres Winston Churchill a parfaitement su s’adapter. Selon Mireille Rabaté « la crise du coronavirus est le tout premier défi du 21ème siècle. Cela marque le début d’une nouvelle ère. Un événement à rapprocher de la Grande Guerre (14/18) considérée comme l’élément marquant du début du 20ème siècle. On apprend en histoire que c’est là que s’établissent les nouvelles relations mondiales entre les pays. Cette crise est un peu du même ordre, elle va bouleverser la face du monde comme elle va aussi changer l’école ».

0 Commentaire (s)Réagir