Samedi 28 novembre 2020

Un ouvrage, l’interculturel, les USA et le mieux travailler ensemble

Par Rachel Brunet | Publié le 13/11/2020 à 20:13 | Mis à jour le 15/11/2020 à 11:35
Photo : Agathe Laurent et Sabine Landolt
Travailler aux USA

Elles s’appellent Agathe Laurent et Sabine Landolt. L’une est spécialisée dans le marketing et la sociologie, l’autre dans l’art digital. Ensemble, elles se sont retrouvées, presque par hasard, autour d’une préoccupation commune : comprendre les différences professionnelles interculturelles et donner des clés aux expatriés afin de passer outre. En est né un ouvrage : « Can We Agree to Disagree ».

 

Mieux travailler ensemble

 

Expatriation et interculturel

« Quand on s’expatrie aux États-Unis, on pense arriver dans un pays que l’on connaît, mais en vrai, on tombe de sa chaise » explique Agathe Laurent. S’il est vrai que travailler à l’étranger permet de profiter d’une expérience professionnelle internationale valorisante, c’est un saut qui permet aussi de découvrir une culture différente. Mais il ne suffit pas de le vouloir, il faut surtout le préparer ! Les États-Unis et la France, deux pays qui peuvent paraître culturellement et professionnellement similaires... Et pourtant ! Malheureusement, trop d’expatriés ignorent ces différences qui, à terme, créent dans le contexte professionnel, incompréhension puis souffrance. Parfois à la clé, une expatriation qui vire au fiasco. Parce que l’on ne savait pas. Parce que l’on pensait qu’Américains et Français avaient la même culture professionnelle, les mêmes émotions, les mêmes process et réflexes professionnels. À tort !

Agathe Laurent est expatriée à New York depuis 2014, elle y a aussi vécu enfant. Sabine Landolt a toujours travaillé dans un environnement multiculturel. Vouloir comprendre, aider, voilà deux autres points communs de ces deux femmes aux parcours professionnels riches qui se rencontrent lors d’une collaboration sur un projet professionnel commun. « J’avais en tête ce projet d’ouvrage depuis longtemps » explique Sabine. Agathe qui fonctionne à l’instinct et à l’émotion accepte, enthousiaste et convaincue de leur complémentarité.

Fortes de leurs reculs par rapport à cette confusion culturelle qui peut happer professionnels américains et français, elles écrivent à quatre mains, à deux cœurs et à deux âmes, un ouvrage professionnel et accessible. Leur ambition : accompagner Français et Américains qui traversent l’Atlantique, dans un sens ou dans l’autre, à comprendre l’environnement professionnel du pays dans lequel ils s’installent.

 

Travail États-Unis

 

Mieux travailler ensemble

Pour cela, elles partent à la rencontre de professionnels et mènent une cinquantaine d’entretiens lesquels leur permettent de dresser un état des lieux des mécompréhensions entre les deux populations professionnelles. Elles saisissent les frustrations, les émotions, les souffrances. Comme un jeu de miroir. Tant les Américains que les Français se  heurtent à un mur invisible qui s’appelle différence culturelle.

« Nous avons souhaité donner un angle professionnel et donner des « tips and tricks », explique Agathe Laurent. Il en ressort un ouvrage pratique de treize chapitres « le fruit de notre analyse avec un angle sur les relations au travail, mais aussi sur la socialisation dans un contexte professionnel » poursuit Sabine. L’ouvrage fournit des astuces pour favoriser la compréhension mutuelle. Son objectif est de susciter la curiosité, d'inciter les professionnels à adopter les meilleures méthodes des deux cultures et de mieux travailler ensemble. Valeurs humaines, interculturalité, approche sans jugement... Can We Agree To Disagree aide les expatriés dans une ambition vitale, mieux travailler ensemble.

Un autre point commun réunit les deux femmes, le partage. Agathe Laurent est d’ailleurs très impliquée auprès de The Bowery Mission. C’est autour de cette valeur commune qu’elles ont vu leur ouvrage édité par une « maison d’édition non-profit, celle portée par Fabrice Jaumont, » explique Agathe Laurent « avec une édition en non-profit, nous avons eu davantage carte blanche tant au niveau du format que du contenu que si nous avions été chez un éditeur classique. »

Pour les illustrations, le duo bienveillant fait appel à des artistes émergents « le message est ainsi lié à une question d’interprétation » explique Sabine. Interprétation qui renvoie à la richesse du champ des possibles. Le possible, toujours et encore.

Agathe Laurent et Sabine Landolt, deux femmes jetées dans le champ interculturel, les auteures de Can We Agree To Disagree, une mission spirituelle, bienveillante et de rapprochement des âmes. Les âmes américaines et les âmes françaises.

 

Pour découvrir Can We Agree To Disagree

 

Travailler aux États-Unis

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à New York

ALERTE INFO

La Maison-Blanche pourrait mettre fin au Travel Ban

La Maison Blanche envisage d'annuler les interdictions d'entrée pour la plupart des citoyens non américains qui se trouvaient récemment au Brésil, en Grande-Bretagne, en Irlande et dans 26 autres pays

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.