Rétrospective : 25 ans de relations franco-américaines intenses

Par Harmonie Vandame | Publié le 09/12/2020 à 14:35 | Mis à jour le 10/12/2020 à 11:01
Photo : Les présidents Macron et Trump
Relations franco-américaines

Depuis plus de deux siècles, la France et les États-Unis entretiennent des relations dont l'intensité a pu varier en fonction des époques, du contexte et des dirigeants. Malgré les relations ambivalentes qu’ont pu entretenir ces deux pays, ils demeurent des partenaires économiques, stratégiques et diplomatiques.

 

Une relation plus ou moins marquante à la fin des années 90 début 2000 

Sous la présidence Clinton et plus encore avec l'arrivée au pouvoir du chef d’État français Jacques Chirac, les deux pays ont entretenu de bonnes relations politico-stratégiques. Lors des attentats du 11 septembre 2001, Chirac fut le premier chef d’État à montrer son soutien et sa solidarité. La France proposa à l’ONU une résolution, qui fut adoptée, condamnant les attentats. Puis, elle s’engagea auprès des États-Unis dans la Guerre en Afghanistan accusé par le gouvernement américain d’être responsable des attentats de 2001. Cependant, les relations entre les deux pays vont s’effriter avec le 43e président américain George W Bush. Le refus de Chirac d’entrer en guerre en Irak, contre ledit « axe du mal » présenté par Bush, ne fera pas bonne presse à la France qui prônait une défense multilatéraliste. Toutefois, les deux pays maintiennent des relations politico-militaires dans d’autres régions du monde, comme en Afghanistan où la guerre perdure. En 2004 également, lorsque les États-Unis soutiennent la résolution 1572 présentée par la France aux Nations Unies de poser un embargo sur les armes ivoiriennes face à la guerre civile ivoirienne.

 

Stabilisation des relations franco-américaines avec l’arrivée de Sarkozy et d’Obama 

Les relations franco-américaines s’améliorent avec Nicolas Sarkozy à la présidence de la république. Il aboutit l'ambition de Jacques Chirac, à savoir un retour de la France au sein du commandement intégré de l’Organisation transatlantique en 2009. Cette décision rencontrera des critiques, car elle fut perçue comme une politique d’alignement à celle américaine. Bien que le nouveau contexte géopolitique et économique mondial basculant vers l’Asie se fait ressentir dans les intérêts politico-économiques américains, l’Europe dont la France fait partie demeure un partenaire historique. La crise de 2008 a pu montrer la coopération de ces deux pays en ce qui concerne les politiques économiques proposées au sein du G7 ou encore du G20. Puis, la crise libyenne montre un prolongement d'une entente politico-militaire entre la France et des États-Unis. En effet, Sarkozy comme Obama s’accorderont avec les autres membres du Conseil de Sécurité pour l’usage d'une force armée sur le territoire libyen. De même, les deux dirigeants seront plus ou moins sur la même longueur d’onde concernant la question syrienne en désapprouvant le comportement de Bachar el-Assad. L'arrivée au pouvoir du président Hollande n'impactera pas véritablement les relations franco-américaines. Ces pays se retrouveront en accord sur l’avenir environnemental mondial lors de la signature de l’Accord de Paris en 2015. Puis, Obama se montrera solidaire envers la France lors des attaques terroristes sur le sol français.

 

Trump ou le retour vers une politique unilatéraliste impactant les relations franco-américaines

La politique américaine de Donald Trump privilégiant les États-Unis avec son slogan « America First » va dégrader les relations entre les deux pays. Les décisions de Trump concernant le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris, de l’Accord sur le nucléaire iranien ou encore, la mise en place de taxe sur les importations européennes concernant l’acier et l’aluminium vont impacter négativement les relations franco-américaines. Puis, la politique macroniste souhaitant une autonomisation de la défense européenne ou bien l’adoption d’une taxe sur les services numériques qui touchent des entreprises américaines ne fera bonne augure côté américain qui, en réponse, imposera des droits de douane supplémentaires sur les produits français de 25%. Toutefois, la dégradation des relations franco-américaines risque de s’amenuiser avec le futur gouvernement Biden. En effet, Biden a annoncé vouloir se réengager auprès du monde et relancer les alliances traditionnelles en rejetant pour ainsi dire l’isolationnisme marquant de Trump. De même, avec l’arrivée de Joe Biden à la tête de la première puissance économique mondiale, le pays devrait réintégrer les Accords de Paris au lendemain de son arrivée à la Maison-Blanche.

 

 

 

Sur le même sujet
Harmonie Vandame

Harmonie Vandame

Diplômée d’une licence en études internationales avec spécialisation en paix et sécurité, je m’apprête à commencer un master en administration humanitaire en Amérique du Nord.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale