À NY, pas de déconfinement avant le 15 mai et un désastre économique

Par Rédaction - New York | Publié le 16/04/2020 à 19:48 | Mis à jour le 16/04/2020 à 20:05
Déconfinement New York

Andrew Cuomo, le gouverneur de l’État de New York, vient d’annoncer aujourd’hui le prolongement jusqu’au 15 mai des mesures de confinement dans « l’empire State », épicentre de l’épidémie américaine, malgré un nombre de morts journalier au plus bas depuis 10 jours. Parallèlement, la seule ville de New York s’apprête à perdre près d’un demi million d’emplois.

 

Un déconfinement délicat, prévient Cuomo

« Nous devons continuer ce que nous faisons », a déclaré le gouverneur Andrew Cuomo lors de son point presse quotidien qu’il tient depuis que la pandémie a frappé de plein de fouet son État. « Je voudrais voir le taux d’infection baisser plus encore. La politique de confinement restera appliquée jusqu’au 15 mai », a-t-il ajouté. Il a aussi indiqué que cet État de 19 millions d’habitants avait enregistré 606 morts des suites du covid-19 au cours des dernières 24 heures, soit le bilan journalier le moins lourd enregistré depuis le 6 avril. La veille encore, l'État avait déploré 752 morts.

Alors que le président Donald Trump doit annoncer ce jour ses directives pour rouvrir  l’économie américaine, M. Cuomo ne cesse de mettre en garde contre un déconfinement qui viendrait relancer l’épidémie. Mercredi, il avait déjà annoncé un décret qui obligera, à partir de vendredi soir, les new-yorkais à porter un masque dans tous les lieux publics où la distance règlementaire de deux mètres ne peut pas être respectée, à commencer par les transports en commun ou les supermarchés. Il a aussi appelé à nouveau à l’aide l'État fédéral pour mettre en place un système de test massif de la population, crucial selon les experts pour garantir une reprise de l’activité économique qui ne relance pas la maladie.

À ce jour, selon les chiffres de l’université Johns Hopkins qui fait référence, près de 11,000 personnes ont perdu la vie dans la seule de vie de New York, où les cimetières sont désormais dans l’incapacité d’enterrer les morts.

 

La ville de New York économiquement touchée

Face à la propagation de la pandémie de Covid-19, la ville de New York va être confrontée à un bond du chômage dans les prochains mois. Les secteurs du commerce de détail, de la restauration et des divertissements seront durement touchés. Les recettes fiscales de la ville devraient également se tarir, selon des experts.

Selon le rapport du bureau indépendant IBO, la ville pourrait perdre quelque 475.000 emplois en raison de l'épidémie. Au total, cette baisse représenterait près de la moitié des 996.500 postes créés par la ville depuis novembre 2009, date à laquelle elle avait atteint son point le plus bas après la « Grande récession ».

Selon le cabinet qui scrute la conjoncture de la ville, ce sont les emplois dans le commerce de détail qui devraient être durement frappés. Ce secteur devrait en supprimer 100.000, dont 60.000 dès le deuxième trimestre. Environ 86.000 autres emplois sont également menacés dans les hôtels et les restaurants, et le secteur des arts, du divertissement et des loisirs sera également en première ligne.

 

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

San Franciscain ven 17/04/2020 - 06:04

Le magasin sur la photo est à San Francisco, en Californie !?!

Répondre

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale